Originaire d’Asie, la rhubarbe ou rheum rhaponticum est une plante vivace qui offre de nombreux bienfaits et vertus pour la santé.

Pauvre en calories et riche en calcium, la rhubarbe entre dans la composition de nombreux desserts.

La rhubarbe et ses bienfaits pour la santé

Quasiment toujours consommée cuite en raison de sa forte acidité, la rhubarbe cuite est en revanche fondante et acidulée.

  • On les utilise peu de nos jours mais on reconnaît à la rhubarbe des vertus apéritives, toniques et purgatives surtout. La rhubarbe agit aussi très nettement sur la sécrétion biliaire.
  • Les tanins que contient la rhubarbe ont des effets astringents (à faible dose), efficaces contre les diarrhées.
  • Contre l’insuffisance rénale, la rhubarbe pourrait être efficace, des recherches sont en cours en Chine.
  • Enfin, la rhubarbe contient un puissant inhibiteur de l’enzyme clé de la biosynthèse du cholestérol, ce qui explique pourquoi la rhubarbe est traditionnellement utilisée pour les troubles liés à l’excès de cholestérol.

Autrefois, on ne consommait pas les pétioles mais les racines de rhubarbe pour leurs vertus laxatives.

  • La racine de rhubarbe se révèle aussi antibactérienne et lutte contre le staphylocoque doré. En application sur les furoncles, en bain de bouche contre les infections de la muqueuse, la racine de rhubarbe fait (presque) des miracles !

Le saviez-vous ?

  • Utilisation interne

Infusion de rhubarbe :  5 à 10 g de poudre de rhubarbe pour ¼ de litre d’eau bouillante. Le matin à jeun comme purgatif. Ou macération à froid faite avec double dose.

Poudre de racine de rhubarbe : 1 à 4 g comme purgatif et 0,5 g comme tonique digestif.

Teinture de rhubarbe : 200 g de rhubarbe concassée. Faire macérer 10 jours dans 1 litre d’alcool à 60 % vol. Agiter de temps en temps, ensuite filtrer. 1 à 4 g comme tonique, 10 à 15 g comme purgatif.

Vin de rhubarbe : faire macérer 60 g de racine pendant 10 jours dans 1 litre de vin de Grenache. Prendre 1 ou 2 cuillères à soupe comme purgatif.

Sirop de rhubarbe : composé avec de la rhubarbe, de la chicorée, de l’alkékenge (plante vivace et décorative, dont le fruit est de couleur orange), de la fumeterre (plante médicinale qui a une action sur le système digestif, en particulier sur la vésicule biliaire) et de la cannelle. On appelle aussi ce sirop : « sirop de chicorée composé ».

  • Utilisation externe

Décoction de fleurs de rhubarbe ou décoction de poudre de racine : autrefois, on utilisait ces décoctions pour éclaircir les cheveux et leur donner une couleur blonde.

Cultiver la rhubarbe pour ses bienfaits

Pour pousser correctement, la rhubarbe a besoin d’un sol riche, consistant, frais, acide et humifère. Quant à l’exposition : plein soleil de préférence.

Attention à la toxicité feuilles de rhubarbe :

Ne consommez jamais les feuilles de rhubarbe. Elles contiennent de l’acide oxalique qui peut provoquer des intoxications graves.

La rhubarbe en cuisine pour ses bienfaits

Apports nutritionnels de la rhubarbe

La rhubarbe est riche en acides organiques, en fibres, en calcium et en magnésium. La rhubarbe a aussi des effets laxatifs.

Les pétioles de la rhubarbe se cuisent avec du sucre (comme les fruits) ou sont sautés avec du beurre. On fait aussi avec de la rhubarbe d’excellentes tartes, des crumbles, des confitures de rhubarbe et des compotes.

  1. Cuisine : les recettes à base de rhubarbe

Idée gourmande :

De la rhubarbe caramélisée au miel pour accompagner un filet mignon de porc… Hum, ça frétille sous les papilles !

Blandine Merlin

  • Rouchon a écrit le 10 octobre 2017 à 15 h 21 min

    Rhubarbe : bienfaits et vertus …Le texte est très instructif et
    les recettes semblent délicieuses.
    Les renseignements sur le purin de rhubarbe très intéressants ( à une époque où l’on doit de plus en plus se tourner vers le
     » N A T U R E L  »
    Vos rubriques m’intéressent !
    Merci pour tous ces conseils …..
    Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *