Affection de la peau assez fréquente, l’eczéma peut se déclencher tant chez le nouveau-né (d’une famille d’allergiques), l’adolescent ou que chez l’adulte.

Au cours des 3 dernières décennies dans les pays industrialisés, au même titre que les allergies, les mesures sanitaires relatives à l’épidémie d’eczéma ont été multipliées par 3.

Aujourd’hui, on compte 1/5 des enfants âgés de moins de 7 ans et 18% des enfants de 7 à 16 ans, qui sont sujets à cette forme de dermatose prurigineuse.

En France, cette maladie de la peau touche de nos jours, 20 % des enfants contre 3 à 5 % il y a encore 3 décennies.

Souvent associé à l’asthme ou autres formes de réactions allergiques, l’eczéma est serait le résultat d’un bouleversement d’ordre génétique mais également environnemental.

Aujourd’hui, l’eczéma représente 30 % des motifs de consultations en dermatologie et toucherait de 2 % à 10 % des adultes.

Comment se fait la prise en charge de ce type d’affection ? Peut-on la soulager par les plantes ? Réponses dans les lignes qui suivent ….

Eczéma : voici ce qu’il faut savoir …

Définition de l’Eczéma :

Définit comme étant une inflammation de la peau, l’eczéma se caractérise par des démangeaisons, de fines vésicules, des rougeurs et des desquamations. Cette maladie de la peau qui touche différents types de population, est non contagieuse. Son mécanisme affecterait les cellules de la peau qui agissent comme « obstacle » pour les allergènes et, le système immunitaire.

Origines et causes de l’eczéma

Il existe 2 types d’eczéma : l‘eczéma de contact et l’eczéma atopique. Mais, quelles en sont les causes ?

Diverses possibilités expliqueraient l’apparition de l’eczéma :

– Eczéma de contact

Touchant généralement les adultes, l’eczéma de contact apparaît suite au contact avec un métal (bijoux fantaisies) ou un produit chimique (lessives, détergents, caoutchouc, produits cosmétiques, sparadrap..).

Pour ce qui est des symptômes de l’eczéma de contact, le sujet se plaint habituellement de démangeaisons précédées de plaques rouges et de vésicules à l’endroit ayant été en contact avec la substance allergisante.

– Eczéma ou dermatite atopique

Dans certains cas chez le nourrisson, les spécialistes soupçonneraient les changements d’habitude alimentaires du nourrisson comme cause de dermatite atopique dans le cas où, la mère ne ferait plus de l’allaitement naturel, sa priorité.

A cela, s’ajoute également l’hypothèse d’une exposition assez précoce aux allergènes alimentaires.

En effet, il s’avère que l’allaitement exclusif du nouveau-né au cours des 3 premiers mois, le prémunit en partie contre l’eczéma atopique.

A noter que, ce type d’eczéma serait d’origine génétique puisque, 70% des vrais jumeaux le développent tous les deux et, 50 à 70% des parents d’enfants concernés, ont eux-mêmes développé la même affection.

Quant à la l’hypothèse environnementale, les allergènes, le stress ou encore le soleil sont en grande partie responsables des symptômes de l’eczéma.

En effet, suite à une réaction allergique qui serait provoquée au contact d’allergènes inoffensifs (pollen, poussière, poils d’animaux), des rougeurs sèches et rugueuses apparaissent chez le sujet. Elles sont localisées sur les joues, derrière les oreilles, au niveau du cuir chevelu, du front, de l’aine, du tronc, des plis de flexion du genou, des poignets, du visage, ainsi qu’au creux de l’aisselle. Ces lésions peuvent également être suintantes et croûteuses.

Par ailleurs, outre le stress, les UV peuvent déclencher une réaction allergique. On parle alors d’eczéma photo-sensible.

La prise de certains médicaments, couplés à l’effet des rayons de soleil provoquent souvent des crises d’eczéma.

L’Eczéma traité au naturel avec les plantes

En phytothérapie, certaines plantes sont bien connues pour leurs bienfaits.

Pour ce qui est du traitement de l’eczéma, on retiendra :

> L’avoine

Les grains d’avoine possèdent des propriétés antiprurigineuses et apaisantes.

En effet, ces grains permettraient de lutter contre les démangeaisons.

Il est conseillé de les utiliser par voie externe sous forme de décoction additionnée à votre eau du bain.

> L’Amande douce

Ce fruit vertueux est connu pour son action apaisante et cicatrisante.

Pour soulager l’eczéma, il est indiqué de l’utiliser par voie externe. Des massages à base d’huile d’amande douce ne peuvent qu’être bénéfiques pour le sujet atteint de cette affection dermique.

A lire aussi : bien cultiver un amandier

> La Camomille

Plante vertueuse et très appréciée par les amateurs d’infusion, la camomille est connue pour ses propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires et antiprurigineuses. Pour soulager les affections de la peau, il est recommandé de l’appliquer par voie externe.

Sous forme d’huile essentielle (2 gouttes ajoutées à une huile végétale) ou en crème. On peut également imbiber compresse d’infusion de camomille et, l’appliquer sur la zone affectée.

> Le Beurre de Karité

Appliqué au cours d’un massage, le beurre de karité est très bénéfique pour apaiser les problèmes de peau. Il favorise également la cicatrisation des lésions dermiques.

> L’Onagre

Encore appelée « primevère du soir », cette plante possède des vertus très appréciées en de cosmétique bio. Véritable anti-inflammatoire, elle favorise la restauration de la souplesse de l’épiderme. Elle est utilisée sous forme d’huile par voie externe ou encore, en capsule par voie interne.

> La Bourrache

Fort prisée pour ses propriétés anti-inflammatoires, antiprurigineuses, apaisantes et cicatrisantes, l’huile de Bourrache est indiquée pour des massages au niveau des régions affectées de la peau. On peut aussi l’utiliser par voie interne sous forme de capsules. 1 prise 1 à 2 fois par jour avant les repas est préconisée par les spécialistes.

> L’Argile Verte

Véritable anti-inflammatoire, l’argile verte est également connue pour ses propriétés émollientes et cicatrisantes. Elle peut être directement appliquée sur la peau affectée. Il est aussi préconisé de l’envelopper d’une bande de gaze ou d’un linge naturel avant de le poser sur la partie à traiter.

> Les soucis (ou calendula)

Son action cicatrisante et ses propriétés anti-inflammatoires, apaisantes et régénératrices font de cette plante médicinale, une des favorites en phytothérapie et en cosmétique. En crème ou en compresse imbibée d’infusion pour un usage par voie externe, l’efficacité du souci calendula n’est plus à démontrer pour soigner l’eczéma.

Bon à savoir à propos de l’Eczéma

Soigner par les plantes est une chose, mais, avant tout, le faire en suivant les conseils d’un spécialiste est encore mieux.

N’hésitez donc pas à demander conseil à un herboriste, pharmacien ou mieux encore, à votre médecin.

Un avis médical est toujours le bienvenu, surtout si les symptômes persistent.

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mauvaises herbes envahissantes
Posté par Gilles Jardin Potager Bio le 28 janvier 2018

Conserver un petit citronnier en bonne santé dans un appartement
Posté par Tupayo le 14 novembre 2017

Petit sapin sauvé des déchets de plantes.Quand le rendre à la forêt ?
Posté par oberline le 17 juin 2018

Plantes sauvages : attention à la confusion !
Posté par oberline le 10 juin 2018

Fuchsia affaibli ,feuilles trouées.Pucerons sur autres plantes
Posté par Floris le 03 juin 2018