L’abyssin, un chat élégant, sportif et joueur

L'abyssin

Toujours en mouvement l’abyssin est le compagnon idéal pour les profils dynamiques et disponibles. Agile avec une détente impressionnante, vivace et charismatique, on le compare souvent au puma.

Voici les caractéristiques principales et les besoins essentiels de ce chat tendre et envoûtant.

À lire aussi : l’exotic shorthair, une bouille à bisous, des rondeurs rassurantes

Origine de l’abyssin

L'abyssin, ses originesLes origines de l’abyssin sont controversées. Certains le disent originaire d’Éthiopie, d’autres d’Asie du Sud-Est ou encore d’Égypte.

En 1968, Sir Robert Napier en mission à Addis-Abeba (capitale de l’Abyssinie) ramène en Angleterre un abyssin nommé Zula.

Des croisements avec des british shortair fixe la race définitive.

Exporté aux États-Unis en 1909, l’abyssin rencontre un vif succès.

La Cat Fancier’Association reconnaît la race en 1917.

Le premier sujet arrive en France en 1927.

Le saviez-vous ?

On a découvert dans des tombes égyptiennes des fresques représentant des chats élégants et sveltes ressemblant à l’abyssin. Ces félins évoquaient la divinité Bastet.

Caractéristiques principales

abyssin, taille, poidsTrès raffiné, l’abyssin a un corps musclé, de grandes oreilles et des yeux en amandes très expressifs de couleurs or à vert. Le trait sous les yeux, la truffe, les coussinets et la queue sont de la même couleur que sa robe.

Taille au garrot : 30 cm.

Poids : 2, 7 kilos à 5,5 kilos.

Poil : court avec une robe ticked tabby (légères rayures à la tête, aux pattes et à la queue avec un corps uniforme possédant plusieurs couleurs sur la longueur d’un poil).

Couleur : lièvre (tirant sur le noir), sorrel (cannelle), bleu (tirant sur le gris), fawn (sable), chocolat et lilac.

Espérance de vie : 9 à 13 ans.

Gestation : 65 jours avec une portée de 2 à 3 chatons.

Âge idéal pour accueillir un chaton abyssin : 3 mois.

Caractère et comportement de l’abyssin

Ce matou curieux n’a rien d’un chat de canapé. Il a besoin quotidiennement de se dépenser. Une maison avec un jardin clos fait son bonheur. En appartement, son environnement doit être suffisamment enrichi pour lui permettre de sauter, grimper et  d’être stimuler mentalement (arbre à chat, cachette, jeux, espace suffisant).

Très démonstratif, il se montre très affectueux avec ses maîtres qu’il suit partout.

Particulièrement sociable, il accepte bien les autres animaux.

Toujours tendre, jamais dans le conflit, il adore les enfants.

L’abyssin a tendance à marquer son territoire avec des jets d’urines dont l’odeur est particulièrement nauséabonde. Une castration (ou stérilisation pour les femelles) avant la puberté est recommandée si l’on ne souhaite par faire de reproduction.

Santé, alimentation et entretien de l’abyssin

abyssin, entretien, santéLes maladies les plus courantes :

L’abyssin souffre de plusieurs maladies génétiques et héréditaires :

  • l’atrophie progressive de la rétine (ou PRA). Incurable, mais sans douleur, le chat perd progressivement la vue.
  • Un déficit en pyruvate kinase (ou PK DEF). Cette pathologie affecte les globules rouges, ce qui conduit à une faiblesse générale (possiblement mortelle).
  • L’amyloidose rénale (insuffisance rénale fatale, mais assez rare).

Alimentation :

L’abyssin est un véritable carnivore. On préconise de lui donner des croquettes sans céréales de qualité super premium.

💡 Bien que plus coûteux à l’achat, ce type d’aliment reste un atout essentiel à long terme pour la santé de l’animal, car il a une valeur nutritive plus élevée. En effet, il est plus riche en protéines et en graisses animales.

Pour aider l’abyssin à être bien hydraté, on peut mixer croquettes et nourriture humide (pâtée).

Entretien :

Avec un pelage court, son entretien ne pose aucun souci. On conseille de lui couper régulièrement les griffes pour éviter griffades et accrochages.

Budget à prévoir pour un abyssin

Prix d’achat :

1200 à 1500 euros.

Budget mensuel :

80 euros (nourriture et litière).

Dépenses annuelles à prévoir :

  • Vermifuge 2 fois par ans (20 euros).
  • Antiparasitaire 1 fois par mois (25 euros les 4 spot-on en moyenne).
  • Vaccination 1 fois par an (60 euros en moyenne).
  • Éventuels frais vétérinaires.
  • Remplacement des accessoires.
  • Produits d’entretien.

Conseil malin

Tout éleveur sérieux doit faire tester ses reproducteurs pour la PRA et le PK DEF. En effet, deux parents saints ne transmettent pas les maladies à leurs descendants. Pensez à vous en assurer en choisissant l’élevage.


©Tsapenkodg, ©cognomine, ©Tsapenkodg, ©Tsapenkodg

L.D.