Originaire d’Asie, l’Astragale est une plante qui pousse au nord de la Chine, dans les provinces du Sichuan et du Yunnan, mais également, dans les forêts de pins, les estuaires et les rivages du continent asiatique.

Connue sous le nom de « Huang qi » en Chine, « Ogi » au Japon et « Hwanggi » en Corée, les parties utilisées de l’astragale sont les racines cueillies au printemps sur une plante âgée de quatre à sept ans puis, séchées avant d’être exploitées.

On compte aujourd’hui plus de 2 000 variétés d’astragales mais, celle qui retient l’attention des chercheurs, herboristes et scientifiques, est l’astragale originaire de Chine dont les vertus sont vantées depuis très longtemps en botanique et en pharmacologie.

Utilisée depuis plus de 2000 ans en Médecine Traditionnelle Chinoise, l’astragale renferme diverses propriétés dont les vertus et bienfaits pour la santé sont à considérer.

Quelles sont-elles ? Dans quelles mesures ces propriétés ont des effets positifs sur l’organisme humain ? A quelle échelle ? Quelles sont les précautions à prendre ?
Bref aperçu…

Astragale: pour la petite histoire

 

Appartenant à la famille des fabacées, l’Astragale occupe une place non négligeable en Médecine traditionnelle chinoise.

En effet, la racine de cette plante médicinale est utilisée comme remèdes à titre préventif mais également à titre curatif contre divers maux.

Au 19e siècle, une école de médecine américaine a rendu populaire, la racine d’astragale en vue de stimuler le système immunitaire.

Suite à une épidémie de myocardie qui a secoué la Chine vers la fin des années 1980, les chercheurs ont révélé que cette maladie était due à un virus appelé Coxsackie B.

En 1987, pour venir à bout de ce virus qui s’attaque au muscle cardiaque, les chercheurs chinois ont affirmé qu’une préparation à base de l’astragale serait indiquée.

A titre préventif, la racine de l’astragale est indiquée pour les affections d’origine respiratoire (qu’elles soient microbiennes ou virales) et l’affaiblissement du patient.

A titre curatif, on a recours à l’astragale comme tonique général : de quoi doper le système immunitaire !

Quelles sont les propriétés de l’Astragale ?

L’astragale contient divers éléments actifs dont :

– les flavonoïdes (dont l’astragaline, qui est un puissant antioxydant).

– des acides aminés

– des glycosides triterpène (de type astragalosides I-VII),

– des polysaccharides,

– et enfin, des traces de minéraux.

Astragale : vertus et bienfaits pour la santé

Grâce aux propriétés immunitaires qu’elle renferme, cette plante originaire de Chine a :

– la capacité de  réguler le taux des lymphocites (ou globules blancs) dans le cas de certains cancers. Cette propriété permet également d’augmenter le taux d’anticorps chez les personnes saines.

– un effet anti-inflammatoire

– un effet protecteur des cellules hépatiques soumises à certains toxiques.

Partant de là, dans le cadre médical, on emploi la racine de l’astragale pour préparer traditionnellement le «Yu Ping Feng San », dont l’efficacité est reconnue en pharmacopée chinoise pour soigner le rhume à répétition, la grippe, la bronchite chronique, et la rhinite allergique.

Plus encore, utilisée comme tonique général, l’astragale est conseillé pour :
stimuler l’appétit et le système immunitaire en cas de fatigue, de convalescence,

revigorer les personnes âgées, celles souffrant de dépression post-partum ou d’autres formes de malades chroniques.

Dans les palmarès des vertus thérapeutiques liées à l’astragale, cette plante originaire d’Asie :

– prévient les infections des voies respiratoires supérieures, plus particulièrement chez les personnes sujettes à la grippe et au rhume.

– pourrait même augmenter les taux d’interférons qui sont, des protéines naturellement produits par les cellules du système immunitaire. Ces protéines qui stimulent les défenses immunitaires et combattent les tumeurs et les infections virales.

Usages, posologies, mode d’emploi 

Selon les affections à prévenir ou à traiter, la racine de l’astragale est vendue sous plusieurs formes, est à prendre comme suit :

– en infusion, la posologie quotidienne est variable. Quant à sa préparation, portez à ébullition 50 cl à 1 l d’eau. Versez-y 3 à 6 cuillères soupe de racine séchée et hachée. Laissez mijoter pendant ¼ d’heure environ avant de la boire. Buvez 500 ml à 1 litre par jour.

-en Teinture, une prise de 2 à 4 ml, matin, midi et soir est suffisante.

-en Gélules, la posologie habituelle est de 1 à 3 grammes de poudre de racine séchée par jour. Toutefois, tout dépend du procédé de fabrication ainsi que le type d’affection à soigner.

– en Poudre de racine. Prenez 4 à 7 g de racine par jour en 2 ou 3 doses.

 

Conseils/astuces pratiques à propos de l’astragale

Avez-vous déjà entendu parler du « beurre » d’astragale qui se substitue au beurre de

Noix ? Savez-vous que vous pouvez le mouler chez vous ? Voici ce qu’il faut faire :

Au bain-marie, faites chauffer à feu doux, 1 verre àmoutarde de tahini et 7 cuillères à soupe de beurre de graines de citrouille. Ajoutez ensuite 3 cuillères à soupe de poudre de racine d’astragale, puis 3 cuillères à soupe d’huile

de sésame. Mélangez le tout jusqu’à obtention d’une pâte homogène et lisse. Si le résultat obtenu est trop ferme, ajoutez-y jusqu’à 1 cuillère à soupe d’huile de sésame. Remuez à nouveau.

Vous pouvez conserver le beurre d’astragale pendant 15 jours au réfrigérateur.
NB : ces ingrédients sont en vente dans les magasins bio.

Bon à savoir à propos de l’astragale

L’astragale est très souvent bien tolérée et sans danger.

Toutefois, elle est contre-indiquée pour les sujets souffrant d’une infection aigue, aux femmes enceintes et celles qui allaitent.
Quant aux patients atteints d’une maladie auto-immune et ceux ayant récemment reçu une greffe, il est fortement recommandé d’avoir l’avis de votre médecine traitant, avant d’utiliser une plante stimulant le système immunitaire, dont l’astragale.

A savoir que, la prise prolongée de fortes doses d’astragale (soit plus de 28 grammes par jour), pourrait avoir un effet immunosuppresseur sur le patient.

Bien entendu, en cas de doute, l’avis d’un praticien dûment formé en Médecine traditionnelle chinoise est vivement recommandé.

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mauvaises herbes envahissantes
Posté par Gilles Jardin Potager Bio le 28 janvier 2018

Conserver un petit citronnier en bonne santé dans un appartement
Posté par Tupayo le 14 novembre 2017