Surnommé « Géranium des fleuristes », « star des balcons », « le roi de tous les balcons » et même à tort, « géranium », le Pélargonium est une plante vivace originaire d’Afrique du Sud, qui pousse dans les zones ensoleillées et résistant aux gelées hivernales.

Plante annuelle, le géranium du Cap est un arbuste à racines tubéreuses dont, selon les espèces, les tiges sont ligneuses ou subsucculentes, herbacées ou succulentes. Il présente des fleurs très colorées ; des feuilles, alternes, entières ou même composées.

Quant à ses fruits, ils possèdent un bec (axe central) et cinq méricarpes à une graine plumeuse et ellipsoïdale : ce qui fait penser à un bec de cigogne.

Cet arbrisseau généralement très parfumé, pousse dans un terreau riche, bien aéré, léger, très drainé, mais surtout un sol à base de terre de jardin et de feuilles.

Il trouve sa place dans toutes les régions, même celles désertiques. Un atout qui pourrait lui être encore plus favorable, vue la diversité de son espèce.

Cependant, outre son rôle ornemental, le Pélargonium joue depuis fort longtemps un rôle important dans la médecine traditionnelle, surtout celle africaine.

Pourquoi les phytothérapeutes recommandent cette plante ? Quels maux soigne-t-il ? Quels sont ses effets ou bienfaits sur la santé de l’Homme ? Comment effectuer la prise pour un résultat efficace ?

Suivez ce guide …

Pelargonium : pour la petite histoire

 

Etymologiquement, le terme scientifique en latin « Pelargonium » vient du mot grec « pelargós » qui signifie « cigogne » du fait de la forme de son fruit apparenté au bec de cet oiseau.

Appartenant à la famille des Geraniaceae, le Pelargonium a été découvert vers le 15e siècle par les européens naturalistes et explorateurs du monde.

Il était cultivé depuis les années 1600 dans le jardin de plantes de Leyde.
Peu à peu, cet arbrisseau aux variétés diverses a conquis l’Europe. Un siècle plus tard, les pélargoniums caractérisé par de grandes fleurs voient le jour.
Dès lors, Charles Louis (botaniste français et Héritier de Brutelle) considère que les Géraniums et les Pélargoniums sont 2 espèces bien distinctes.

Si la majeure partie des espèces de pélargonium est originaire d’Afrique Australe, on retrouve certaines espèces en Australie ou encore, en Nouvelle Zélande.

Espèces de Pelargonium et utilisations

Aujourd’hui, on compte, 280 espèces de Pelargonium sauvages dont la majorité (à 71 %) pousse en Afrique du Sud.

Dans la diversité des pélargoniums, il existe plusieurs groupes aux usages bien spécifiques :

pélargonium hederafolium, encore appelés « lierres » est caractérisé par des feuilles vert vif. Il est utilisé en suspension ou en balconnière.

pélargonium zonale de couleur violet, rose, pourpre, rouge, orange. Très répandu dans les massifs, il est très apprécié en été sur les balcons.

pélargonium grandiflorum, caractérisé par de grandes fleurs, des feuilles larges et des fleurs, très volumineuses, il est cultivé en intérieur.

Mais quels sont ses bienfaits pour la santé ?

Pelargonium : vertus et bienfaits pour la santé

Depuis des siècles, le pélargonium est utilisé en phytothérapie moderne par les Fingos, les Xhosas, Zoulous et les Basothos.

En effet, les phytothérapeutes y reconnaissent les vertus médicinales et, recommandent ainsi la racine du pélargonium pour aider à réduire les symptômes d’infections respiratoires dont la pneumonie, la sinusite, la toux, l’angine, les maux de gorge et, le rhume.

Plus encore, le recours à cette plante vivace est préconisé pour prévenir les infections secondaires comme la bronchite chronique.

Dans la majeure partie des cas, le géranium du Cap sert de substitut aux antibiotiques dans certaines de ces affections.

Pour mieux comprendre les vertus assainissantes du Pelargonium, on notera que ce dernier combat les micro-organismes présents dans les poumons et les voies aériennes supérieures : ce qui facilite la respiration dans le cas d’une bronchite ou toute une autre forme d’infection respiratoire.

Cette plante est très souvent recommandée en hiver où, les petits maux de gorge et affections respiratoires sont récurrentes.

Par ailleurs, le Pelargonium est préconisé dans les cas de fatigue, de stress, de baisse de tonus car, grâce aux propriétés thérapeutiques qu’il renferme, on note sa capacité à renforcer le système immunitaire.

Usages, posologies, mode d’emploi du pelargonium

Le « Pelargonium sidoides » est vendu en :

extrait pour soigner la bronchite et le rhume. Pour ce qui est de la posologie, il est vivement conseillé de suivre les indications du fabricant.

gélules/comprimés pour soigner le rhume. Une prise de 2 gélules de 400 mg, matin et soir est recommandée. Pour les enfants de 6 ans et plus, la dose doit être diminuée de moitié.

– et sous forme de teinture. La posologie habituelle est de 1 cuillère à café (5 ml) à prendre 3 à 4 fois par jour.

Conseils pratiques à propos du pelargonium

Le Pelargonium est préconisé pour soigner une bronchite, un rhume, une grippe ou même la sinusite ; et ses extraits sont en général bien tolérés.

A noter tout de même que, à l’issue de la prise des extraits de racine de pélargonium, certains patients ont signalé des éruptions cutanées, de légers maux de ventre, et des troubles du système nerveux.

Par contre, l’utilisation des extraits de racine de pélargonium est contre-indiquée en cas de grossesse et d’allaitement.

La prise du Pelargonium ne remplacera jamais un traitement de fond. Il est plus souvent préconisé dans le cadre d’un traitement additif.

Pour un traitement curatif de ces affections respiratoires, une consultation médicale.

  • joelle a écrit le 23 juin 2016 à 16 h 27 min

    quelle est la variete du pelargonium dont les feuilles sentent la rose et qui sont ajoutees au the a la menthe au Maroc ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pélargonium en serre froide
Posté par Floris le 04 février 2016

Géranium : meilleure méthode pour l'hivernage ?
Posté par abmag le 15 novembre 2017

Conserver un petit citronnier en bonne santé dans un appartement
Posté par Tupayo le 14 novembre 2017