La guimauve ou althaea officinalis est une plante vivace qui se différencie des mauves par son calicule, qui comporte plus de 6 bractées.

Cette plante officinale appartient à la famille des Malvacées, elle est originaire des steppes asiatiques et du midi de la France.

> Jardinage : bien cultiver la guimauve

La guimauve pour la petite histoire

On connaît les vertus adoucissantes de la guimauve depuis l’Antiquité. Théophraste l’utilisait dans le vin miellé pour soigner la toux.

La guimauve et ses bienfaits sur la santé

Qu’il s’agisse de saracine, de ses fleurs ou des ses feuilles, la guimauve se révèle émolliente et adoucissante.

On peut l’utiliser tous les jours pour calmer irritations et inflammations : gorge, voies respiratoires, vessie, cavité bucale et intestin (entérite), des muqueuses en général. La guimauve est sensiblement laxative, donc efficace en cas de constipation. On classe les fleurs de guimauve dans les « espèces pectorales ».

> En ce qui concerne l’usage externe, vous pouvez utiliser la guimauve pour toutes les inflammations cutanées. Elle s’applique également sur  les piqûres d’insectes et de les ulcères.

Le saviez-vous ?

> Utilisation interne :

Infusion ou macération de racine de guimauve : à froid, 20 g de racine par litre. Infusion de feuilles ou de fleurs, en suivant les mêmes proportions. N’hésitez pas à mélanger fleurs, feuilles et racines. Boire 3 tasses par jour. Contre les irritations et les inflammations.

Sirop de guimauve : à préparer avec une décoction de racine (15 à 20 grammes de racine par demi-litre d’eau), à laquelle on ajoute 1 kg de sucre. Contre la toux.

> Utilisation externe :

Décoction concentrée de plante de guimauve : 30 à 50 grammes par litre d’eau, bouillie 15 minutes. Cette décoction peut s’utiliser en gargarismes, bains de bouche, lavages, injections, lavements, compresses, bains de siège. Pulvérisée, elle adoucit les peaux fines, sèches et dartreuses, et décongestionne les peaux couperosées et sensibles.

Propriétés de la guimauve

La guimauve, surtout sa racine, est très riche en mucilage. Elle est aussi antitussive, expectorante et adoucissante. On l’utilise en sirop contre la toux, lotion pour les yeux…

Et la guimauve qu’on mange alors ?

Elle n’a pas grand-chose en commun avec la guimauve médicinale. A l’origine, on la confectionnait avec une décoction de racine de guimauve… Aujourd’hui, on la fabrique avec des blancs d’oeufs en neige, un sirop de sucre et de la gélatine, sans compter les arômes et colorants de synthèse !

Quelques synonymes de « guimauve » pour briller en société…

On surnomme aussi la guimauve « guimauve officinale ».

Blandine Merlin

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *