Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison https://www.jardiner-malin.fr Conseils en jardinage et recettes pour cuisiner les légumes du potager, forum jardin et calendrier lunaire pour jardiner avec la lune Wed, 19 Jan 2022 08:15:04 +0000 fr-FR hourly 1 https://www.jardiner-malin.fr/wp-content/uploads/2020/11/cropped-Favicon-JM-32x32.png Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison https://www.jardiner-malin.fr 32 32 Perovskia : il aime les bords de mer https://www.jardiner-malin.fr/fiche/perovskia.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/perovskia.html#comments Wed, 19 Jan 2022 07:00:01 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=41329 Très apprécié en bord de mer, cet arbuste a une belle floraison estivale, appréciée des abeilles. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom : Perovskia artplicifolia Famille : Lamiacées Type : Arbrisseau Hauteur: 0,7 à 1,5 m Exposition : Soleil Sol : Plutôt sec et bien drainé Feuillage : Persistant – Floraison : Juin à Octobre, mellifère. A noter que, la couleur d’un bleu peu commun et proche […]

L’article Perovskia : il aime les bords de mer est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Très apprécié en bord de mer, cet arbuste a une belle floraison estivale, appréciée des abeilles.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Perovskia artplicifolia
Famille : Lamiacées
Type : Arbrisseau

Hauteur: 0,7 à 1,5 m
Exposition : Soleil
Sol : Plutôt sec et bien drainé

Feuillage : Persistant – Floraison : Juin à Octobre, mellifère.

A noter que, la couleur d’un bleu peu commun et proche de la lavande, apporte de la fraîcheur dans un massif plein soleil.

Plantation du Perovskia

Le Perovskia est un arbrisseau qui se plante de préférence à l’automne ou au début du printemps. La période idéale de plantation pour la plupart des arbustes étant toujours à l’automne.

  • perovskiaLe Perovskia se développera très bien dans une terre légère et bien drainée, même si elle est pauvre.
  • L’apport de terreau à la plantation améliorera la reprise et la future floraison.
  • Il aime les situations bien ensoleillées, indispensables pour bien fleurir.

Pour la réalisation d’une haie de Perovskia, espacez chaque plant de 50 cm environ pour avoir un bel effet décoratif.

Une fois planté, arrosez généreusement et laissez la terre sécher avant d’arroser de nouveau et uniquement si il ne pleut pas. Le Perovskia s’adapte très bien à la sécheresse et aura donc, par la suite, des besoins en eau très limitées.

Des fleurs et un feuillage pleins d’atouts

Perovskia en fleur abeilleLes petites fleurs bleu-violet sont regroupées en jolis épis souples et légers, de 30 cm de long environ. La floraison est longue et dure parfois jusqu’aux premières gelées.

Le Perovskia attire les abeilles et est donc particulièrement mellifère.

Le feuillage argenté est un des atouts de cette plante caduque. Les petites feuilles gris-vert sont fines et ovales, très découpées.

Quand elles sont froissées, elles dégagent un agréable parfum de sauge.

Pérovskia, scènes naturelles pour plein soleil

perovskiaEn raison de son port léger et souple, le perovskia est très apprécié dans les scènes naturelles.

Il s’intègre bien aux plates-bandes de vivaces et dans les massifs d’arbustes. Vous pouvez aussi le planter en rang serré (tous les 50 cm) pour constituer une jolie petite haie de séparation. Il est souhaitable de planter au moins trois sujets ensemble afin de composer une touffe suffisamment volumineuse.

Le perovskia n’est pas très grand et s’intégre donc bien dans de nombreux décors (1,50 m de hauteur et d’étalement, dimensions qu’il atteint après trois ans environ).

Le pérovskia se plaît parfaitement sur un balcon ensoleillé. Associez-le avec des plantes annuelles blanches, jaunes ou bleues. Utilisez alors un pot d’au moins 25 cm de profondeur.

Entretien du Pérovskia

perovskia en fleurLe perovskia ne craint ni les maladies, ni la sécheresse, ni le calcaire. Plantez-le dans une terre de jardin légère ou même rocailleuse, de préférence calcaire. La présence de sel ne pose aucun problème, il est donc parfait en bordure de mer. Si votre terre est lourde, mélangez du sable grossier au sol d’origine au moment de la plantation. Vous pouvez ajouter aussi un peu de chaux pour décoaguler l’argile.

Au printemps, pincez les jeunes tiges lorsqu’elles mesurent entre 30 et 40 cm de hauteur. Cette intervention leur permet de prendre de la force, ce qui donne à la plante un port plus rigide.

En fin de saison, dans les régions aux hivers rigoureux, vous pouvez protéger le pied du perovskia par un buttage de terre légère ou un lit de feuilles mortes de 15 cm d’épaisseur. C’est une plante qui résiste sans problème jusqu’à -10°C. En dessous de -10°C, la partie aérienne de la plante meurt, mais la souche résiste fort bien et votre plante repartira au printemps.

Taille du perovskia :

La taille du perovskia est facile et nécessaire pour assurer une belle floraison au fil des ans.

En février, rabattez l’ensemble de la végétation pratiquement au ras du sol. Cette taille très importante est nécessaire chaque année, car les jeunes tiges sont toujours beaucoup plus belles.

Conseil malin à propos du Perovskia

Le Perovskia est une plante idéale pour la réalisation de haies basses et de bordures et elle est très appréciée des jardiniers à la recherche de plantes sans entretien.


Crédits des visuels : loflo69, La Plante du mois, Fotolia, hcast

L’article Perovskia : il aime les bords de mer est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/perovskia.html/feed 4
Maladies du prunier : prévention et traitement https://www.jardiner-malin.fr/fiche/maladie-prunier-prevention-traitements.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/maladie-prunier-prevention-traitements.html#comments Wed, 19 Jan 2022 06:00:22 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=96120 Le prunier est un arbre fruitier plutôt sensible aux maladies. Toutefois, il existe des solutions préventives pour éviter leur apparition. Maladie du prunier : découvrez les traitements naturels pour les éliminer. A lire aussi : Bien cultiver le prunier La monoliose du prunier Symptômes  Les fruits sont criblés de cercles de pourriture mauve, puis brune avant de […]

L’article Maladies du prunier : prévention et traitement est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Le prunier est un arbre fruitier plutôt sensible aux maladies. Toutefois, il existe des solutions préventives pour éviter leur apparition. Maladie du prunier : découvrez les traitements naturels pour les éliminer.

A lire aussi :

La monoliose du prunier

Symptômes 

prune qui pourri sur arbre moniliose traitementLes fruits sont criblés de cercles de pourriture mauve, puis brune avant de se momifier. Les fleurs et les jeunes feuilles sèchent, l’écorce rougit et se crevasse. Il s’agit de la moniliose.

Prévention

Pensez à laisser 4-5m entre chaque arbre et à tailler régulièrement votre prunier, de manière à aérer la couronne. Privilégiez une variété résistante aux maladies.

Traitements naturels

Toutes les parties atteintes doivent être coupées pour éviter la propagation de la maladie sur l’ensemble de l’arbre. Pulvérisez de la bouillie bordelaise toutes les trois semaines jusqu’à l’éradication de cette maladie.

Le chancre du prunier

Symptômes

Le tronc ou les branches de votre prunier sont marqués d’une tache marron accompagnée de crevasses ou de boursouflures ? C’est probablement le chancre, une maladie qui affecte bon nombre de fruitiers. La tache s’étend sur l’écorce et une gomme jaune peut même s’en écouler.

Prévention

chancre prunier seve qui coule resineEn fin d’été, début d’automne, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur l’ensemble du sujet.

Traitements naturels

Si une branche est touchée, mais que la maladie n’est pas encore trop étendue. Vous pouvez alors gratter la partie atteinte pour arriver au niveau du bois sain, non nécrosé. Vous appliquerez ensuite un mastic cicatrisant et de la bouillie bordelaise sur votre prunier. Si la branche n’est pas récupérable, il faudra alors la couper et la brûler. Si c’est le tronc qui est atteint, vous serez obligé de couper l’arbre pour éviter que la maladie ne touche d’autres arbres fruitiers.

La sharka du prunier

Symptômes

Les fruits sont difformes et ont des marques colorées souvent arrondies. Leur goût est très acide, ils sont impropres à la consommation. Cette maladie affecte les pruniers (et d’autres arbres fruitiers) à cause du greffage ou des pucerons.

Prévention

Prenez garde à vous procurer des sujets greffés sains. Pour éviter l’apparition de cette maladie, il faut lutter préventivement contre les pucerons. Pour cela, pulvérisez du purin d’ortie qui fait office d’insecticide naturel.

Traitements naturels

Pas le choix, il faut couper toutes les parties atteintes. Si vous repérez la sharka, prévenez la chambre d’agriculture de votre département car seul un professionnel pourra vous aider à l’éradiquer. De plus, cette maladie est très contagieuse et compromet réellement les récoltes pour les professionnels à proximité.

La rouille des feuilles du prunier

Symptômes

Deux champignons qui sont responsables de cette maladie : Tranzschelia pruni-spinosae ou Tranzschelia discolor. Ils apparaissent lors d’un temps humide et chaud, comme des pluies de printemps. Sur l’envers des feuilles, vous observez des pustules brunes. Sur l’endroit, les feuilles sont criblées de taches jaune orangé. Le bois a du mal à se lignifier, les feuilles tombent et les fruits se développent difficilement.

Prévention

Rouille prune prunier feuillePour prévenir l’apparition de la rouille, pensez à pulvériser du purin de prêle au printemps deux fois par mois, jusqu’à mi-juillet.

Traitements naturels

Si vous arrivez trop tard et que la maladie est déjà présente, commencez par retirer toutes les feuilles touchées, y compris celles au sol. Brûlez-les pour être sûr d’éliminer toutes les spores. Puis, traitez avec de la bouillie bordelaise, toutes les trois semaines jusqu’à éradiquer la maladie.

La cloque du prunier

Symptômes

Le responsable c’est lui : Taphrina pruni. Ce champignon engendre une déformation des fruits qui se teintent de blanc. Les prunes restent petites et sans noyau, elles finissent par tomber de l’arbre. Le froid et l’humidité sont des causes de l’apparition de la maladie.

Prévention

Pulvérisez du purin de prêle au début du printemps, car cette maladie apparaît avec les fleurs. Dès que les pétales sont tombés, appliquez à nouveau ce fongicide naturel.

Traitements naturels

Supprimez tous les fruits touchés sur l’arbre et au sol et traitez avec de la bouillie bordelaise.


©nikolaeva.lena1977, ©ya_stocker, ©mahirov9, ©kazakovmaksim

L’article Maladies du prunier : prévention et traitement est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/maladie-prunier-prevention-traitements.html/feed 1
Des arbres remarquables par leur écorce https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ecorce-arbre-decorative-coloree.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ecorce-arbre-decorative-coloree.html#respond Tue, 18 Jan 2022 12:48:40 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=106350 Une fois dépouillés de leurs feuilles, les arbres nous révèlent une nouvelle facette de leur être : la couleur, les craquelures, la douceur ou la rugosité de leur « peau ». Cette fameuse écorce à laquelle on accorde généralement peu d’attention, entre en scène sous la lumière blafarde de l’hiver… 1- Des parures brunes couleur cannelle ou chocolat […]

L’article Des arbres remarquables par leur écorce est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Une fois dépouillés de leurs feuilles, les arbres nous révèlent une nouvelle facette de leur être : la couleur, les craquelures, la douceur ou la rugosité de leur « peau ». Cette fameuse écorce à laquelle on accorde généralement peu d’attention, entre en scène sous la lumière blafarde de l’hiver…

1- Des parures brunes couleur cannelle ou chocolat

Prunus serrula écorce
Prunus serrula

Donnez une note lumineuse à votre jardin d’hiver avec des tons chauds. Les cerisiers d’ornement offrent ainsi de belles écorces laquées ou métallisées marquées de stries horizontales et ponctuées de verrues ocre. Ces dernières sont des lenticelles qui permettent les échanges gazeux du tronc avec l’atmosphère. Prunus serrula arbore ainsi une extraordinaire teinte acajou métallisée tandis que Prunus maackii ‘Amber Beauty’ présente des tons dorés.

Le petit érable à écorce cannelle, Acer griseum ne passe pas non plus inaperçu avec son tronc qui semble couvert de copeaux de chocolat.

Myrte du chili - Luma apiculata
Myrte du chili

Le pin parasol affiche quant à lui un patchwork d’écailles rugueuses grises, rouille et cuivre.

Découvrez des essences plus rares comme l’Arbutus x andrachnoides, cet arbousier dont la teinte caramel apparait lorsque l’on frotte les écailles avec la main.

Le Myrte du Chili (Luma apiculata) présente une « peau de girafe » brun tacheté de blanc.

L’Heptacodium de Chine (Heptacodium miconioides) forme un grand arbuste aux troncs dorés, doté d’une floraison parfumée automnale.

3- Des écorces blanches éclatantes

Betula utilis
Betula utilis

Les écorces blanches renforcent l’ambiance féérique de l’hiver. Elles s’harmonisent aux ciels blafards, renforcent l’aspect givré des rameaux, accrochent la lumière dès qu’un rayon de soleil les effleure.
Les bouleaux en sont les meilleurs représentants avec leurs troncs lisses s’exfoliant en lanières parcheminées.

Betula albosinensis var septentrionalis
Betula albosinensis var septentrionalis

Betula utilis var. jacquemontii avec son écorce immaculée à peine nuancée d’ocre et de beige rosé tranche avec le bouleau à papier (Betula papyrifera) qui modifie totalement son coloris avec l’âge. Ce dernier passe ainsi d’un rouge foncé presque noir à un brun rougeâtre pour finir blanc crème brillant à maturité.

Pensez aussi au bouleau blanc de Chine (Betula albosinensis var. septentrionalis) aux tons vermillon cuivré pâle,  au Betula maximowicziana, gris clair à orangés et au bouleau jaune (Betula alleghaniensis) virant au bronze doré.

Lagerstroemia indica_ecorce
Lagerstroemia indica

Les eucalyptus et platanes, voire le lilas des Indes (Lagerstroemia indica), exhibent également une panoplie d’écorces claires et possèdent le don du travestissement.

Leurs costumes rugueux bariolés de brun, de kaki et de blanc se muent en l’espace de quelques semaines en troncs lisses blancs, crème ou rosés. L’écorce se détache sous forme d’écailles ou de grands lambeaux cartonnés.

4- Les écorces à peau de serpent

Acer capillipes ecorce
Acer capillipes

Un certain nombre d’érables asiatiques conservent une écorce fine bigarrée de vert olive, rouge et blanc faisant penser à une peau de serpent : érable de Hers (Acer davidii subsp grosseri), Acer capillipes, Acer pensylvanicum

Attention, certaines essences perdent cette texture lisse et zébrée avec l’âge en raison de la formation d’une écorce secondaire épaisse (Acer davidii, rufinerve).

Pensez à les mettre en valeur devant un mur brique, parmi des troncs blancs ou entourés de gravillons clairs.

5- Les écorces couleur de feu

Acer palmatum 'Sangokaku'_ecorce rouge
Acer palmatum ‘Sangokaku’

Les jeunes rameaux rouges, jaunes aux formes graphiques, créent une animation joyeuse au jardin. Le détail de la ramure ressort alors davantage sur fond de haie persistante.

L’érable à écorce corail, Acer palmatum ‘Sangokaku’ est un des plus remarquables. L’intensité des rameaux fins et sinueux rouge vif s’accentue avec le froid.

Même si ce ne sont pas des arbres, ce serait dommage d’occulter les bambous. Ces graminées géantes livrent parfois des chaumes lustrés jaune d’or, parfois striés de bandes vertes. Phyllostachys aurea ‘Holochrysa’

Phyllostachys bambusoides 'Castillonis' - bambou decoratif
Phyllostachys bambusoides ‘Castillonis’

possède des chaumes cuivrés tandis que Bambusa bambusoides ‘Castillonis’ présente des stries vertes sur fond jaune.

>> N’oubliez pas Les cornouillers à écorce colorée

Le saviez-vous  ?

Chez les végétaux ligneux – arbres ou arbustes –, la tige produit une écorce protectrice qui s’épaissit avec l’âge. Elle peut atteindre 30 cm chez de vieux spécimens de séquoias ou de sapin de Douglas ! L’écorce externe est constituée de couches de cellules mortes imperméabilisées par la subérine, substance qui constitue le liège. Elle offre ainsi une protection contre l’eau, le gel, le soleil, l’abroutissement par les animaux… Dans le même temps, elle subit les poussées internes dues au grossissement des tiges, la forçant à se fendre, se craqueler ou se dilater. L’écorce est constituée de différentes matières selon l’essence, liégeuse chez le chêne-liège, fibreuse chez les séquoias, de texture feuilletée chez les bouleaux ou lisse chez le hêtre, etc. Cependant l’écorce n’est pas figée, elle se modifie selon les saisons, avec les années, ne révèle pas la même teinte selon l’exposition, la qualité du sol… Les aléas du temps, de mauvais traitements impriment également leurs cicatrices !

Eva Deuffic

>> Pour aller plus loin : Un jardin d’écorces colorées


©Anghi, ©Eva Deuffic, ©Alphotographic, ©MichelViard,

L’article Des arbres remarquables par leur écorce est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/ecorce-arbre-decorative-coloree.html/feed 0
Les légumes d’hiver https://www.jardiner-malin.fr/fiche/legumes-hiver.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/legumes-hiver.html#respond Tue, 18 Jan 2022 09:49:30 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=106182 Lorsque la froidure s’installe, certains légumes très vitaminés comme le chou continuent de se récolter moyennant certaines précautions. La chicorée scarole résiste au froid, mais demande un blanchiment pour lever son amertume. Les chicons d’endive quant à eux sont produits en cave durant toute la durée de l’hiver. 1- Les soins aux choux Les choux […]

L’article Les légumes d’hiver est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Lorsque la froidure s’installe, certains légumes très vitaminés comme le chou continuent de se récolter moyennant certaines précautions. La chicorée scarole résiste au froid, mais demande un blanchiment pour lever son amertume. Les chicons d’endive quant à eux sont produits en cave durant toute la durée de l’hiver.

1- Les soins aux choux

  • Les choux pommés d’hiver

chou de milan hiverComme la plupart des choux de Milan (‘Rigoleto ‘, ‘Eton’…) ayant été plantés en juillet, ils souffrent de l’alternance brutale de gels et dégels.

Dès novembre, il est conseillé de les coucher sur place, la tête tournée vers le nord. Dans les régions froides, il est même conseillé de les déterrer puis de les mettre en jauge (enterrer les racines dans une tranchée), contre un mur orienté au nord. Couvrez-les de paille, fougères ou paillassons en cas de nuits glaciales.  La récolte peut ainsi se faire de novembre jusqu’en mars.

  • Les choux de Bruxelles
Choux de Bruxelles

Ils sont plus tolérants au froid et améliorent même leur goût après une gelée. Ils sont semés en avril-mai pour une récolte de l’hiver au printemps.

Pensez cependant à tuteurer les plants si l’endroit est venté. Récoltez les bourgeons de 2-3 cm de diamètre, distribués le long de la tige épaisse avant qu’ils n’évoluent en grappes de fleurs. Commencez par les bourgeons du bas afin de laisser grossir ceux du sommet.

2- Le forçage de l’endive

L’endive ou chicorée Witloof est une chicorée sauvage aux feuilles entières et pourvue d’une grosse racine pivotante. L’arrachage suivi du forçage pratiqué à l’obscurité permet l’obtention des chicons durant tout l’hiver.

La culture avant le forçage

  • Le semis des endives se fait en plein champ en mai-juin.
  • A partir d’octobre-novembre, les plants sont arrachés du champ, laissés sur le sol pendant une semaine, recouverts de feuilles mortes. Cette action permet d’induire l’arrêt de la végétation si le gel n’a pas encore opéré. Conservez uniquement les plus grosses racines atteignant 3-5 cm de diamètre au collet.
  • Forcer Forçage endive
    Forçage des endives dans une poubelle

    Puis habillez les plants en taillant les racines à 20 cm et le feuillage à 3 cm au-dessus du collet. Les plants sont ainsi stockés sous une couche de paille en attendant d’effectuer le forçage des chicons à l’obscurité.

Le forçage en cave

  • Choisissez un bac de 15 à 20 cm de profondeur percé de trous de drainage à 4 cm du fond. Remplissez-le de tourbe totalement imbibée d’eau sans tasser puis enfoncez les racines jusqu’à la base du collet.
  • Recouvrez le bac d’une feuille de plastique noir et placez dans un endroit où règne une température autour de 15 °C.
  • Surveillez tous les 22 jours que le substrat ne se soit pas asséché et retournez la feuille plastique afin d’éliminer l’eau condensée. Selon la température, 3 à 5 semaines suffisent à former de beaux chicons.

3- Le blanchiment des scaroles

La chicorée scarole comme ‘Géante Maraîchère race Salanca’ réussit à traverser l’hiver sans encombre, mais nécessite un blanchiment pour réduire son amertume.

  • Quinze jours avant de la récolter, posez un pot lesté par une pierre, par-dessus le cœur de la rosette en englobant le maximum de feuilles. Contrôlez au préalable l’absence de limaces qui se feraient un festin !
  • Blanchir Blanchiment chicorée scarole
    Blanchiment avec un pot

    Vous pouvez aussi lier les feuilles avec du raphia ou former pour 4-5 salades un mini-tunnel avec du voile d’hivernage épais doublé afin d’occulter la lumière. Retenez simplement le voile avec des pierres placées de part et d’autre.

  • Lorsque les feuilles sont jaunes, récoltez sans attendre, car une occultation prolongée conduit à la pourriture du cœur de la salade.
  • Lors d’hivers rigoureux, recouvrez les chicorées pendant la nuit avec des feuilles mortes ou des paillassons ou bien arrachez les scaroles avec leur motte pour les stocker en cave. Placez-les alors, deux à deux, cœur contre cœur.

Pour aller plus loin :


Texte et photos : Eva Deuffic, Markus Distelrath

L’article Les légumes d’hiver est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/legumes-hiver.html/feed 0
La pomme de terre ‘Bintje’ : du potager à la cuisine https://www.jardiner-malin.fr/fiche/pomme-de-terre-bintje.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/pomme-de-terre-bintje.html#respond Tue, 18 Jan 2022 08:30:35 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=106426 Comment ne pas parler de la pomme de terre ‘Bintje’ lorsque l’on parle « patates » ?! Découvrez ou redécouvrez ce grand classique des tubercules. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom latin : Solanum tuberosum ‘Bintje’ Nom commun : Pomme de terre ‘Bintje’ Famille : Solanacées Type : Légume-racine (tubercule) Distance de plantation : 30 cm Exposition : Ensoleillée Sol : Meuble, profond et […]

L’article La pomme de terre ‘Bintje’ : du potager à la cuisine est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Comment ne pas parler de la pomme de terre ‘Bintje’ lorsque l’on parle « patates » ?! Découvrez ou redécouvrez ce grand classique des tubercules.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom latin : Solanum tuberosum ‘Bintje’
Nom commun : Pomme de terre ‘Bintje’
Famille : Solanacées
Type : Légume-racine (tubercule)

Distance de plantation : 30 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Meuble, profond et fertile

Plantation : Printemps – Récolte : Été, automne

Présentation de la pomme de terre ‘Bintje’

La pomme de terre ‘Bintje’ a été créée dans les années 30, en 1935 pour être plus précis. Elle est le fruit du croisement entre les variétés Munterschen et Franschen. Le résultat a donné une pomme de terre demi-précoce et très productive, qui arrive à maturité environ 100 à 110 jours après la plantation.

Sous sa peau jaune doré, se cache une chair tendre, légèrement farineuse et jaune. Les tubercules sont de forme ovale à arrondie et souvent de gros calibre.

Le saviez-vous ?

Le rendement de la pomme de terre ‘Bintje’ sert de valeur « étalon » pour parler de la productivité des autres variétés. Ainsi, la ‘Charlotte’ a un rendement de 90 % de ‘Bintje’, la ratte est à 65 %, etc.

La pomme de terre ‘Bintje’ en cuisine

Bintje cultureSi elle présente une bonne tenue à la cuisson et convient à presque toutes les recettes (vapeur, poêlée, etc.), elle donnera le meilleur d’elle-même dans la préparation des frites et des purées, grâce à sa chair tendre et farineuse.

À lire : Nos recettes à base de pommes de terre

Bien cultiver la pomme de terre ‘Bintje’

Comment planter la ‘Bintje’ ?

Préparez le terrain en automne

La pomme de terre ‘Bintje’ appréciant les sols profonds et fertiles, il est important de préparer le terrain plusieurs mois avant la plantation. Pour cela, il suffit de déposer de l’engrais végétal à la surface de la terre et de travailler celle-ci sur au moins 20 cm de profondeur. Pour ne pas nuire à la faune souterraine, privilégiez l’usage d’une grelinette ou d’une fourche-bêche.

Au printemps, le moment est venu de planter

Après les travaux préparatoires, et lorsque les températures remontent, c’est l’heure de la plantation :

  • Créez une ligne de 5 à 10 cm de profondeur.
  • Placez les tubercules tous les 30 cm, en veillant à ce que le germe se trouve en haut.
  • Recouvrez le sillon et créez le prochain à au moins 65 cm du précédent.

Culture et entretien

Cultiver et entretenir des lignes de pommes de terre ‘Bintje’ revient à répéter les mêmes gestes :

  • Bintje plantation entretienButter les plants lorsqu’ils atteignent environ 15 cm et réitérer l’opération régulièrement pour accompagner leur croissance.
  • Désherber, pour que les mauvaises herbes ne concurrencent pas vos pieds de tubercules.
  • Et enfin, arroser lorsque le manque d’eau se fait ressentir. Mais attention, pas n’importe comment ; directement au pied de la plante, sans mouiller le feuillage dans la mesure du possible.

Maladies et ravageurs

Si la renommée culinaire de la pomme de terre ‘Bintje’ n’est plus à faire, elle pâtit toujours de sa sensibilité aux maladies comme le mildiou (qu’il s’agisse du feuillage ou des tubercules), de la gale commune, ou encore de la galle verruqueuse.

À l’instar de ses cousines, cette variété peut également être la cible des doryphores qui se repaissent des feuilles.

Récolte et conservation

Bintje récolte conservationSi vous souhaitez des pommes de terre ‘Bintje’ primeur, la récolte interviendra 75 à 80 jours après la plantation. Sinon, opérez en automne, lorsque le feuillage commence à faner. Il suffit pour cela de déterrer les tubercules à la fourche-bêche et de les laisser au sol afin qu’ils sèchent au soleil pendant une journée.

Ensuite, il ne reste plus qu’à stocker votre récolte dans des cagettes, à l’abri de la lumière dans un endroit frais, sec et aéré.

(Re)Découvrez :

Ça peut vous intéresser :


©Tim Gray, ©Angelique Nijssen, ©AnnaKucher, ©MarianVejcik

L’article La pomme de terre ‘Bintje’ : du potager à la cuisine est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/pomme-de-terre-bintje.html/feed 0
Carbonade flamande & frites au beurre clarifié https://www.jardiner-malin.fr/recettes/carbonade-flamande-frite-beurre-clarifie.html https://www.jardiner-malin.fr/recettes/carbonade-flamande-frite-beurre-clarifie.html#respond Tue, 18 Jan 2022 07:00:29 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=63193 Voici une belle recette de carbonade flamande accompagnée de frites au beurre clarifié. Ingrédients pour 4 personnes : Carbonade flamande 1,5 kg de viande de boeuf de type bourguignon (épaule, paleron, jumeau …) 10 g de vergeoise brune 3 tranches de pain d’épices 2 cuil. à soupe de moutarde 2 oignons 100 g de lard fumé […]

L’article Carbonade flamande & frites au beurre clarifié est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Voici une belle recette de carbonade flamande accompagnée de frites au beurre clarifié.

Ingrédients pour 4 personnes :

Carbonade flamande

  • 1,5 kg de viande de boeuf de type bourguignon (épaule, paleron, jumeau …)
  • 10 g de vergeoise brune
  • 3 tranches de pain d’épices
  • 2 cuil. à soupe de moutarde
  • 2 oignons
  • 100 g de lard fumé
  • 1 gousse d’ail
  • 30 g de beurre
  • 20 cl de bouillon de boeuf
  • 1,5 l de bière brune
  • Sel, poivre du moulin

Frites au beurre clatifié

Carbonade flamande & frites au beurre clarifié

Pour la carbonade flamande :

– Tailler le lard en lardons. Les blanchir (départ eau froide) quelques minutes.

– Couper la viande en morceaux (de 80 g chacun environ).

– Eplucher, laver et émincer les oignons.

– Eplucher, laver, dégermer et hacher l’ail.

– Tartiner les tranches de pain d’épices de moutarde.

Préchauffer le four à 200°C (th.7).

– Dans une cocotte, faire fondre le beurre, y faire suer les oignons, ajouter les lardons. Faire revenir et parsemer de vergeoise. Déglacer avec un peu de bière. Ajouter les morceaux de viande, l’ail haché et les tartines de pain d’épices moutardées. Assaisonner. Verser le bouillon de boeuf, le reste de bière et laisser mijoter 2 heures (ou 4 à 5 heures à 130°C).

Pour les frites en accompagnement :

– Clarifier le beurre.

– Peler les pommes de terre, les tailler en frites. Les laver, les égoutter et éponger.

– Les blanchir dans un premier bain de beurre clarifié à 150°C pendant 10 minutes environ. Les égoutter.

– Au moment de servir, saisir les frites de nouveau quelques minutes à 180°C. Lorsqu’elles sont colorées à votre goût, les égoutter sur du papier absorbant et les saler.

– Servir la carbonade flamande accompagnée des frites croustillantes.

Côté cave, vin pour accompagner la carbonade flamande

La carbonade est souvent assimilée à une sorte de Bourguignon ; pourtant, elle s’en éloigne en termes de goût, non seulement parce que la bière remplace ici le vin mais aussi parce que s’y ajoutent de la vergeoise et du pain d’épices.

La carbonade possède de ce fait une dimension douce plus affirmée et amère alors que le Bourguignon est acide. Du point de vue des alliances, ce changement dans l’équilibre gustatif rend plus difficile l’association avec des vins tanniques car ils ont tendance à se durcir face à des mets à la sucrosité marquée.

C’est pourquoi, ceux qui désirent rester dans le style tout en douceur du plat choisiront plutôt un rouge méridional et épicé tel un côtes du Rhône village Cairanne, tandis que ceux qui préfèrent apporter un peu de relief à l’ensemble opteront pour un vin à la fois épicé et vif tel un coteaux du Loir issu du cépage Aunis. Mais bien entendu, pour les amateurs, l’accord auquel on pense à juste titre en premier est celui ton sur ton réalisé avec une bière blonde du nord.

M. Chassin

Recette : T. Debéthune, Photo : C. Herlédan

A découvrir aussi : la recette de carbonade flamande

L’article Carbonade flamande & frites au beurre clarifié est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/recettes/carbonade-flamande-frite-beurre-clarifie.html/feed 0
Comment accompagner un arbre dans sa croissance ? https://www.jardiner-malin.fr/fiche/croissance-naturelle-arbre-taille.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/croissance-naturelle-arbre-taille.html#respond Mon, 17 Jan 2022 18:00:47 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=106249 Les arbres sont des êtres vivants programmés pour développer une certaine architecture. Conserver la forme naturelle de l’arbre est ce qui demande le moins d’entretien. L’arbre favorise certains rameaux au cours de sa croissance dont certains sont amenés à dépérir tout simplement parce qu’ils ne reçoivent plus suffisamment de lumière, d’élément nutritifs, d’hormones de croissance… […]

L’article Comment accompagner un arbre dans sa croissance ? est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Les arbres sont des êtres vivants programmés pour développer une certaine architecture. Conserver la forme naturelle de l’arbre est ce qui demande le moins d’entretien. L’arbre favorise certains rameaux au cours de sa croissance dont certains sont amenés à dépérir tout simplement parce qu’ils ne reçoivent plus suffisamment de lumière, d’élément nutritifs, d’hormones de croissance… La forme libre a donc besoin d’être accompagnée si vous voulez que le sujet réponde à certains critères de sécurité et de morphologie : absence de bois morts, hauteur de la couronne à maturité, rectitude du tronc, aération de la ramure, etc.

1- Les premiers élans de jeunesse

jeune arbre croissance
Silhouette pyramidale d’un jeune magnolia

Un jeune arbre cherche d’abord à croître en hauteur. Il possède une dominance apicale forte qui génère une forme pyramidale avec une ramification plus tardive. Le bourgeon terminal joue un rôle essentiel dans la formation de cette silhouette. Il libère des hormones qui vont inhiber le développement des bourgeons sous-jacents. En coupant la flèche, le centre de commandement est pour ainsi dire détruit. C’est un geste malheureusement souvent pratiqué à la plantation. Ainsi, afin de partir sur de bonnes bases, veillez dès l’achat à ce que l’arbre possède une flèche bien droite et unique.

  • Si elle venait à casser, il est toutefois facile de la reformer chez un arbre encore jeune, en redressant une branche sous-jacente, maintenue par une ligature.
  • Certaines essences ont tendance à fourcher (Acer saccharinum ‘Wierii’, Sophora du Japon et frêne). On peut dans ce cas intervenir en coupant l’un des rameaux pour former un flèche unique.

Attention, chez les arbres greffés en couronne destinés à former une tonnelle comme le murier-platane, les fruitiers conduits en gobelet ou les arbres « boule », la flèche est volontairement supprimée pour induire une ramification basse !

La taille de formation

Il est nécessaire de contrôler durant les premières années de la vie de l’arbre que sa silhouette est régulière et conforme. La taille de formation permet de rectifier le tir sans induire d’importantes plaies. Vous pouvez la réaliser tout l’hiver mais de préférence au printemps avant l’éclosion des bourgeons, ou bien en juin-juillet. Les rameaux coupés seront ainsi toujours de faible diamètre (inférieur à 2 cm) entraînant une cicatrisation très rapide

La taille de formation consiste à :

  1. taille formation arbre
    Suppression d’un jeune rameau

    éliminer les axes poussant de façon trop verticale qui concurrencent la flèche,

  2. ôter les ramifications trop faibles ou en surnombre qui poussent à l’intérieur du houppier,
  3. élaguer les branches basses de façon à remonter le houppier (couronne) progressivement. Conservez des branches au minimum sur 1/3 de la hauteur totale de l’arbre.

2- Chez l’arbre mature

tailler arbre adulte
Ramification montrant que les pousses inférieures sont plus développées que les supérieures

Lorsque l’arbre atteint une certaine maturité, la flèche disparaît et la cime s’arrondit. Les ramifications se poursuivent entraînant une densification des rameaux à l’intérieur du houppier. Vous observerez que les pousses les plus vigoureuses sont issues généralement des bourgeons situés sous les rameaux.

Certaines branches basses trop ombragées diminuent leur croissance et finissent par se dessécher naturellement.

La taille d’entretien

Elle se pratique tous les 5 à 10 ans et peut intervenir tout au long de l’année hormis en périodes de débourrement ou de chutes des feuilles.

La taille d’entretien consiste à :

  1. taille entretien arbre adulte éclaircir
    Avant et après taille d’éclaircie sur un chêne d’Amérique

    ôter les bois dépérissants, présentant des blessures ou des chancres,

  2. supprimer un certain nombre de branchages empêchant la pénétration de la lumière, juste au-dessus d’une ramification (la coupe ne doit pas se voir !),
  3. favoriser les branches maîtresses, les plus vigoureuses et les mieux orientées.
  4. éliminer les gourmands qui poussent à la verticale des charpentières.

Conseil malin

Evitez toujours de supprimer plus de 30% du volume initial du houppier afin de ne pas trop perturber l’équilibre de l’arbre. Ce travail peut nécessiter l’intervention d’un grimpeur-élagueur professionnel pratiquant la « taille douce ».

3- Chez l’arbre vieillissant

taille vieil arbre ancien vieux
Pousses vigoureuses sur la face supérieure des rameaux de ce chêne stressé

Chez un arbre vieillissant ou stressé, ce sont les pousses issues des bourgeons supérieurs du rameau qui deviennent les plus vigoureuses.

Si l’arbre n’est pas encore sénescent, de longues pousses bien droites surgissent à la base des charpentières voire directement sur la souche.

La périphérie de la couronne tend à se réduire. C’est la « descente de cime ». Il s’agira d’accompagner ce phénomène avec la taille d’accompagnement.

La taille d’accompagnement

accompagner arbre qui meut doucement
Descente de cime chez un arbre stressé

La taille d’accompagnement consiste donc à :

  1. soulager l’arbre en supprimant les branches les moins vigoureuses (celles issues des bourgeons inférieurs).
  2. A terme, laisser « renaître » la souche en sélectionnant quelques repousses qui formeront une cépée de jeunes arbres fléchés.
  3. d’alléger la ramure périphérique qui tend à se dessécher pour limiter la chute de bois morts.
nouvelle pousse rejet souche arbre mort
Rejet issu de la souche d’un tronc mort abattu

Texte et photos : Eva Deuffic

L’article Comment accompagner un arbre dans sa croissance ? est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/croissance-naturelle-arbre-taille.html/feed 0
Quiche au saumon et poireaux, la classique https://www.jardiner-malin.fr/recettes/quiche-saumon-poireau.html https://www.jardiner-malin.fr/recettes/quiche-saumon-poireau.html#comments Mon, 17 Jan 2022 15:00:44 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=20414 Ingrédients pour 4 personnes : 1 pâte feuilletée ou brisée selon votre préférence 3  poireaux 200 g de saumon fumé 20 cl de crème liquide (ou crème fraîche) 20 cl de lait 125 g de fromage râpé ( gruyère, emmental ) 4 œufs Sel, poivre La quiche au poireau et saumon fumé est une incontournable des […]

L’article Quiche au saumon et poireaux, la classique est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 pâte feuilletée ou brisée selon votre préférence
  • poireaux
  • 200 g de saumon fumé
  • 20 cl de crème liquide (ou crème fraîche)
  • 20 cl de lait
  • 125 g de fromage râpé ( gruyère, emmental )
  • 4 œufs
  • Sel, poivre

La quiche au poireau et saumon fumé est une incontournable des quiches maison ! Voici une recette pour réunir vos amis ou faire plaisir à toute la famille…

Recette de la quiche au saumon et aux poireaux

Cette recette de quiche au saumon et poireaux est le plat idéal pour recevoir des copains qui débarquent, accompagnée d’une bonne salade…

  • Préchauffez votre four à 180°

Préparation de la garniture :

  • Retirez le vert des poireaux que vous conserverez pour faire une bonne soupe
  • Conserver la partie verte proche du blanc de poireau
  • Coupez le poireau dans la longueur puis en tronçon de 2 cm
  • Faites revenir le poireau dans une poêle à feu vif de manière à les faire dorer, ils doivent rester ferme.

Préparation du fond de quiche :

Dans un saladier ou un cul de poule,

  • Casser les œufs et battre énergiquement
  • Versez la crème que vous mélangerez aux œufs toujours en battant très fort
  • Ajoutez ensuite le lait et mélangez à nouveau
  • Ajoutez le fromage râpé
  • Salez, poivrez

Réalisation de la quiche au saumon et aux poireaux :

Dans un plat à tarte,

  • Étalez la pâte
  • Disposer au fond les poireaux puis étaler par dessus le saumon fumé
  • Versez ensuite votre fond de quiche

Cuisson de la quiche au saumon et poireaux 

La cuisson de la tare aux poireaux et saumon varie en fonction de votre four et de votre plat mais doit être autour de 30 minutes avec un four à 180° (thermostat 6)

Il est important de faire dorer le dessus, c’est  meilleur et beaucoup plus jolie…servir le tout avec une bonne laitue.

Bon appétit !


L’article Quiche au saumon et poireaux, la classique est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/recettes/quiche-saumon-poireau.html/feed 4
Flamiche aux poireaux : croustillante et gourmande https://www.jardiner-malin.fr/recettes/flamiche-au-poireau.html https://www.jardiner-malin.fr/recettes/flamiche-au-poireau.html#respond Mon, 17 Jan 2022 15:00:30 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=46401 Voici LA plus célèbre des flamiches, la flamiche aux poireaux, aussi facile que rapide à réaliser. Ingrédients pour 4 personnes : 1 pâte feuilletée 1 oeuf (dorure) Garniture 2 blancs de poireaux 40 g de beurre 2 cuil. à soupe de crème fraîche (30% de matière grasse) 1 oeuf 1 pincée de muscade Sel fin, poivre […]

L’article Flamiche aux poireaux : croustillante et gourmande est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Voici LA plus célèbre des flamiches, la flamiche aux poireaux, aussi facile que rapide à réaliser.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 pâte feuilletée
  • 1 oeuf (dorure)

Garniture

  • 2 blancs de poireaux
  • 40 g de beurre
  • 2 cuil. à soupe de crème fraîche (30% de matière grasse)
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de muscade
  • Sel fin, poivre du moulin

A lire aussi : la délicieuse recette de tarte aux poireaux

Flamiche aux poireaux

Pour la garniture :

– Laver, émincer les blancs de poireaux, les faire suer dans 40 g de beurre.

Laisser refroidir.

– Mélanger l’oeuf entier et la crème fraîche. Assaisonner et bien mélanger.

Incorporer les blancs de poireaux refroidis.

– Préchauffer le four à 210°C (th7).

– Couvrir une plaque du four de papier sulfurisé.

flamiche au poireau recette– Découper dans la pâte feuilletée 2 disques de 12 cm de diamètre, en déposer un sur la plaque du four. Etaler sur ce disque une couche de garniture (garnir le centre jusqu’à 1 cm des bords).

– Badigeonner d’eau froide les bords de la pâte et couvrir du second disque de pâte feuilletée. Bien souder les bords les uns aux autres avec les doigts en appuyant fermement. Réserver au frais 15 minutes.

Flamiche aux poireaux– A l’aide d’un pinceau, badigeonner la pâte de l’oeuf battu restant, puis rayer le dessus avec le dos de la lame d’un couteau.

– Enfourner et cuire 10 minutes à 210°C (th.7) puis 15 minutes à 160°C (th.5).

– Déguster bien chaud !

B.A.ba du chef

– Déguster la flamiche aux poireaux dès sa sortie du four, accompagnée d’une belle salade verte et croquante et éventuellement d’un verre de bière.

– La flamiche ou flamique est une sorte de tarte, salée ou sucrée, originaire du Nord et des Flandres. Le mot d’origine flamande signifie simplement gâteau. Autrefois, il s’agissait d’une galette de pâte à pain que l’on dégustait chaude, arrosée de beurre fondu.

La plus célèbre est la flamiche aux poireaux qui existe sous différentes versions, en tourte ou en tarte, garnie ou non de maroilles, le fleuron des fromages locaux.

Dorer au jaune d’oeuf ou à l’oeuf ?

– Pour dorer au jaune d’oeuf, diluez celui-ci avec un peu d’eau et badigeonner, à l’aide d’un pinceau, la surface à dorer.

– Pour dorer à l’oeuf, le battre en omelette et badigeonner.

Ajouter une pincée de sel ou de sucre selon le type de préparation (salée ou sucrée).

Vin pour accompagner la flamiche aux poireaux

Le moelleux et le fondant de l’appareil viennent enrober le fibreux du légume et le croustillant de la pâte, donnant à ce grand classique une texture généreuse, tandis que les odeurs jouent essentiellement de l’opposition et de la complémentarité entre les notes lactées et celles, végétales, du poireau tout juste relevé par la chaleur épicée de la muscade.

L’origine picarde de ce plat nous fait naturellement penser à une association avec une bière blonde marquée par le houblon, dont les arômes de fleurs et d’agrume mettront en valeur le poireau. Un vin blanc de Duras issu du cépage Sauvignon peut aussi créer le même type d’accord.

À l’inverse, un rouge fruité, à l’acidité soutenue comme un Reuilly, atténuera la dimension végétale au bénéfice du caractère aromatique lacté tout en corrigeant, par sa fraîcheur en bouche, la sensation grasse mise en avant.

M. Chassin

Mots de la cuisine

Appareil : mélange de plusieurs éléments servant à la préparation d’un mets (ex : appareil à soufflé).


Recette : T. Bryone, Photo : Sriba3, C. Herlédan

L’article Flamiche aux poireaux : croustillante et gourmande est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/recettes/flamiche-au-poireau.html/feed 0
Arbustes, à chacun sa taille https://www.jardiner-malin.fr/fiche/taille-arbuste-a-fleur-caduc-persistant.html https://www.jardiner-malin.fr/fiche/taille-arbuste-a-fleur-caduc-persistant.html#respond Mon, 17 Jan 2022 15:00:18 +0000 https://www.jardiner-malin.fr/?p=99489 Le mois de mars est un mois idéal pour la taille des arbustes à floraison précoce ainsi que ceux à floraison estivale ou à fruits décoratifs l’hiver. Dès que les arbustes à écorce décorative commencent à éclore, il est également temps de pratiquer la taille pour favoriser le renouvellement de leur bois coloré. À lire […]

L’article Arbustes, à chacun sa taille est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
Le mois de mars est un mois idéal pour la taille des arbustes à floraison précoce ainsi que ceux à floraison estivale ou à fruits décoratifs l’hiver.

Dès que les arbustes à écorce décorative commencent à éclore, il est également temps de pratiquer la taille pour favoriser le renouvellement de leur bois coloré.

À lire aussi :

1- Taille des arbustes à feuillage persistant

Les feuillus :

Sont concernés les arbustes classiques de haie : laurier palme, troène, fusain, laurier du Portugal, Photinia

  • taille arbuste haie persistant quand commentCas des arbustes plantés depuis plus de 1 an mais qui sont encore jeunes. Laissez intact le sommet de la haie. Supprimez les rameaux sur ¼ de leur longueur tout autour de l’arbuste.
  • Les années qui suivent, supprimez au moins 1/3 de la longueur des pousses jusqu’à atteindre la dimension « définitive » de la haie.

Vous pouvez opérer en mars et jusqu’au début du mois d’avril.

Les tailles suivantes des haies s’effectuent juste après la période de végétation en début d’été et début d’automne si nécessaire.

Les conifères :

  • taille conifereLes conifères sont traités de la même façon même si certains comme Cupressus leylandii nécessitent plus de 3 tailles par an.
  • Pour freiner la croissance des conifères nains, pincez avec l’ongle les rameaux, juste après l’émission de leurs nouvelles pousses. Veillez cependant à conserver quelques centimètres du nouveau feuillage.

2- Taille des arbustes à feuillage caduc

Les arbustes caducs sont ceux qui perdent leurs feuilles à l’automne. Dès les grands froids passés, il convient de les tailler sans attendre. Plus vous taillez tard, plus l’intervention devra être légère car la floraison s’en trouverait retardée.

La floraison de printemps qui se termine…

Les arbustes les plus précoces comme le cognassier du Japon, le forsythia ou le groseillier à fleurs doivent bénéficier d’une bonne taille juste après la fin de la floraison.

  • Taille arbuste a fleur printempsSupprimez les partis de rameaux défleuris au-dessus d’une nouvelle pousse. Cette action favorise la repousse de tiges vigoureuses qui porteront les fleurs au printemps suivant.
  • N’oubliez pas de supprimer en totalité les plus vieilles branches afin de favoriser le départ de nouvelles pousses depuis la souche.

Pour préparer de belles fleurs estivales :

Le cas particulier des hortensias :

Attention aux hortensias macrophylla qui doivent conserver leurs pousses de l’année précédente quasi entières pour bien fleurir l’été qui suit !

  • taille hortensias macrophyllasupprimez simplement les fleurs terminales desséchées juste au-dessus d’un gros bourgeon.
  • coupez également à leur base environ 1/3 des vieilles branches, reconnaissables à leur écorce rugueuse. Les 2 années suivantes, vous achèverez de couper  les 2/3 de vieilles branches qui restent. Ceci évite aussi que l’hortensia devienne trop haut et ramifié. Les inflorescences seront aussi plus grosses.
  • A lire aussi : bien tailler les hortensias

Notez que les nouveaux cultivars d’hortensias macrophylla acceptent d’être taillés court car ils fleurissent facilement sur les pousses de l’année.

3- Les arbustes à fruits ou à écorces décoratifs

Taille arbuste a baies hiverAfin de profiter le plus longtemps possible de leurs fruits décoratifs en hiver, patientez le mois de mars pour rabattre les rameaux même s’il n’en reste pas grand-chose en cette période. Les oiseaux sont souvent passés par là !

Sont concernés le Pyracantha, le Cotoneaster, la symphorine, le Callicarpa, l’arbre aux faisans (Leceysteria), etc.

  • Les arbustes à écorce ou à bourgeons décoratifs comme les cornouillers ou le saule marsault ont tout intérêt à être taillés au début du printemps, après l’éclosion des fleurs pour le saule.
  • Les jeunes pousses émises après la taille feront l’attrait de l’arbuste l’hiver prochain.

À lire aussi :


©Stakete, ©Jan Haerer, ©TanteTati, ©capri23auto, ©Manfred Richter  ©Hans Braxmeier, ©auntmasako

L’article Arbustes, à chacun sa taille est apparu en premier sur Jardiner Malin : jardinage et recettes de saison.

]]>
https://www.jardiner-malin.fr/fiche/taille-arbuste-a-fleur-caduc-persistant.html/feed 0