Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison https://www.jardiner-malin.fr Conseils en jardinage et recettes pour cuisiner les légumes du potager, forum jardin et calendrier lunaire pour jardiner avec la lune Sun, 26 Jun 2022 10:00:02 +0000 fr-FR hourly 1 https://www.jardiner-malin.fr/wp-content/uploads/2020/11/cropped-Favicon-JM-32x32.png Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison https://www.jardiner-malin.fr 32 32 8 plantes qui apaisent les maux de ventre https://www.jardiner-malin.fr/sante/plantes-mal-maux-de-ventre.html https://www.jardiner-malin.fr/sante/plantes-mal-maux-de-ventre.html#respond Sat, 25 Jun 2022 06:00:18 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=114648 Vous souffrez régulièrement de maux de ventre provoqués par une digestion difficile ? Sachez qu’il est possible de les soulager grâce aux infusions de plantes. Voici 8 plantes connues pour apaiser les maux de ventre. Précautions particulières Il est d’abord bon de rappeler qu’en fonction de sa composition spécifique, chacune des plantes mentionnée ci-après peut présenter […]

L’article 8 plantes qui apaisent les maux de ventre est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Vous souffrez régulièrement de maux de ventre provoqués par une digestion difficile ? Sachez qu’il est possible de les soulager grâce aux infusions de plantes.

Voici 8 plantes connues pour apaiser les maux de ventre.

Précautions particulières

Il est d’abord bon de rappeler qu’en fonction de sa composition spécifique, chacune des plantes mentionnée ci-après peut présenter des contre-indications, ou même nécessiter l’avis d’un professionnel de santé avant d’être consommée. Par ailleurs, si vous ne constatez aucune amélioration après deux jours de traitement par les plantes, mieux vaut prendre rendez-vous avec votre médecin.

Si les maux de ventre sont le plus souvent bénins, certains signes doivent vous alerter et vous amener à consulter urgemment un médecin. Notamment en cas :

  • de sang dans les selles ou les vomissements ;
  • de douleurs en « coup de poignard » ;
  • d’apparition de fièvre.

De même, consultez immédiatement un médecin si des vomissements ou des maux de ventre interviennent à la suite d’une chute ou d’un accident.

La mélisse pour soulager les maux de ventreLa mélisse

La mélisse est connue depuis la Grèce antique pour ses vertus apaisantes sur le système digestif. Grâce à ses propriétés antispasmodiques et carminatives, elle permet en effet de faciliter la digestion, mais aussi de soulager les maux d’estomac.

  • Infusez, pendant 10 minutes, 3 à 6 cuillerées à café de feuilles de mélisse séchées dans 50 cl d’eau frémissante. Cette infusion peut être consommée après chaque repas, mais seulement pendant quelques jours.
  • Pour aller plus loin : Melisse : bienfaits et vertus

La verveine officinale

La verveine officinale fait partie des plantes les plus indiquées en cas de problèmes digestifs. En effet, celle que l’on appelle aussi l’herbe sacrée, soulage les spasmes de l’estomac, les ballonnements, les nausées, et elle agit également comme antidiarrhéique. La verveine officinale permet notamment de stimuler l’appareil digestif.

  • Pendant 5 à 10 minutes, infusez 1 cuillère à café de feuilles de verveine dans 250 ml d’eau bouillante. Buvez cette infusion après chaque repas copieux.
  • Pour aller plus loin : Verveine : une plante qui apaise

Le tilleul pour soulager les maux de ventreLe tilleul

Le tilleul possède des propriétés antispasmodiques et il stimule les fonctions d’élimination de l’organisme. Consommé sous forme d’infusion, il permet de soulager les ballonnements.

La menthe poivrée

La menthe poivrée est une vivace herbacée dont les propriétés stimulantes agissent sur la sécrétion de bile, ce qui lui permet d’accélérer le phénomène de digestion. Antispasmodique, elle permet également de limiter les remontées gastriques.

  • Pendant 10 minutes environ, faites infuser 1 cuillère à café de feuilles de menthe poivrée dans une tasse d’eau bouillante. Filtrez avant de boire cette tisane après chaque repas.

L’anis étoilé

Grâce à ses vertus carminatives, l’anis étoilé permet de lutter contre l’aérophagie et les maux de ventre liés à une alimentation riche en graisse et/ou en sucre.

  • Infusez, pendant 10 minutes, 3 à 5 étoiles d’anis étoilé dans de l’eau bouillante. Pour une meilleure infusion, n’hésitez pas à concasser l’étoile d’anis.

Tisane de camomille pour soulager les maux de ventreLa camomille

On reconnaît à la camomille des vertus antispasmodiques et sédatives qui aident à lutter contre les crampes et les douleurs de l’intestin. La camomille est notamment particulièrement indiquée pour les personnes anxieuses et qui souffrent de problèmes digestifs liés au stress.

  • Pendant 5 à 10 minutes, infusez 1 cuillère à soupe de camomille dans 250 ml d’eau bouillante. Cette tisane peut être consommée après chaque repas.
  • Pour aller plus loin : Tisane de camomille

L’artichaut

Les feuilles d’artichaut ont des propriétés cholagogues et cholérétiques, ce qui signifie qu’elles facilitent l’élimination de la bile par le foie, et qu’elles aident à mieux digérer. L’artichaut dispose également de vertus diurétiques et drainantes, bien utiles pour détoxifier l’organisme.

  • Infusez un sachet d’artichaut (acheté en pharmacie ou en herboristerie) dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes. Ajoutez un peu de miel à la préparation pour en atténuer le goût prononcé.
  • Pour aller plus loin : Artichaut : bienfaits et vertus

infusion de gingembreLe gingembre

Le gingembre possède des propriétés digestives et antinauséeuses. Sous forme d’infusion, il permet de réduire la sensation de lourdeur dans l’estomac, et il évite les nausées et vomissements.

  • Coupez 1 morceau de gingembre frais en rondelles et faites-le bouillir dans une casserole d’eau. Laissez infuser 10 minutes, filtrez et dégustez.
  • Pour aller plus loin : Gingembre : bienfaits et vertus

Photos : Mohamed Hassan, congerdesign, flockine, Artoxana, Silviarita

L’article 8 plantes qui apaisent les maux de ventre est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/sante/plantes-mal-maux-de-ventre.html/feed 0
Purin d’orties : traitement et engrais à la fois https://www.jardiner-malin.fr/fiche/purin-orties.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/purin-orties.html#comments Sat, 25 Jun 2022 05:00:45 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/fiche/purin-orties/ Grâce au purin d’orties, créez votre solution d’engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio ! Découvrez le purin d’orties, excellent engrais pour le potager et les plantes du jardin et très bon anti-nuisibles pour la plupart des parasites comme les pucerons. Cela évitera d’utiliser les produits chimiques nuisibles à l’environnement tout en gardant une […]

L’article Purin d’orties : traitement et engrais à la fois est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Grâce au purin d’orties, créez votre solution d’engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio !

Découvrez le purin d’orties, excellent engrais pour le potager et les plantes du jardin et très bon anti-nuisibles pour la plupart des parasites comme les pucerons.

Cela évitera d’utiliser les produits chimiques nuisibles à l’environnement tout en gardant une grande efficacité !

De plus en plus utilisé, on le trouve désormais vendu dans les magasins spécialisés mais il est aussi tout à fait possible de le faire soi-même.

Recette du purin d’orties

La recette du purin d’orties est à la fois une recette traditionnelle mais qui n’a jamais été autant au goût du jour grâce à son côté bio et totalement naturel.

L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète.

On peut aussi noter que le purin d’ortie ne coûte pas cher car il suffit juste de posséder un pulvérisateur.

La recette du purin d’orties facile :

  • purin ortie recette1 – Arracher les orties :

Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)

  • 2 – Mélanger avec de l’eau :

Il faut respecter les doses suivantes :

Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau

  • 3 – Laisser macérer :

purin d'ortie temps de macération infusionLe temps de macération est de 1 à 2 semaines, en remuant tous les deux jours environ

  • 4 – Filtrer la solution de purin d’orties :

Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties (épandez le surplus sur le compost)

Grâce à ce mélange, vous faites de belles économies et surtout un très beau geste pour l’environnement.

Une astuce de grand-mère consiste aussi à mettre une grosse poignée d’orties au fond du trou de vos plantations de tomates et autres légumes du potager afin d’améliorer la récolte.

Utilisation du purin d’orties

Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour stimuler la croissance des plantes mais également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons et acariens.

Le purin d’orties n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.

Un engrais efficace :

  • Les plantes ont besoin d’azote pour se développer. On en trouve dans tous les engrais et c’est grâce à sa forte teneur en azote que le purin d’orties apportera les éléments nutritifs indispensables à la bonne santé des végétaux.
  • Utilisation du purin d’orties en tant qu’engrais :
    Versez-le directement dans la terre telle un engrais liquide, après l’avoir dilué dans l’eau à 10-20%.

Répulsif contre les insectes :

  • S’il est moins concentré et pulvérisé directement sur les feuilles, le purin d’orties aura un très bon pouvoir répulsif contre les insectes en général, les pucerons et certains acariens.
  • Utilisation du purin d’orties en tant que répulsif :
    Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites

Conseil malin

purin ortiesSi le purin d’orties est très simple à réaliser et ne devrait pas vous poser de problème, quelques trucs devraient néanmoins vous faciliter la tâche…

  • Vous accélérerez la fermentation en hachant préalablement les orties.

A lire aussi :


Photos©Martina, ©Unbehauen fotoliaanjak

L’article Purin d’orties : traitement et engrais à la fois est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/purin-orties.html/feed 131
Créer un jardin sur une butte ou une dune de sable https://www.jardiner-malin.fr/fiche/plante-qui-pousse-dans-le-sable.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/plante-qui-pousse-dans-le-sable.html#respond Fri, 24 Jun 2022 15:52:04 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=114493 Posséder une maison en bord de mer représente une situation exceptionnelle qui a certes des avantages mais aussi des contraintes. L’endroit est soumis aux embruns, au vent tantôt desséchant, tantôt froid et humide. Le sol est pauvre, aride, parfois salé … Difficile d’édifier un jardin dans de telles conditions ! 1- Les plantations préalables Les atouts […]

L’article Créer un jardin sur une butte ou une dune de sable est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Posséder une maison en bord de mer représente une situation exceptionnelle qui a certes des avantages mais aussi des contraintes. L’endroit est soumis aux embruns, au vent tantôt desséchant, tantôt froid et humide. Le sol est pauvre, aride, parfois salé … Difficile d’édifier un jardin dans de telles conditions !

1- Les plantations préalables

  • Les atouts d’une telle situation est l’absence de gel et l’excellent drainage du sol qui permet d’accueillir des plantes sensibles au froid, à condition de les abriter du vent.
  • La distance par rapport au front de mer est déterminante. La diversité de la végétation augmente avec la stabilité du sol. L’objectif est donc de fixer le sable pour limiter l’érosion et favoriser ainsi l’élaboration d’un sol moins ingrat.
  • La création d’une haie brise-vent va réduire le vent et contribuer à l’enrichissement du sol par la formation d’humus.

Les plantes fixatrices du sol

  • plante poussant dans du sable - dune
    Stipa tenuifolia et Leymus arenarius

    Leymus arenarius  peuple les dunes de sable du Nord et de l’Ouest de l’Europe et ne craint pas le froid. On peut même le tondre pour former une pelouse rustique ! Surnommé le blé d’azur, ses feuilles rigides soutiennent des épis jusqu’à 1,20 m de haut, rappelant ceux du blé, très jolis en bouquet sec.

  • Les longs épillets du Stipa gigantea surgissent à près de 2 m de haut du centre d’une touffe de feuilles vert sombre persistantes. La floraison en avril est assez spectaculaire du fait de l’émission d’une multitude d’épillets jaunes terminés par une longue arête qui accroche la lumière. Les autres Stipa comme le cheveu d’ange (S. tenuifolia) acceptent également de pousser dans un sol sableux et sec.

Les arbres et arbustes brise-vent

La haie doit conserver une certaine perméabilité afin de réduire la vitesse du vent et éviter les turbulences. C’est pourquoi construire un mur ne résout pas le problème. Les arbustes résistants aux embruns et au vent ont un feuillage cireux, souvent grisâtre.

Les arbres très exposés au vent ont un port rabougri, un air penché pas toujours esthétique. Vous les planterez ainsi à l’abri de la haie.

  • Le classique tamaris, l’olivier de bohème (Elaeagnus angustifolia), épineux de 3 à 8 m de haut à feuillage caduc argenté.
  • L’Argousier (Hippophae rhamnoides), arbre épineux caduc (H: 3 m) chargé de baies orange comestibles est très décoratif en hiver. Plantez un pied mâle (non fructifère) et femelle pour avoir des fruits !
  • Dans les zones protégées de la côte, on trouve les pins maritimes (Pinus pinaster) dans le Sud-Ouest, de Monterey (Pinus radiata) en Bretagne, d’Alep (P. halepensis) en Méditerranée. On peut les associer à l’arbousier (Arbutus unedo), ce petit arbre persistant très décoratif avec ses « fraises » portées par des rameaux en pleine floraison.

2- L’implantation des massifs

Les rosiers des dunes

  • rosa pimpenellifolia 'Altaïca' - fleur qui pousse dans le sable
    Rosa pimpinellifolia

    Le rosier pimprenelle (Rosa pimpinellifolia) forme un buisson très épineux de 1 m de haut. Ses fleurs simples blanc nacré donnent des fruits ronds violacés. Son feuillage devient pourpre orangé à l’automne. ‘Altaïca’ (H : 1,80 m) a des fruits presque noirs, ‘Golden Wings’ est à fleurs jaunes.

