L’amande ou  Prunus amygdalus est le fruit de l’amandier. De forme ovoïde, ce fruit oléagineux appartient à la familles des Rosacées.

Son arbre fleurit à la fin de l’hiver et peut atteindre 6 à 9 mètres de haut. La récolte a lieu a 2 moments distincts dans l’année (mai ou fin septembre), selon que vous les voulez fraîches ou sèches.

Il existe deux grandes variétés d’amandes : l’amande douce et l’amande amère. Cette dernière est toxique.

Populaire pour ses vertus en cosmétologie, elle est aussi très appréciée par notre santé. Elle a même été détourné en beurre, en huile et en lait d’amande douce.

A lire aussi : bien cultiver l’amandier

Amande, pour la petite histoire :

Originaire du Proche Orient, l’amande douce est arrivée en Égypte par les hébreux et en Europe par les grecs.

En France l’amande douce est cultivé dès le Vème siècle avant JC. Au moyen âge elle était très appréciée, surtout sous forme de lait.

En Égypte, les pharaons utilisaient les amandes dans la pâte à pain, et sous forme d’huile pour les massages.

En Grèce Antique, elles étaient plongées dans du miel avant d’être mangées.

Les romains quant à eux, lançaient les amandes sur les jeunes mariés pour leurs assurer descendance. Et c’est ainsi que la tradition des dragées s’est perpétuée.

Amande douce; bienfaits et vertus pour la santé :

Très calorique (570kcal/100g), l’amande douce, très nourrissante, est un véritable réservoir à énergie. Cependant il ne faut pas en abuser.

L’amande douce est très lipidique (50%). Et pourtant elle ne contient pas de cholestérol. En effet elle détient des acides gras mono insaturés (oméga 6 et 9), qui augmentent le taux du bon cholestérol tout en diminuant le mauvais cholestérol.

Ainsi l’amande douce réduit les risques d’apparitions des maladies cardiovasculaires, du cancer du côlon et de l’hypertension artérielle.

Sa teneur en fibres (15%) , facilite une meilleure digestion.  C’est un très bon laxatif.

De plus elle coupe la faim et évite le grignotage.

Recommandation : Boire une cuillère à café d’huile d’amande douce après le repas.

C’est une excellente source en vitamine E, un très bon antioxydant, contre le vieillissement prématuré. Elle favorise aussi la cicatrisation.

Cependant, la vitamine C est très discrète.

L’huile d’amande douce adoucit les brûlures gastriques, en protégeant la muqueuse qui tapisse l’estomac. En cas d’ulcère gastrique, elle est très efficace.

Elle peut aussi éliminer le mucus des bronches.

On recommande l’amande douce en cas de fatigue physique et intellectuelle. C’est une très bonne collation. (Idéale pour les étudiants pour tenir lors d’un examen).

Enfin les bourgeons de l’amandier sont utilisés en gemmothérapie, car ils auraient une propriété anti scléreuse chez les personnes âgées. En cas d’hyper coagulation ils sont utilisés pour fluidifier le sang.

L’amande douce est une mine d’or en minéraux. Elle apporte du potassium (860mg/100g) pour la tension artérielle, du phosphore (500mg/100g) pour le bon fonctionnement du système nerveux, du calcium (248mg/100g) pour la construction osseuse et du magnésium (230mg/100g) pour réguler le stress.

Son indice glycémique est de 15. Chez les diabétiques, l’amande n’entraîne pas une hausse de la glycémie. Privilégiez les amandes en en-cas.

Cependant les fruits à coques comme les amandes peuvent générer des allergies et ainsi causer des œdèmes et des démangeaisons.

> Utilisation interne de l’amande :

Contre la toux ou les bronchites boire une cuillère à café par jour d’huile d’amande douce.

Ou pour les mêmes vertus boire en tisane.

> Utilisation externe de l’amande :

L’huile d’amande douce, aux propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires, elle peut traiter les agressions cutanées : eczéma, brûlures, crevasses ou coups de soleil. Masser la peau sur les zones lésées.

L’amande en cuisine :

Dégustez vos amandes natures, salées, grillées, sèches, effilées, concassées ou en poudre.

Elles accompagnent très bien vos pâtisseries (galette à la frangipane), vos salades, vos rôtis.

> Idées gourmandes :

A l’apéritif,  natures associées avec des raisins secs.

En plat, grillées, elles donnent du croustillant à vos poissons et viandes.

En dessert, effilées sur les crumbles, sur une coupe de glace, dans les crêpes. Ou encore en poudre dans la galette des rois, les financiers. En pâte d’amande dans les madeleines.

Intolérant au lait de vache ? Très nutritif, le lait végétal d’amande douce, convient pour remplacer le lait de vache. Faire son lait d’amande : plonger 100g de poudre d’amande dans 500ml d’eau. Faire bouillir et filtrer les résidus.

Petit conseil : Préférez manger des amandes crues, elles sont plus saines que les amandes grillées.

Conservation : Dans un endroit sec, à température ambiante, dans une boîte hermétique.

> Amande et astuce  beauté :

L’amande douce détient de nombreuses propriétés pour votre beauté. Elle hydrate, nourrit les peaux sèches et le cuir chevelu. C’est aussi un très bon anti-rides et anti-pelliculaires.

Astuce anti-rides :

Appliquez sur votre visage le mélange suivant : 1 cuillère à soupe de miel, de citron et d’huile d’amande douce. Laissez agir 15 min et rincez.

Gommage naturel :

Mélangez 1 cuillère à soupe d’huile d’amande avec un ½ citron pressé et 2 cuillères à soupe de sucre pour gommer les peaux mortes. Appliquez de façon circulaire.

Chez les femmes, l’huile d’amande douce prévient ou limite les vergetures.

Chez les hommes, appliquez de l’huile d’amande douce sur le visage juste avant le rasage. Son pouvoir hydratant protège et prépare votre peau à l’agression du rasoir.

Pour les bébés, l’huile d’amande douce peut s’appliquer sur le corps après la toilette.

Pour les pointes sèches :

Appliquer quelques gouttes d’huile d’amande douce sur les pointes. Laisser agir et rincer à l’eau claire.

A lire aussi : bien cultiver l’amandier

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Amandes : certaines ont une boule de glu ou de colle qui s'en écoule
Posté par Floris le 29 août 2017

Laurier-amande.Brunissement du feuillage et diverses anomalies
Posté par absolute34 le 26 mars 2017

Culture des patates douces ?
Posté par informa le 18 mai 2015

la patate douce
Posté par mbn56 le 04 septembre 2013

Prunus serrulata : comment le tailler, l'arquer ?
Posté par Gabriel du Gard le 25 juin 2017