Voici un délicieux cake de la mer aux algues et aux crevettes, facile et rapide à réaliser.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 100 g de crevettes cuites décortiquées
  • 1 gousse d’ail
  • 5 cl d’huile d’olive
  • 2 pincées de piment de Cayenne
  • 100 g de beurre demi-sel
  • 20 g d’algues fraîches (nori frais salé breton)
  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 4 oeufs
  • 1/2 cuil. à café de curcuma en poudre
  • 10 cl de vin blanc
  • 1 cuil. à soupe de yuzu confit
  • 5 cl de whisky
  • 100 g de fromage de chèvre demi-sec
  • Sel, poivre du moulin

Cake aux algues et aux crevettes

– Préchauffer le four à 180 °C (th. 6).

– Couper les crevettes en petits morceaux.

– Eplucher et écraser la gousse d’ail.

– Dans un petit saladier, déposer les crevettes, les arroser d’un filet d’huile d’olive, d’une pincée de piment.

Ajouter la gousse d’ail écrasée. Filmer et laisser reposer au frais 30 minutes.

– Faire fondre le beurre à feu doux.

– Dans un saladier, verser de l’eau froide et ajouter les algues, les laisser tremper le temps indiqué sur l’emballage (celui-ci varie selon la variété).

– Dans un saladier, mélanger la farine, la levure, une pincée de sel et du poivre. Creuser un puits, y déposer les oeufs entiers. Bien mélanger au fouet puis incorporer progressivement le beurre fondu, le curcuma, une pincée de piment et le vin blanc. Déposer les crevettes, la marinade, le yuzu et le whisky. Mélanger de nouveau.

– Beurrer l’intérieur d’un moule à cake, y verser la moitié de la pâte, disposer les algues essorées au milieu, puis verser le reste de pâte. Enfoncer le fromage du bout des doigts.

– Enfourner 40 minutes.

– Retirer du four, laisser tiédir et démouler.

Côté cave :

La texture est relativement homogène avec le moelleux du cake auquel la crevette apporte quelques touches de fermeté.

Cependant, l’aromatique de cette préparation est beaucoup plus sophistiquée avec certes une dimension maritime dominante, mais aussi des notes terriennes apportées par le chèvre, le whisky et les épices. Les vins blancs restent les plus évidents pour s’associer avec cette préparation ; si l’on cherche à mettre en valeur son caractère iodé, on s’orientera avec bonheur vers un muscadet Sèvres et Maine sur lie. Si, au contraire, on veut accentuer les nuances épicées et fromagères, voire celle du yuzu on préfèrera un terroir ou s’exprime le Chenin tel ceux de l’appellation Anjou blanc.

M. Chassin

Recette : A. Beauvais, Photo : F. Hamel

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *