Les jours raccourcissent et les gelées ne vont pas tarder à arriver… Petit rappel des travaux à effectuer avant la chute des températures.

A découvrir :

Au jardin d’ornement

 « À la St Michel, la chaleur monte au ciel ». Traduction : à partir de la fin septembre, vous pouvez rentrer les géraniums et protéger les fleurs gélives. Paillez ou utilisez des films plastiques pour ce faire, selon vos convictions plus ou moins écolos. Terminez les cueillettes des fleurs pour confectionner des bouquets secs. Celles d’hortensias par exemple : une fois coupées, elles seront pulvérisées de laque à cheveux pour améliorer leur conservation.

Si vous voulez déplacer vos rosiers trop envahissants, c’est le moment. Préparez bien le sol car leurs racines ont besoin de terre meuble et riche pour se développer rapidement. Choisissez un emplacement bien ensoleillé et à l’abri des courants d’air.

Vous pouvez aussi planter les bulbes à floraison printanière (tulipes, crocus, jacinthes, narcisses, etc). Ne les enfoncez pas plus que deux fois le diamètre du bulbe. Procurez-vous un plantoir spécial bulbes plutôt qu’un plantoir à légume conique qui laissera une bulle d’air en dessous. Arrachez les bulbes à floraison estivale et conservez-les dans une boite métallique après les avoir séchés et soufrés.

S’il vous reste du temps, tondez une dernière fois votre pelouse et enlevez les feuilles mortes. Épandez du compost sur l’emplacement des futurs massifs. Taillez une dernière fois les haies de conifères ou remplacez-les par des haies mixtes plus changeantes au fil des saisons.

Si vous avez un bassin, retirez les feuilles mortes et recouvrez-le d’un filet. Si vous avez des poissons, mettez un fagot ou un vieux ballon dans l’eau pour permettre une bonne oxygénation si elle venait à geler. Quand le froid se sera installé, pensez à nourrir les oiseaux avec de la graisse et des graines oléagineuses : colza, tournesol, millet, etc.

Au jardin gourmand

automne vergerCommencez la cueillette des fruits d’automne (poires, pommes…) par un jour bien ensoleillé. Stockez-les dans un local sombre et bien ventilé. Après les récoltes, ramassez les feuilles mortes et les fruits momifiés ou pourris pour les brûler. Ne les jetez pas au compost. Réalisez quelques plantations de nouvelles variétés fruitières résistantes aux maladies.

Au potager, terminez les cueillettes et congelez celles qui le permettent. Fertilisez le sol pour la saison prochaine ou incorporez un engrais vert.

Pierrick Le Jardinier

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *