hydropisie

Manger équilibré, manger sain, éviter la consommation abusive d’alcool, pratiquer une activité sportive régulière…

sont quelques recommandations fréquentes que les médecins font à leurs patients.
Le non-respect de ces consignes peut conduire à des dysfonctionnements de l’organisme, causant ainsi, de nombre de maladies parmi lesquelles l’hydropisie.

Communément appelée « œdème » (précisément chez l’Homme), l’hydropisie est une maladie qui affecte généralement les membres inférieurs et plus particulièrement les jambes, les chevilles et les pieds.

Cette affection se produit lorsque les tissus de l’organisme se mettent à gonfler en raison de l’accumulation d’un liquide organique à l’intérieur des cellules.
Il s’agit généralement de la partie liquide du sang encore appelée sérum sanguin.

Quelles sont les causes de cette forme d’œdème ? Quels sont ses impacts sur la santé du sujet au quotidien ? Peut-on en venir à bout grâce aux vertus des plantes ? Si oui, lesquelles et pourquoi ?

Hydropisie : voici ce qu’il faut savoir

> Définition de l’hydropisie :

L’hydropisie est par définition « une concentration anormale d’un liquide organique dans un tissu ou une cavité de l’organisme ».

Bien qu’elle affecte généralement les membres inférieurs, l’hydropisie peut également toucher tout autre organe du corps humain.

Elle touche aussi bien les enfants que les adultes.

Comment mentionné plus tôt, l’hydropisie est due à l’accumulation de sérum sanguin dans le corps.
En effet, le sang, composé de fluides, de sels et de cellules sanguines provenant de diverses parties du corps, est transporté par les vaisseaux sanguins vers le cœur pour sa purification.
De ce fait, lorsqu’il y a épanchement de la sérosité ou rétention des fluides dans les tissus et/ou cavité naturelle du corps, le sang s’épaissit et stagne.
Ce qui déclenche le gonflement et l’apparition d’un œdème.

Symptômes de l’hydropisie 

L’hydropisie se manifeste généralement par l’apparition de certains signes et symptômes à ne pas négliger.

Outre le gonflement visible des pieds, des jambes, des chevilles, l’on peut constater la formation de poches au niveau de ces parties du corps, mais également un gonflement des mains et du visage.

Ainsi, le sujet souffrant d’hydropisie :

– s’essouffle facilement,

– se plaint de douleurs thoraciques et abdominales.

D’autres symptômes de l’hydropisie ne sont pas à négliger.
On retiendra entre autre, le fait que la peau du sujet devient plus tendue et plus brillante.

Plus encore, lorsqu’on exerce une pression sur celle-ci, une fossette se forme et la marque y reste pendant plusieurs secondes.
 

Origines ou les causes de l’hydropisie

Les origines et causes de l’hydropisie sont diverses.

D’une façon générale, les causes les moins graves de l’hydropisie sont la consommation abusive d’aliments salés, la position assise ou debout prolongée, la prise de certains produits pharmaceutiques ou encore l’irrégularité des menstruations.

Les causes pathologiques d’une part sont entre autres, une insuffisance cardiaque congestive ou veineuse (communément appelées varices), une insuffisance rénale, une cirrhose du foie.

Les causes physiologiques d’autre part sont souvent constatées chez la femme : il s’agit de la grossesse, mais d’autres causes peuvent entraver la circulation des fluides et provoquer l’hydropisie ; notamment les calcifications, les accidents ou toute obstruction dans une partie du corps.

Traiter l’hydropisie naturellement

Pour venir à bout de l’hydropisie, il est opportun d’en connaître la cause.
Une fois détectée, soigner les œdèmes par les plantes n’est qu’un jeu d’enfant.

En Phytothérapie, il faut savoir que les vertus de certaines plantes sont connues pour résorber des oedèmes.

Par exemple :

  • Les pépins de raisin et les feuilles de vigne rouge aident à lutter contre l’insuffisance veineuse. Les extraits associés de ces plantes sont très efficaces.
  • la Sauge, le Bleuet,  la Reine des Prés, l’ail, l’artichaut, l’aubépine, le bouleau, la bourdaine, le genêt à balai, la barbe de maïs, les racines de pissenlit sont des plantes pleines de vertus qui visent à lutter contre les œdèmes, et l’insuffisance veineuse.
  • L’oignon est une plante à bulbe très diurétique et est bénéfique dans le traitement de l’hydropisie. Il est à consommer cru ou cuit, bref sous toutes ses formes.
  • Les feuilles de chou cru écrasées au rouleau à pâtisserie et utilisées en cataplasme aident à résorber les œdèmes.
  • Le marronnier d’Inde est une plante à vertus très utile dans le traitement de l’insuffisance veineuse.
  • Le sureau est très diurétique et dépuratif. Il combat la rétention d’urines, les oedèmes, l’hydropisie et aide à éliminer l’excès d’eau par la sueur.
  • L’épervière a également des vertus diurétiques et est efficace dans le traitement des oedèmes et de l’hydropisie en augmentant le volume d’urine à évacuer.

Usages et Posologie

> Le bouleau blanc très efficace contre l’hydropisie cardiaque, rénale et les œdèmes.

  • Pour ce qui est de sa posologie, la prise de son extrait de fait par voie orale à raison de 20 gouttes 4 fois par jour.

> L’épervière a une action diurétique très énergique.

  • Son extrait est à prendre de façon quotidienne 4 fois, à raison de 30 gouttes par prise.

> 10 gouttes d’extrait de Sureau 5 fois par jour dans un peu d’eau, vous fera éliminer l’eau en excès dans votre corps.

> Quant à l’artichaut connu pour ses aux vertus diurétiques, il peut être pris quotidiennement sous différentes formes : vin ou teinture.

  • Pour la préparation du vin, il faudra dans 1 litre de vin blanc faire macérer 40 feuilles sèches pendant 8 jours. Ensuite, buvez 2 petits verres à moutarde de cette décoction.
  • En teinture, dans 1 litre d’eau de vie blanche laissez macérer 500 g de feuilles coupées et séchées pendant 2 semaines. Ensuite pressez, filtrez et conservez le liquide obtenu dans une bouteille. Lors de la prise, versez 2 cuillerées à café de cette préparation dans un peu d’eau puis, buvez-en avant les repas.

Conseils pratiques à propos de l’hydropisie

Bien que les plantes et la médecine restent la solution pour soigner l’hydropisie, une bonne hygiène de vie aussi pourrait en réduire les effets et faciliter la circulation sanguine en limitant la rétention d’eau.

Pour cela,

  • Evitez le sel dans l’alimentation
  • Dès l’apparition des premiers symptômes, maintenez les jambes et les pieds surélevés
  • Pratiquez la marche de façon quotidienne afin de vous assurer une hygiène de vie meilleure.