Thé du Labrador : bienfaits et vertus

Le thé du Labrador est un plante anti douleur qui offre de nombreux bienfaits et vertus pour la santé. Utilisé par les esquimaux au Groenland, il a des vertus médicinales et son utilisation est facile

Recevez tous les conseils en jardinage directement dans votre boîte mail


Vous avez aimé Jardiner Malin, partagez avec vos amis

Sous-arbrisseau et plante hôte des chenilles des papillons connus sous le nom de « Moyen argus » (ou Azuré du genêt) et « Lutin brun », le Thé du Labrador pousse dans des régions froides d’Amérique du Nord, sur les rochers dénudés et les sols acides des sous-bois de conifères, dans les milieux tourbeux, les tourbières, les marais et les toundras.

Très répandue du Groenland jusqu’en Alaska, cette plante n’est par contre pas très connue en France où elle serait appelée « lède ».

Elle est caractérisée par des feuilles vertes coriaces et étroites, avec des bords qui s’enroulent et des rameaux ; le tout recouvert d’un duvet dense et cotonneux.

Parfumé et fort apprécié des Amérindiens, cette plante a très vite été adoptée en Nouvelle-France par les premiers colons qui la consommaient sous forme de thé.

Durant la crise mondiale des années 1930 et la guerre de l’indépendance américaine (1775-1780), le thé de Chine se faisant de plus en plus rare, a très vite été remplacé par le thé du Labrador.

Cependant, ce sont les vertus de ce sous-arbrisseau aux multiples appellations qui retiendront notre attention au travers de cet article.

Quels sont ses bienfaits ? Quels maux soulagent (ou traite-t-il) ? Comment en faire usage à bon escient ? Tour d’horizon…

 



Thé du Labrador : principales caractéristiques

 

Au même titre que le rhododendron, la busserole, l’azalée, la gaylussaccia et le bleuet, le thé du Labrador est une plante qui appartient à la famille des éricacées.

Pouvant atteindre une hauteur et un diamètre d’1.50 m, le thé du labrador peut pousser sous forme de buissons. Il était consommé par les ancêtres des Apaches et Navajos (peuple amérindien d’Amérique du Nord) sous forme de thé.

Ses feuilles sont vertes au-dessus et orangées en dessous. Elles se conservent assez longtemps après la cueillette.

Encore appelé « thé des Esquimaux », « lédon du Groenland » ou encore « thé velouté », cette plante aux multiples vertus est également une source nourricière pour les oiseaux aquatiques sauvages (oies, échassiers, cygnes, canards…) qui apprécient particulièrement ses baies.

 

Vertus du thé du Labrador et bienfaits pour la santé

 

> Vertus du thé du Labrador en cuisine

Ce sont les feuilles qui sont les parties utilisées de cette plante. On peut les récolter tout au long de l’année, mais de préférence au printemps.

De ce fait, certains peuples en apprécient particulièrement sa saveur en consommant les feuilles de Labrador crues. En effet, ils les mâchent ou alors, s’en servent comme épice pour aromatiser la viande. D’autres y ajoutent même les branches à leur macération de feuilles, dans laquelle, ils font tremper ou bouillir la viande.

 

> Vertus médicinales du thé du Labrador

 

thé du labradorQuant à ses bienfaits thérapeutiques, le thé des Esquimaux est très riche en huiles essentielles.

En effet, il referme des propriétés antibiotique, décongestive, antiseptique, antispasmodique, antiinflammatoire, antibactérienne, analgésique (et probablement antitumoral).

Partant de là, le thé du Labrador est indiqué pour soulager les migraines, les maux de tête, la dysenterie, les affections de la vessie et la coqueluche.

Véritable régénérateur des cellules du foie et draineur hépatique, le lédon du Groenland est préconisé pour soigner les entérites, les séquelles d’hépatites virales, la gravelle, l’insuffisance hépatique, les adénites toxémiques, les néphrites microbiennes ou toxémiques, les intoxications hépatiques d’origine circulatoire, la prostatite infectieuse.

A cela, s’ajoutent d’autres maux et troubles tels que le déséquilibre thyroïdien, le spasme du plexus solaire, la nervosité, les insomnies, l’inflammation pulmonaire, les maux de gorge en cas de grippe, qui sont venus à bout, grâce aux vertus du thé velouté.

Chez certains peuples amérindiens, les femmes enceintes auraient eu recours au thé du Labrador 3 fois par jour et ce, quelques jours avant l’accouchement afin de stimuler le travail.

En Russie, les chercheurs ont prouvé que cette plante médicinale referme une substance comparable à l’uréthanne : c’est donc un antimutagène (utilisé pour soigner certaines formes d’irradiation) et un antioxydant. L’huile essentielle du thé du Labrador a permis de guérir l’encéphalite de la taïga (infection transmise par les moustiques ou les tiques).

 

> Autres vertus insoupçonnées

A priori, les Amérindiens mettaient les feuilles du thé velouté dans leur pipe et les fumaient.

On a également recours au Thé du Labrador pour éloigner les mites (insectes redoutables) qui se nourrissent de fibres de vêtement et en font leur cocon.

Pour ce faire, il est recommandé de prendre des feuilles séchées et écrasées du thé du Labrador. Puis, mettez-les dans un sachet et, placez-le dans vos armoires ou placards.

Par voie externe, le lédon du Groenland a été utilisé comme parasiticide pour soigner certaines affections de la peau (lèpre, teigne, la gale) et même lutter contre les poux.

 

> Usages, posologies, mode d’emploi

Sous forme de boisson, le thé du Labrador peut être consommé par voie interne :

– en limonade

Pour préparer 1 L, prenez douze feuilles de thé du Labrador, 4 à 5 tranches de citron puis 2 cuillérées à thé de miel.

Faites fondre le miel. Recueillez dans ½ tasse d’eau chaude, les principes actifs du thé. Mélangez ensuite tous les ingrédients déjà prêts.

Au bout de quelques minutes, posez cette préparation sur des glaçons. Au moment de boire votre limonade, vous pouvez l’allonger avec de l’eau froide.

– en infusion : pour 1 tasse, mettez 2 ou 3 feuilles séchées dans de l’eau bouillante. Laissez-les infuser dans la tasse pendant 5 minutes. Buvez ensuite.

Par voie externe, le Thé du Labrador est utilisé pour soulager la douleur (migraines).

Pour ce faire, dans ½ tasse d’eau, préparez un concentré de thé avec 1 cuillère à soupe de feuilles séchées et broyées. Laissez infuser et refroidir. Sur une compresse, versez la décoction ainsi obtenue puis, appliquer sur la nuque et le front.

 

 

Conseils pratiques à propos du thé du Labrador

Lors de la préparation de la tisane, ne laissez pas mijoter trop longtemps car, cela libère des principes indigestes.

À forte dose, le thé velouté peut provoquer des spasmes, des irritations gastro-intestinales et des troubles d’origine nerveuse.

Il faut donc éviter d’en consommer une importante quantité sous forme de tisane : une tasse par jour suffit.

 

A noter que, la consommation d’infusion à base du thé du Labrador est formellement interdit aux femmes enceintes.

Quoiqu’il en soit, il faut toujours respecter les conseils et instructions relatives à l’usage et à la consommation du thé du Labrador afin d’éviter des effets néfastes ou indésirables. Vous pouvez aussi demander l’avis de votre médecin ou d’un herboriste.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire dans cet article. Soyez le premier!

Écrire un commentaire sur cet article

Une question ? utilisez notre forum

    Besoin d'autres
    informations ?

    Recherchez d’autres articles sur Jardiner Malin


    Ajouter un nouvel évènement :