  • Le rosier rugosa tolère également des sols médiocres. Avec sa tendance à drageonner, il constitue une haie épaisse avec un feuillage plissé d’un vert franc. Ses grandes fleurs simples ou doubles se muent en gros fruits rouge tomate à l’automne.

Les plantes basses

Les arbrisseaux et vivaces au feuillage gris persistant forment une grande famille qui s’intègrent parfaitement à cet environnement.

  • Le cinéraire maritime  (Senecio cineraria) présente un feuillage très découpé et une floraison jaune.
  • Artemisia ludoviciana_plante basse couvre sol - sable dune
    Artemisia ludoviciana

    Les armoises (Artemisia) offrent une diversité de feuillages et de tailles incroyables qui pourrait constituer un jardin à elles seules. A. schmidtiana ‘Nana’ forme des coussins mousseux, tout doux, tandis que l’A. ludoviciana (H: 60-80 cm) présente des feuilles entières ou découpées.  A. arborescens est idéal en fond de massif avec ses 1 m à 1,40 m de haut ou ‘Powis Castle’ (H: 70 cm), etc.

  • Helichrysum italicum
    Helichrysum italicum

    Les immortelles comme l’Helichrysum italicum rappelle le feuillage de la lavande mais avec des fleurs « séchées » jaune d’or et le parfum de curry qui se dégage du feuillage. L’Anaphallis margaritacea (immortelle de Virginie) dresse de larges inflorescences blanches de juillet à septembre. L’Antennaria dioica ou Pied de chat tisse de petits tapis ras idéal pour fleurir un muret ou une auge en mai-juin.

  • Anthemis des canaries - Argyranthemum frutescensLes grandes marguerites roses, jaunes et blanches des Anthemis des Canaries illuminent le jardin pendant tout l’été. Découvrez aussi Anthemis marschalliana, cretica, cupaniana
  • Le panicaut (Eryngium) procure un panel d’inflorescences étoilées au coloris bleu acier très intéressant à mettre en scène.
Eryngium - panicaut
Eryngium maritimum

Texte et photos : Eva Deuffic


©abyrvalg00

L’article Créer un jardin sur une butte ou une dune de sable est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/plante-qui-pousse-dans-le-sable.html/feed 0
Culture du melon : ce qu’il faut savoir https://www.jardiner-malin.fr/fiche/culture-melon.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/culture-melon.html#comments Fri, 24 Jun 2022 10:00:58 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/fiche/culture-melon/ Le melon est un fruit savoureux, parfumé et facile à cultiver. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom : Cucumis melo Famille : Cucurbitacées Type : Légume Hauteur : 20 à 40 cm Exposition : Ensoleillée Sol : Riche et bien drainé Semis – Printemps/été – Récolte : Juillet à octobre Sa culture, du semis ou de la plantation à la récolte […]

L’article Culture du melon : ce qu’il faut savoir est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Le melon est un fruit savoureux, parfumé et facile à cultiver.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Cucumis melo
Famille : Cucurbitacées
Type : Légume

Hauteur
 : 20 à 40 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Riche et bien drainé

SemisPrintemps/été Récolte : Juillet à octobre

Sa culture, du semis ou de la plantation à la récolte mérite quelques conseils.

Semis et plantation du melon

Le melon se sème de mars à juin, sous tunnel au départ ou en intérieur, pour une récolte de mi-juillet à mi-octobre.

Si vous choisissez de semer vos melons en pot à partir de février, vous pourrez mettre en place dès la mi-mai dans le sud et en juin dans le nord.

Le semis en pleine terre est possible dans le sud dans un mélange de terreau et de fumier.

  • Choisissez un endroit chaud et ensoleillé.
  • Privilégiez un sol riche et profond, enrichissez si besoin en compost.
  • Respectez un espacement de 80 cm à 1 m entre chaque plant.

Palissage du melon :

melon palissage palissade treillisOn peut choisir de faire pousser le melon au sol mais aussi de palisser la plante pour éviter que les melons ne touche le sol et gagner de la place.

  • Effectuer donc le semis au pied d’un treillis ou planter les jeunes plants à quelques centimètre de la palissade.
  • Semer tous les 80 cm environ
  • Le melon ne s’accroche pas seul, il faudra le lier au fur et à mesure avec une ficelle.
  • Supprimer les rameaux du bas
  • On peut aussi suspendre les melons dans un filet pour qu’il ne tombe sous son poids.

Entretien et culture du melon

cultiver melonPour améliorer le développement de vos melons, apportez un engrais riche en potasse.
Une exposition bien ensoleillée favorisera la fructification.

L’arrosage doit être régulier mais limité, afin de maintenir le sol frais mais surtout pas inondé.

Il ne faut pas mouiller le feuillage afin d’éviter la propagation des maladies et notamment des champignons..

Tailler, pincer le melon :

Dès que la plante a formé 3 à 5 feuilles, il faut couper la tête en pinçant la tige principale pour favoriser l’apparition de nouvelles ramifications.

Ensuite, dès que les nouvelles tiges se seront formées, effectuez la même opération au dessus de la 3ème feuille.

Lorsque le melon est à son tour formé, coupez au dessus de la feuille située après le fruit.

Maladies du melon

recolte du melonLe melon est gourmand en eau et doit être arrosé sans mouiller le feuillage.

En mouillant les feuilles vous favorisez les maladies comme le mildiou ou l’oïdium du melon.

Vous pourrez également mettre un paillage pour éviter le contact des melons et des feuilles avec la terre car c’est aussi un facteur favorisant les maladies.

  • L’oidium : Les feuilles de melons se couvrent d’un duvet de moisissure blanche
  • Le mildiou : Des tâches brunes apparaissent sur les feuilles du melon

Récolte du melon

melonLa maturité du melon le jour de la récolte est très importante. La récolte a lieu environ 2 mois après le repiquage, cueillez les fruits bien formés et colorés.

Il est préférable de récolter le melon après une bonne période d’ensoleillement car c’est à ce moment qu’il donnera le meilleur de lui. Après une période de pluie, vous risqueriez d’avoir des melons fades en goût et moins sucrés.

Enfin, préférez une récolte le soir plutôt que le matin, après une belle journée ensoleillée, c’est la garantie d’avoir des melons plus sucrés.

A savoir sur le melon

melonPlante herbacée annuelle, le melon est originaire d’Afrique.  On trouve des traces de culture du melon en Egypte dès 5 siècles avant JC. Il fera ensuite route vers la Grèce et l’Italie.

Mais il faudra plusieurs siècles et une guerre d’Italie pour qu’il n’arrive en  France.

Actuellement, on compte près de 1000 variétés de melons différents.

Il ne faut pas confondre le melon avec ce que l’on appelle le melon d’eau est qui est en réalité une pastèque.

A lire aussi :

Conseil malin

Attention aux feuillages humides car le melon est très sensible au mildiou. Il vaut mieux pour cela arroser le pied uniquement en évitant de mouiller les feuilles.


©Tchara, ©Nina Luong

L’article Culture du melon : ce qu’il faut savoir est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/culture-melon.html/feed 45
Ciste : un bel arbuste à fleurs https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ciste-cistus-taille-entretien.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ciste-cistus-taille-entretien.html#comments Fri, 24 Jun 2022 10:00:32 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ciste-cistus-taille-entretien/ Le ciste est un bel arbuste à fleurs, et au feuillage persistant de toute beauté. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom : Cistus Famille : Cistacées Type : Arbuste Hauteur : 1 à 2 m Exposition : Ensoleillée Sol : Plutôt pauvre Feuillage : Persistant Floraison : Printemps De couleur blanc ou rose il a des fleurs légèrement froissées et très décoratives. […]

L’article Ciste : un bel arbuste à fleurs est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Le ciste est un bel arbuste à fleurs, et au feuillage persistant de toute beauté.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Cistus
Famille : Cistacées
Type : Arbuste

Hauteur
 : 1 à 2 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Plutôt pauvre

Feuillage
 : Persistant
Floraison : Printemps

De couleur blanc ou rose il a des fleurs légèrement froissées et très décoratives. Voici tous nos conseils à propos du ciste.

Plantation du ciste

Le ciste est un arbuste de garrigue typiquement méditerranéen qui s’acclimate donc mieux à ce climat.

Pour bien planter un ciste, vous planterez de préférence au printemps ou à l’automne dans un endroit abrité des vents forts.

  • Ciste cistusLe ciste a besoin d’une terre bien drainée. Effectuer un drain si nécessaire avec des graviers à 40 cm de profondeur.
  • Le ciste tolère les sols pauvres, ou même caillouteuse
  • Une situation bien ensoleillée favorise la floraison
  • Suivez nos conseils de plantation des arbustes.

Bouture de ciste

La technique la plus simple et la plus rapide pour multiplier le ciste est le bouturage.

  • Prélever des boutures de 15 cm environ sur bois non fleuri.
  • Supprimer les feuilles du bas pour ne garder qu’un ou 2 étages en tête.
  • Tremper éventuellement la base dans de l’hormone de bouturage pour favoriser la pousses des radicelles.
  • Planter vos boutures dans un terreau spécial bouturage.
  • Placer les boutures à l’ombre et les protéger du gel en hiver.

Taille et entretien du ciste

Le ciste est un arbuste facile d’entretien, surtout lorsqu’il est bien installé.

Le ciste est très résistant aux maladies, aucun traitement n’est nécessaire.

Taille du ciste :

Pour garder un aspect touffu ou réduire la ramure, taillez toujours à la fin de la floraison ou en fin d’hiver si le climat hivernal est froid dans votre région.

Arrosage du ciste :

Vous n’arroserez qu’en cas de forte sécheresse prolongée.

En ce qui concerne le ciste en pot, un arrosage plus régulier est recommandé. Arroser lorsque la terre est sèche en surface l’été.

Ciste en hiver :

Protégez votre arbuste à l’aide d’un voile d’hivernage si vous le plantez dans une région où l’hiver est rude (résistance jusque -10° en zone pas trop humide)

Si vous craignez des fortes gelées, il est préférable de cultiver le ciste en pot et le mettre à l’abri du gel en hiver.

A savoir sur le ciste

ciste en fleurLe ciste offre une floraison abondante du début du printemps jusqu’à l’été. Si les fleurs sont éphémères, elles se renouvellent sans cesse durant toute la période de floraison.

Cet arbuste originaire de Méditerranée ne mesure en général guère plus d’1 m de haut mais certaines espèces peuvent aller jusqu’à 2 m (cistus populifolius)

Enfin, on utilise le ciste en parfumerie et en cosmétologie contre les rides mais aussi en huile essentielle pour les vertus qu’elle présente pour la peau.

On retrouve quelques variétés intéressantes comme cistus monspeliensis, ou ciste de Montpellier, parviflorus, ladaniferus ou ladanifère de Corse, Silver Pink ou encore salviifolius

Conseil malin à propos du ciste

Un paillage protègera votre ciste du froid l’hiver et vous protège des mauvaises herbes.


©Aygul Bulte, ©Studio Barcelona, ©cast

L’article Ciste : un bel arbuste à fleurs est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ciste-cistus-taille-entretien.html/feed 11
Le pulvérisateur, un accessoire indispensable au jardin https://www.jardiner-malin.fr/fiche/pulverisateur-jardin-potager.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/pulverisateur-jardin-potager.html#respond Thu, 23 Jun 2022 12:15:24 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=114201 Sur le balcon, dans le jardin d’agrément ou dans le potager, il est un accessoire qui s’avère incontournable : le pulvérisateur. Totalement polyvalent, le pulvérisateur se décline en une multitude de modèles adaptés à différents usages ou superficies. A lire aussi : Tous nos articles consacrés aux traitements des plantes Le fonctionnement du pulvérisateur Quel que soit […]

L’article Le pulvérisateur, un accessoire indispensable au jardin est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Sur le balcon, dans le jardin d’agrément ou dans le potager, il est un accessoire qui s’avère incontournable : le pulvérisateur. Totalement polyvalent, le pulvérisateur se décline en une multitude de modèles adaptés à différents usages ou superficies.

A lire aussi :

Le fonctionnement du pulvérisateur

Quel que soit le modèle ou la taille, un pulvérisateur est toujours constitué de plusieurs éléments :

  • Un réservoir dont le volume varie de 1 à 20 litres. La plupart sont munis de joints.
  • Le système de mise sous pression indispensable pour projeter un liquide sous forme de gouttelettes, à main ou pression
  • Un tuyau
  • La gâchette
  • La buse qui peut fonctionner avec un jet plat ou droit, un jet miroir, d’une grande précision, ou un jet brouillard
  • Une lance télescopique pour les plus gros pulvérisateurs. Elle permet par exemple de traiter les arbres fruitiers

pulvérisateur utilité Certains pulvérisateurs, relativement lourds, sont équipés de roulettes pour être plus facilement déplacés, d’autres bénéficient de sangles pour être portés sur le dos ou à l’épaule en bandoulière. Les fabricants proposent des modèles de plus en plus ergonomiques afin de faciliter l’usage des pulvérisateurs les plus gros.

Des batteries au lithium équipent aujourd’hui les pulvérisateurs utilisés pour de grandes surfaces à traiter ou le démoussage de toitures. Ces batteries dont l’autonomie peut aller jusqu’à 4 heures évitent de pomper.

Les pulvérisateurs les plus puissants et les plus perfectionnés donnent la possibilité à son utilisateur de régler la pression grâce à un manomètre.

Les différents types de pulvérisateur

Le pulvérisateur se décline en une multitude de modèles sont le choix dépendra de l’usage que vous en avez.

pulvérisateur utilité

  • Le pulvérisateur à main ou à gâchette bénéficie d’une contenance d’un litre. Il est réservé aux plantes d’appartement ou de balcon et aux semis
  • Les pulvérisateurs à pression préalable fonctionnent grâce à un système de pompage. Leur contenance qui s’échelonne de 2 à 20 litres permet d’intervenir au potager ou dans les jardins d’agrément
  • Le pulvérisateur à pression entretenue permet d’obtenir une pression constante. Ce pulvérisateur s’utilise essentiellement pour les jardins de très grande taille ou les travaux de démoussage.

Le pulvérisateur, un accessoire multi-usages

Le pulvérisateur est aussi utile au potager qu’au verger, dans les massifs que dans une cour ou sur une terrasse.

pulvérisateur utilité

  • Il permet de passer un désherbant naturel à base d’acide pélargonique, acétique, caprique ou caprylique ou un anti-mousse sur les dalles d’une terrasse, dans une cour ou une allée. Il est préférable d’intervenir chaque printemps, une journée ensoleillée sans vent et sans pluie, à une température qui se situe entre 15 et 25 °C.
  • Cet outil est indispensable pour intervenir préventivement contre les maladies cryptogamiques ou les insectes ravageurs. Le pulvérisateur permet en effet de traiter les légumes du potager ou les fruits du verger avec les différents purins, infusions, macérations ou décoctions de plantes. De même, il permet de pulvériser la bouillie bordelaise
  • Le pulvérisateur est très utile pour brumiser les plantes d’intérieur
  • Il peut également être utile pour nourrir les plantes avec un engrais liquide
  • S’il est équipé d’une lance télescopique, c’est une solution efficace pour arroser les suspensions situées en hauteur. Quant aux pulvérisateurs à main ou à gâchette, ils sont très utiles pour arroser les semis intérieurs de tomates, courgettes, aubergines…

D’une façon générale, il est plutôt conseillé d’avoir deux pulvérisateurs distincts, l’un utilisé pour les traitements et le désherbage, l’autre l’arrosage ou l’engrais.

A découvrir : Bacillus thuringiensis, un insecticide biologique

Les règles à respecter pour un bon usage

Quel que soit l’usage que vous ferez de votre pulvérisateur, il est primordial de respecter quelques précautions et règles de bon sens :

  • Utiliser des gants, des lunettes, un vêtement à manches longues, des chaussures fermées et un masque pour pulvériser un produit de biocontrôle, un purin ou de la bouillie bordelaise
  • Ne jamais faire de pulvérisations pendant les périodes de floraison pour préserver les abeilles et autres insectes butineurs, ou encore les insectes auxiliaires
  • Rentrer vos animaux de compagnie pendant le traitement et au moins 4 heures après l’intervention
  • Intervenir le matin ou le soir et jamais au moment des pics de chaleur
  • Respecter les dosages des produits de biocontrôle et de jamais mélanger plusieurs produits
  • Bien nettoyer son pulvérisateur après usage

Un nettoyage indispensable

Du nettoyage correct de votre pulvérisateur dépendra sa durabilité ! Il est donc obligatoire de le laver avec soin après chaque utilisation. De même, ne laissez jamais un produit quelconque à l’intérieur.

  • nettoyage nettoyer pulverisateurCommencez par le remplir d’eau claire et faites des pulvérisations afin de parfaitement nettoyer la tuyau, la lance et la buse
  • Renouvelez cette opération deux à trois fois
  • Ouvrez votre pulvérisateur et laissez-le sécher à l’air libre.

Pour préserver les joints, badigeonnez-les de vaseline ou de graisse.

Si une buse est bouchée après utilisation, démontez les différents éléments de votre pulvérisateur et faites-les tremper dans l’eau, additionnée de bicarbonate de soude et/ou de savon noir.

Pour aller plus loin :


©Goodluz, ©HappiNati, ©Ekaterina79, ©Smitt, ©Olaf Speier

L’article Le pulvérisateur, un accessoire indispensable au jardin est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/pulverisateur-jardin-potager.html/feed 0
Miel : des bienfaits et vertus exceptionnels https://www.jardiner-malin.fr/sante/miel-bienfaits-vertu.html https://www.jardiner-malin.fr/sante/miel-bienfaits-vertu.html#comments Thu, 23 Jun 2022 07:00:31 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=86151 Le miel est une substance sucrée produite par les abeilles avec le nectar des fleurs et le miellat. Le miel est un produit entièrement naturel. Des fossiles d’ambres jaune ont démontré que les abeilles et le miel étaient sur la Terre bien avant l’Homme. On estime qu’elles habitaient déjà notre planète il y a 40 à 50 millions années. Les vertus […]

L’article Miel : des bienfaits et vertus exceptionnels est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Le miel est une substance sucrée produite par les abeilles avec le nectar des fleurs et le miellat. Le miel est un produit entièrement naturel. Des fossiles d’ambres jaune ont démontré que les abeilles et le miel étaient sur la Terre bien avant l’Homme. On estime qu’elles habitaient déjà notre planète il y a 40 à 50 millions années. Les vertus médicinales du miel sont connues depuis plusieurs siècles. Une étude récente a démontré son efficacité sur la toux.

Le miel, pour la petite histoire

Dans l’Égypte ancienne, la quasi-totalité des médicaments contenaient du miel, du vin et du lait. Depuis l’antiquité, le miel a été utilisé pour soigner, embellirla peauet embaumerles morts chez les Egyptiens.

Dans la Grèce antique, on utilisait le miel pour conserver certains aliments et pour la fabrication de l’hydromel.

Le prophète Mahomet recommande la consommation de miel pour guérir les maux de ventre.

Chez les Romains, l’exploitation des abeilles faisait partie de l’éducation générale.

Les médecins ayurvédiques prescrivent le miel pour maintenir les dents et les gencives en bonne santé. 

Vertus et bienfaits du miel pour la santé

Outre son goût, le miel possède également de nombreux bienfaits et vertus. Le nectar s’avère très efficace dans le traitement des coupures, des écorchureset des plaies.

Plusieurs études ont déjà démontré que le miel était particulièrement efficace pour soigner la toux et les maux de gorge. L’une d’elle a même démontré que donner du miel aux enfantsavant de se coucher était plus efficace pour lutter contre la toux que les médicaments. Ce remède de grand-mère s’avère aussi efface sur les enfants que sur les adultes.

Il existe 4 types de miel efficaces contre les maux de gorge et la toux :

  • miel bienfaitsAcacia
  • Lavande
  • Thym
  • Romarin

Privilégiez les miels de couleur foncée. Ces derniers contiennent davantage d’antioxydants et de phénols, ce qui s’avère particulièrement efficace pour combattre les infections à l’origine du rhume.

D’autre part, grâce à son sucre, le miel va soulager les malades en augmentant la salivation, ce qui va fluidifier le mucus et lubrifier les voies respiratoires supérieures.

