Comportement chez le chat : Pourquoi il pétrit ?

Chat qui petrit petrissage

Nombreux sont les propriétaires de chat qui se demandent pourquoi leur matou exerce une pression lente et alternative avec leurs pattes avant sur couverture, pull ou leurs propres bras et genoux.

Que faut-il comprendre ? Est-ce un comportement normal ? Faut-il s’en inquiéter ?

Décryptage de cette attitude typiquement féline. 

Pourquoi le chat pétrit ?

Pétrir ou patouner les yeux fermés, en ronronnant de plaisir est une attitude bien souvent observée chez le chat. Plusieurs raisons l’encouragent à entretenir ce rituel. 

Retrouver le bien-être de la tétée :

Dès la naissance, le chaton pétrit les mamelles de sa mère pour augmenter la montée de lait et pouvoir téter goulument. Ce contact est un bonheur absolu pour lui.

Devenu adulte, il continue à patouner pour retrouver le bien-être éprouvé lors de cette intimité maternelle.

Libérer des phéromones :

Certaines séances de pétrissage permettent au chat de libérer des phéromones avec ses coussinets, situés sous ses pattes.

  • Sur des objets (couverture, meuble, etc.), il marque son territoire.
  • Sur l’un de vos membres, il contrôle son territoire. Comme l’a si bien écrit Dave Barry : « Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs. » Eh oui ! dans la tête de votre chat, vous vivez chez lui.

Réduire le stress :

Piétiner avec ses pattes antérieures équivaut pour votre matou à suivre une séance de yoga. Il se relaxe, réduit son stress, ronronne et tète parfois.

Conseils malins

Profitez de ces instants de béatitude pour renforcer votre complicité avec votre chat. N’oubliez pas que le pétrissage est accompagné de ronronnements ou véritable antistress pour nous les humains (à lire aussi : la ronronthérapie pour le bien-être de l’homme).

Un comportement instinctif

  • À l’état sauvage, les animaux façonnent leur tanière pour en faire un nid douillet, en grattant, malaxant, piétinant le sol avant de se rouler en boule pour dormir. Votre matou reproduit instinctivement cette pratique.
  • La chatte en pétrissant annonce ses chaleurs à venir.

Faut-il s’inquiéter du pétrissage du chat ?

Bien que le pétrissage soit un comportement normal, il convient d’intervenir dans certains cas.

Comportements à surveiller :

  • petrissage Chat qui petritSi votre chat patoune sur vous au point de vous faire mal. Il faut lui dire « non ! » et le repousser. Ce moment doit rester agréable pour l’un comme pour l’autre.
  • Si ce rituel revient trop souvent. Il traduit un hyperattachement du chat pour son maître ou une forme de dépression. Pour se sentir mieux, le chat cherche à libérer des phéromones.

Chats les plus concernés

Les chatons non sevrés ou retirés trop tôt à leur mère. Privés du programme d’éducation enseigné par la figure maternelle en compagnie de leur fratrie, les petits sont mal sociabilisés et restent fragiles émotionnellement. 

Conseils malins :

L’idéal est d’accueillir votre chat à l’âge de 3 mois pour qu’il soit bien équilibré.

Comment les aider ?

  • Parlez-en à votre vétérinaire pour trouver un traitement adapté. Chaque sujet est différent. Il peut s’agir d’un dispositif à base de phéromones de synthèse pour apaiser votre chat.
  • Un comportementaliste peut aider votre chat à réduire son anxiété en observant son cadre de vie et ses habitudes. Des conseils simples avec un œil extérieur sont toujours très bénéfiques. 

À découvrir : tous nos articles sur les chats.

L.D.