La respiration est un processus vital pour les êtres vivants, et en particulier pour l’Homme.

En respirant, tout un ensemble de mécanismes physiques et biochimiques s’activent dans l’organisme humain au travers d’échanges gazeux, essentiels à la vie.

Ainsi, avaler 2 à 4 litres d’air par jour est tout à fait normal.

Mais, lorsqu’en mangeant on déglutine un volume d’air trop important qui pénètre dans l’œsophage et l’estomac, cela devient gênant.
Le sujet souffre alors d’aérophagie traduite par un besoin d’éructation et, des tiraillements abdominaux.

Cet inconfort occasionné chez le sujet, est un phénomène physiologique qui, une fois devenu excessif est incommodant.

Que faire ? Peut-on en venir à bout de l’aérophagie grâce aux vertus des plantes ?  Tour d’horizon…

Définition de l’aérophagie

Etymologiquement, le mot « aérophagie » vient du grec ancien « aeros » qui veut dire « air », et « phagie » vient du grec ancien « fagos » (ou « phagia ») qui veut dire « glouton ».

Défini comme étant une « déglutition excessive d’air dans les voies digestives, provoquant une dilatation anormale de l’œsophage et l’estomac et de leur gonflement », l’aérophagie se produit lorsque le sujet parle, avale sa salive, boit ou encore mange en absorbant simultanément beaucoup l’air.

Symptômes de l’aérophagie

En effet, faisant partie des troubles fonctionnels bénins, ce phénomène physiologique se manifeste par une sensation de pesanteur, de ballonnement, de lourdeurs d’estomac, d’éructations fréquentes, surtout après le repas.

Outre ces symptômes, on note également des gargouillis dans le tube digestif, une crampe abdominale et des nausées, souvent accompagnés de palpitations ou de vertiges.

Causes de l’aérophagie :

Encore appelé « aérogastrie » ou « météorisme abdominal », cet inconfort physiologique causé par un excès d’air dans l’estomac, est causé par divers facteurs, qu’ils soient isolés ou combinés.

Les professionnels de santé retiennent en plus de certaines maladies, des facteurs dont :

– La déglutition rapide : certains sujets ont l’habitude de manger trop vite. Cette mauvaise hygiène alimentaire est souvent causée par le stress  et l’anxiété : le sujet mange trop vite et ainsi, avale généralement beaucoup d’air.

– L’hypersalivation, surtout lors du port d’une prothèse dentaire inadaptée 

– La surconsommation de boissons gazeuses (en particulier les sodas)

– Des repas trop copieux et très riches en graisses et sucres

– La mastication intensive de chewing-gums ;

– La succion du pouce chez l’enfant

– L’inhalation de la fumée de cigarette

– L’éructation répétée qui devient un « tic » chez le sujet.

Quand aérophagie rime avec inconfort physiologique

Toute personne sujette au météorisme abdominal, vit un inconfort physiologique au quotidien se traduisant par des ballonnements parfois douloureux, des flatulences ou encore des éructations.

En effet, le trop plein d’air avalé ainsi que les aliments, font gonfler le ventre, gênant ainsi la digestion.

Or, l’estomac et le colon doivent se débarrasser de cette accumulation de gaz excessif.
Fort désagréables mais généralement pas dangereux, ces soucis digestifs se manifestent généralement par des émissions de gaz par la bouche (rots) et/ou par l’anus (pets).

Soulager l’Aérophagie par les plantes :

Vos vous plaignez de ballonnements, d’éructations intempestives, et avez le ventre gonflé ? Vous êtes certainement sujet à une aérophagie.


Très souvent, les plantes jouent un rôle régulateur sur ces maux.
Soigner avec les plantes n’est donc pas un concept vain.
Par exemple, l’anis étoilé ou encore la badiane préviennent l’aérophagie.

Par contre, sachez que si l’Estragon soulage les spasmes, le Carvi et l’Angélique eux, favorisent et régulent la digestion.

Quant à la Livèche, elle est très souvent efficace pour calmer les ballonnements et, la menthe poivrée à son tour, stimule les fonctions de l’estomac.

Par ailleurs, les vertus de la Coriandre et du Radis Rose sont connus pour lutter contre l’aérophagie.

Le cumin, le fenouil, et le thym sont également connus pour leurs vertus contre l’aérophagie.

Le basilic frais lui, est indiqué en cas de stress.

Toutefois, en cas de douleurs excessives liées à l’aérophagie, un avis médical est indispensable pour vous soulager.

Comment effectuer la prise ?

Pour vous soulager, une infusion est recommandée. Voici quelques recettes de grand-mère qui ont tout leur sens.

Mélangez 1 cuillère à café de la plante de votre choix, dans 1 litre d’eau bouillante. Ajoutez un peu de cannelle et de miel à souhait.

Laissez infuser pendant une dizaine de minutes, passez puis, buvez-en une tasse bien chaude 3 fois par jour, de préférence après les repas.

  • Debili rachid a écrit le 25 mai 2016 à 3 h 57 min

    Merci très vivement de vos conseils et des informations que vous transmettez,ainsi des bienfaits que vous portez aux internautes;merci pour une 2emme fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quelle est cette plante parmi les choux
Posté par oberline le 22 mai 2018

Rhubarbe.À quelle exposition la planter ?
Posté par Floris le 20 mai 2018

Aidez-moi à identifier cette plante svp
Posté par Fatine95 le 19 mai 2018

Qui connaît cette plante ?
Posté par Floris le 16 mai 2018

Mauvaises herbes envahissantes
Posté par Gilles Jardin Potager Bio le 28 janvier 2018

Conserver un petit citronnier en bonne santé dans un appartement
Posté par Tupayo le 14 novembre 2017

Pucerons noirs .Comment les traiter naturellement ?
Posté par Floris le 05 mai 2018

Haie naturelle pour balcon.Pour un choix de bambou ,quells conseils ?
Posté par ge le 13 mars 2018

Y a-t-il un moyen (naturel/astuce) de ne pas avoir de moucherons ?
Posté par Aeria le 10 mars 2018