Usages, posologie, mode d’emploi

  • Miel contre la toux :

Mélangez 1 cuillère à soupe de miel avec 2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé. Faire chauffer cette préparation à feu doux. Prenez 1 cuillère à soupe de cette préparation toutes les heures.

  • Miel contre les maux de gorge :

Mélangez 2 cuillères à café de miel avec 2 cuillères à café de vinaigre de cidre dans 25 cl d’eau chaude. Buvez-en très régulièrement.

Conseil malin

Le miel n’est utile contre la toux que si cette dernière n’est pas accompagnée de fièvre.

La consommation de miel ne présente aucun dangerpour les adultes.


L’Organisation Mondiale de la Santé et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) indiquent qu’il est absolument déconseillé de donner du miel aux enfants de moins d’un an. Ainsi, il ne faut jamais ajouter du miel à l’alimentation des nourrissons, ni en utilisé sur le doigt ou la tétine, et ce, dans tous les cas. En effet, les enfants de moins de 1 an sont particulièrement sensibles au botulisme infantile, une maladie rare, en raison de la faiblesse de leur système immunitaire qui n’est pas tout à fait prêt pour se défendre contre les microbes.

Crédits photo : ©Daria-Yakovleva, ©Metkalova

L’article Miel : des bienfaits et vertus exceptionnels est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/sante/miel-bienfaits-vertu.html/feed 1
L’oiseau EAM comme animal de compagnie https://www.jardiner-malin.fr/conseil-animal/avoir-un-oiseau-eam.html https://www.jardiner-malin.fr/conseil-animal/avoir-un-oiseau-eam.html#respond Thu, 23 Jun 2022 07:00:07 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=81554 Avoir un oiseau niché sur son épaule, caresser son plumage et sentir son odeur de fruits et de graines procure un bonheur immense. Certains prétendent que c’est l’animal de compagnie par excellence. Qu’en est-il réellement ? À lire aussi :  Débuter avec un oiseau eam Avantages de l’oiseau eam  Il ne perd pas de poils. Il ne […]

L’article L’oiseau EAM comme animal de compagnie est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Avoir un oiseau niché sur son épaule, caresser son plumage et sentir son odeur de fruits et de graines procure un bonheur immense.

Certains prétendent que c’est l’animal de compagnie par excellence. Qu’en est-il réellement ?

À lire aussi : 

Avantages de l’oiseau eam 

  • Il ne perd pas de poils.
  • Il ne demande pas de promenades à l’extérieur.
  • Après l’investissement de départ, il n’est pas coûteux.
  • Il anime un foyer de façon unique et ludique. Partie de fou rire assurée tous les jours.
  • Il apporte et génère beaucoup d’amour (peut créer des liens avec un enfant autiste).
  • Partager sa vie est un privilège.

Inconvénients de l’oiseau eam 

  • C’est un engagement à long terme.
  • Il doit être manipulé tous les jours au risque de redevenir sauvage ou de développer des troubles du comportement. Il a besoin de beaucoup d’attention et d’une grande interaction.
  • Il peut se choisir un maître unique.
  • Il faut nettoyer sa cage au moins une fois par semaine.
  • Il est plus difficile à faire garder qu’un chien ou un chat lors de vos absences.
  • Lorsqu’il est en liberté, toutes les fenêtres doivent être fermées.
  • Il peut faire des dégâts dans une habitation (avec son bec et ses serres).
  • Très bruyant.
  • On peut développer une allergie à la poudre qui se dégage de ses plumes.

Bien choisir son oiseau eam 

La majorité des oiseaux eam destinés à la compagnie appartient à la famille des Psittaciformes. On les reconnaît à leur tête grande et forte, leur bec robuste et crochu, leur plumage chatoyant et leurs pattes qui possèdent quatre doigts longs et puissants (deux orientés vers l’avant et deux orientés vers l’arrière). Ils ont été choisis pour leur capacité d’imitation, de vocalises, de langage et pour leur beauté. À l’état sauvage, on les trouve en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie du Sud et Océanie. Seuls les individus nés en France en captivité et bagués peuvent être revendus. On distingue quatre catégories principales :

  • Les perroquets : Gris du Gabon, Amazon, Arras, Cacatoès, Youyou… Leur longévité est de 20 à 60 ans. Ils sont particulièrement intelligents. Ils ne se contentent pas d’imiter ce qu’on leur apprend, ils ont une véritable faculté de compréhension. De par leur taille, la force de leur bec et leur caractère affirmé, ils sont destructeurs et demandent oiseau eaménormément d’attention. Un oiseau délaissé pourra se mutiler (piquage), voire se laisser mourir de chagrin. Ils ne sont pas conseillés pour les novices.
  • Les perruches : Le Calopsitte, la perruche à collier, la perruche Alexandre, la perruche ondulée, l’inséparable… Leur longévité est de 6 à 20 ans. Elles peuvent apprendre quelques mots, siffler à la perfection et imiter des sons. De taille raisonnable, très joueuses, câlines, dociles et calmes, elles font d’excellents compagnons pour les débutants.
  • Les conures : à joues vertes, conure du soleil, conure ananas, conure de Patagonie, conure souris ou quaker…Véritables petits clowns avec de magnifiques couleurs, elles sont souvent utilisées dans les numéros de cirque. Charmantes, elles sont néanmoins criardes et très nerveuses. Elles doivent être occupées et stimulées. Peuvent convenir à un débutant.
  • Les Loris : Le Loriquet de Swainson, le Loriquet à tête bleu… Leur longévité est de 20 à 35 ans. Dotés d’une langue en forme de brosse, ils ont la particularité de se nourrir de nectar de fruit et de pollen. Leurs fientes sont très liquides ce qui est parfois problématique dans une habitation. Extravertis et dynamiques, il faut leur offrir un espace suffisant pour se défouler. Bien réfléchir avant l’acquisition de ce très bel oiseau, car l’alimenter correctement est plus contraignant. 

Achats à prévoir pour un oiseau eam 

  • cage oiseau eamUne cage principale très solide avec des fermetures fiables adaptée à la taille et au caractère de votre oiseau. Elle devra être équipée de perchoirs de différentes textures disposés à intervalles réguliers et de cordes pour faciliter le déplacement de l’oiseau et lui permettre d’user ses griffes. On déposera du sable anisé ou un journal en guise de fond de cage. Bien que celle-ci doive être placée dans un endroit calme bien éclairée loin des courants d’air, n’isolez pas votre oiseau. Son plus grand bonheur est de participer à la vie de votre famille.
  • Une seconde cage plus petite pour le transport chez le vétérinaire ou pour les vacances.
  • Une cabane, un nid ou un perchoir suspendu le plus haut possible dans sa cage : L’oiseau dort en hauteur naturellement pour se protéger des prédateurs.
  • Un distributeur de nourriture, un distributeur d’eau (celle-ci doit être changée tous les jours).
  • Une baignoire : Les oiseaux se baignent par plaisir, pour remettre leurs plumes en place, pour retirer la poudre et le surplus de sébum qu’ils ont sur le corps, pour garder une peau hydratée.
  • Un perchoir, un arbre à oiseaux ou une plateforme de jeux pour permettre à votre eam de se poser lorsqu’il évolue en liberté dans votre maison.
  • Différentes pièces en bois brut (ou avec peinture naturelle) qu’il pourra déchiqueter à la place de vos meubles. Si vous possédez un noisetier, c’est un bois parfait une fois séché.
  • L’alimentation : On trouve des mélanges de graines qui répondent aux besoins de chaque espèce. Il convient de rationner les graines de tournesol (grasses et riches) et les cacahuètes dont nos amis raffolent. Un apport de fruits et de légumes frais est indispensable au quotidien. On peut ajouter à leur repas un complément de croquettes (ou granulés) qui contiennent des nutriments intéressants et qui limitent le gaspillage. Au moment de la mue, on donnera des vitamines (à diluer dans l’eau).

Votre oiseau devra être vermifugé deux fois par an. Ces produits se trouvent facilement en animalerie. Attention, le persil et le citron sont des aliments mortels pour les oiseaux.

Apprendre à parler à son oiseau eam 

  • Laisser la radio allumée.
  • Enregistrer des mots ou des sons sur un dictaphone et passer l’enregistrement en boucle.
  • Stimuler votre oiseau en lui répétant régulièrement les mots que vous souhaitez l’entendre dire.

À noter que les perroquets apprennent tout au long de leur vie alors que les perruches, les conures ou les loris ont tendance à retenir les premiers mots qu’on leur a appris (cinq ou six en moyenne). La conure souris fait exception à cette règle, car elle est particulièrement volubile. C’est un grand esprit dans un petit corps. Le mâle a davantage de capacités pour cet apprentissage.

Comprendre un oiseau eam 

  • Je monte sur la tête : je veux dominer. Il faut faire cesser immédiatement ce comportement.
  • Je pince : je veux être le chef. Il faut lui donner un coup sec sur le bec et dire « non ».
  • Je frotte mon bec en émettant un petit bruit adorable : je suis détendu et heureux.
  • Je tiens debout sur une seule patte, l’autre est remontée : je suis prêt pour être calme et dormir.
  • Je régurgite de la nourriture sur mon maître : je l’accepte comme mon compagnon, je me soumets.
  • J’incline ma tête vers mon maître : je veux être caressé. J’adore que l’on touche mon bec et que l’on me gratte le haut du cou.
  • J’accepte de me mettre sur le dos : je suis en totale confiance.
  • Je crie fort dans ma cage : je suis en danger ou je veux sortir.

Au départ, vivre avec un oiseau de compagnie est déconcertant. Au fil du temps, on apprend à associer ses attitudes à un besoin ou à une attente et à décoder son important répertoire. Il sait parfaitement se faire comprendre.

Conseil malin à propos des oiseaux eam

Le Calopsitte est un eam idéal pour une famille avec des enfants. Facile et docile, il fera le bonheur de tous.

Pour attraper un oiseau qui refuse de rentrer dans sa cage, plongez la pièce dans l’obscurité après avoir repéré où il s’est posé. S’aider d’une lampe de poche pour le reprendre aisément.

Àméditer : « Ce sont les enfants et les oiseaux qu’il faut interroger sur le goût des cerises et des fraises. »

Pierre Doris

L.D.


©NewAfrica, ©liveonsea, ©michele de santis

L’article L’oiseau EAM comme animal de compagnie est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/conseil-animal/avoir-un-oiseau-eam.html/feed 0
Le rosier Line Renaud : exceptionnel et mainte fois récompensé https://www.jardiner-malin.fr/fiche/rose-rosier-line-renaud.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/rose-rosier-line-renaud.html#respond Wed, 22 Jun 2022 12:51:54 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=114460 Le rosier Line Renaud est un hybride de thé moderne issu de la variété ‘Panthère Rose’. Créé en France en 1997 par Meilland International, puis commercialisé en 2006, ce splendide rosier est dédié à l’actrice française Line Renaud. Une variété tout à fait exceptionnelle, et pourtant à la portée de tous les jardiniers ! Les fleurs […]

L’article Le rosier Line Renaud : exceptionnel et mainte fois récompensé est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Le rosier Line Renaud est un hybride de thé moderne issu de la variété ‘Panthère Rose’. Créé en France en 1997 par Meilland International, puis commercialisé en 2006, ce splendide rosier est dédié à l’actrice française Line Renaud. Une variété tout à fait exceptionnelle, et pourtant à la portée de tous les jardiniers !

Les fleurs fuchsia de ‘Line Renaud’, très doubles avec un style de roses anciennes, sont intensément parfumées et résistantes à la pluie, et lui ont valu d’obtenir pas moins de treize récompenses dans les concours internationaux. À adopter absolument au jardin !

Le rosier Line Renaud en résumé

Nom latin : Rosa ‘Line Renaud’ ® Meiclusif
Nom commun
 : Line Renaud
Famille : Rosaceae
Origine : horticole

Hauteur à maturité : 120 cm x 80 cm
Port : dressé buissonnant

Floraison
 : mai-juin à novembre
Rosier remontant : très remontant
Couleur des fleurs : rose chaud, fuchsia

Plantation : janvier à avril et septembre à décembre
Exposition : ensoleillée
Rusticité : -20°C
Sol : tous, fertile, pas trop sec

Utilisation : massif, isolé, fleur coupée

Description botanique du rosier Line Renaud

Rosier Line Renaud‘Line Renaud’ est un rosier buissonnant à port dressé, qui peut atteindre 120 cm de hauteur pour 80 cm d’envergure à maturité. Ses rameaux très épineux portent un beau feuillage dense, vert sombre et luisant.

Très remontant, cet hybride de thé fleurit par vagues à partir du mois de mai et jusqu’aux premières gelées. Il produit alors de grandes roses de 9 à 10 cm de diamètre, très doubles et très parfumées. Solitaires ou groupées par quatre à l’extrémité d’une même tige, ces fleurs offrent un coloris intense et parfaitement uni de rose chaud ou de fuchsia.

Les 35 pétales disposés en quartiers qui composent chacune de ses roses sont légèrement dentelés. La rose Line Renaud exhale un parfum très puissant aux notes fruitées et résineuses.

Culture et soin du rosier Line Renaud

Utilisations

Le rosier Line Renaud s’installe idéalement dans les grands massifs de roses, mais il peut également être conduit en sujet isolé dans les jardins bien soignés.

Associations

Dans les massifs, on l’associe à des rosiers à fleurs de couleur rose pâle ou blanche. ‘Line Renaud’ fait également merveille aux côtés de jolies vivaces, tels que les géraniums, les népétas, ou encore les mufliers.

Emplacement

Peu exigeant, cet hybride de thé s’adapte à tous les types de sols, du moment qu’ils ne sont pas trop secs. De même, ce rosier supporte tout aussi bien la chaleur que la pluie et s’adapte donc parfaitement à tous les climats, et même à la moyenne altitude.

Plantation

Rosier Line RenaudDans l’idéal, on plante le rosier Line Renaud au mois de février, ou entre octobre et novembre.

Installez-le dans un sol bien travaillé et émietté. Avant la plantation, enrichissez le fond du trou avec un amendement organique (sang séché, corne déshydratée).

Une fois en place, arrosez généreusement. Si le temps est sec, arrosez-le régulièrement durant les quelques semaines qui suivent la plantation.

À lire aussi : Réussir la plantation d’un rosier

Taille

Une fois par an, entre les mois de février et de mars, réduisez les rameaux de votre rosier de 1/3.

Supprimez également les fleurs fanées tout au long de la belle saison afin de faciliter la remontée.

Pour aller plus loin : Taille des rosiers à grandes fleurs, hybride de thé

Maladies

On notera que le feuillage vernissé de ‘Line Renaud’ est doté d’une excellente résistance aux maladies. Les pétales bien fermes de ses roses disposent également d’une bonne résistance à la pluie.

La rose Line Renaud en fleur coupée

Avec son charme romantique à l’ancienne, la rose Line Renaud est tout simplement parfaite dans les bouquets. Elle embaumera délicatement la pièce de son parfum d’orange, d’épices et de cyprès.

A lire aussi : Bouquet de roses : entretien et conservation


Photo : Wirestock Creators, Xaver X. Dreißig, Patrick Velasco

L’article Le rosier Line Renaud : exceptionnel et mainte fois récompensé est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/rose-rosier-line-renaud.html/feed 0
Prunus avium : tout savoir sur le merisier https://www.jardiner-malin.fr/fiche/arbre-fruitier/prunus-avium.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/arbre-fruitier/prunus-avium.html#respond Wed, 22 Jun 2022 12:11:05 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=114394 Plus connu sous les noms de merisier ou de cerisier sauvage, le Prunus avium est l’arbre à l’origine des nombreuses variétés de cerises que nous connaissons. En résumé : Nom latin : Prunus avium Famille : Rosacées Type : Arbre Port : Colonnaire Hauteur : Jusqu’à 20 m Exposition : Soleil Sol : Tout type, bien drainé Rusticité : Très rustique (-15 °C) Floraison : […]

L’article Prunus avium : tout savoir sur le merisier est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Plus connu sous les noms de merisier ou de cerisier sauvage, le Prunus avium est l’arbre à l’origine des nombreuses variétés de cerises que nous connaissons.

En résumé :

Nom latin : Prunus avium
Famille : Rosacées
Type : Arbre

Port : Colonnaire
Hauteur : Jusqu’à 20 m
Exposition : Soleil
Sol : Tout type, bien drainé
Rusticité : Très rustique (-15 °C)

Floraison
 : Printemps – Feuillage : Caduc – Récolte : Début d’été

Présentation du Prunus avium

Noms communs : Merisier, Cerisier sauvage, Merisier des oiseaux

Le merisier est un arbre caduc originaire d’Europe et d’Asie orientale. Autrement appelé cerisier sauvage, il produit des fruits brillants, rouges à noirs, légèrement acides : les merises. Ces dernières sont précédées à la fin du printemps par des grappes de fleurs blanches.

Les feuilles du Prunus avium sont assez grandes (15 cm de long, pour 6 de large). Finement dentées sur les bords, elles sont plutôt ovées et se terminent par une petite pointe. Le pétiole, la tige qui relie la feuille à la branche, a la particularité de posséder deux glandes situées à la base arrondie de la feuille.

Enfin, côté couleurs, le feuillage arbore une teinte bronzée au stade juvénile. Celle-ci se transforme peu à peu en vert foncé. À l’arrivée de l’automne, les feuilles deviennent orange et rouges, avant de tomber.

Plantation du merisier

Le Prunus avium n’est pas difficile quant à la nature du sol où il sera planté. Cependant, le terrain ne doit pas retenir l’eau et être un minimum fertile.

Pour l’exposition, comme de nombreux arbres à feuillage caduc, le merisier préfère être installé au soleil.

Quand le planter ?

Afin de laisser le temps à l’arbre fruitier de développer son système racinaire, il est préférable de le planter en milieu d’automne.

Comment planter un Prunus avium ?

Tout commence par la création d’une fosse de plantation, large d’au moins 40 cm et profonde de 50 cm minimum. Ensuite, il faut :

  • Prunus avium plantationDéposer une couche de drainage (si votre terre a tendance à retenir l’eau).
  • Effectuer un apport de terreau et le mélanger à la terre, afin d’améliorer la fertilité du sol.
  • Si votre arbre est en racines-nues :
    • Vérifier leur bonne santé, et couper celles qui sont abîmées.
    • Tremper le système racinaire dans du pralin.
  • Pour un sujet en motte ou en pot :
    • Ôter le conteneur.
    • Libérer quelques racines pour faciliter leur développement.
  • Installer le Prunus avium dans le trou et disposer un tuteur à proximité (attention aux racines).
  • Reboucher la fosse de plantation en tassant bien la terre.
  • Relier le tronc à son support à l’aide d’une ceinture de tuteurage disposée en « 8 ».
  • Effectuer un premier arrosage abondant.

Entretien du cerisier sauvage

Prunus avium entretienL’arrosage est très important lors des premières années suivant la plantation. Dès les premiers signes de sécheresse, veillez à effectuer des apports en eau réguliers.

Geste simple, mais très efficace, le binage permet à l’eau de mieux pénétrer en terre.

La taille n’est pas indispensable. Elle peut être réalisée pour structurer le Prunus avium lors de ses premières années de croissance. Ensuite, il faut principalement éclaircir le milieu de l’arbre, en évitant de toucher aux grosses branches.

Multiplication du Prunus avium

Le merisier peut être propagé par :

  • semis des noyaux ;
  • greffage ou bouturage sur bois tendre en été ;
  • marcottage (mais plus compliqué).

Maladies et ravageurs

Nombreux sont les parasites à vouloir se délecter du Prunus avium. Parmi eux, les plus fréquents sont les pucerons, les chenilles et les mouches mineuses.

Sans être nuisibles, les oiseaux (et notamment le bouvreuil), vous feront de la concurrence sur la récolte des merises.

Côté pathologies, en plus d’une grande sensibilité à la bactérie Xylella fastidiosa, le Prunus avium peut être attaqué par la maladie du plomb (Chondrostereum purpureum) et le chancre bactérien.

Pour aller plus loin :


©Bubushonok, ©stevanovicigor

L’article Prunus avium : tout savoir sur le merisier est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/arbre-fruitier/prunus-avium.html/feed 0