chien vaccin

Vous hésitez encore à faire vacciner votre chien… Analyse des idées reçues et petit point sur la couverture vaccinale.

Le principe du vaccin pour chien :

Le vaccin contient les agents infectieux de la maladie (sous forme vivante ou inachevée). Lorsqu’il est injecté à votre animal, son système immunitaire est stimulé.

Deux semaines après la vaccination, l’animal réagit comme s’il était infecté et développe une immunité ciblée contre l’agent infectieux injecté.

Idées reçues sur la vaccination du chien :

  • Les animaux âgés n’ont plus besoin d’être vaccinés : c’est faux, car en raison de leur âge leur système immunitaire est affaibli.
  • Les animaux peuvent être vaccinés après avoir été contaminés : c’est faux, car le vaccin est préventif, il ne peut pas soigner un animal malade.
  • Tout animal avant d’être vacciné doit être bien nourri et en bonne santé : c’est vrai, car son système immunitaire doit pouvoir répondre de façon optimale.
  • Après un vaccin, votre animal peut avoir de la fièvre, une réaction allergique (gonflements et démangeaisons) et une petite boule au niveau de l’injection : c’est vrai, mais tous ces effets secondaires sont rares et disparaissent rapidement (24/48 heures).
  • Vacciner son chien protège son maître : c’est vrai notamment pour la rage.

Couverture vaccinale du chien :  

La maladie de Carré

  • Contamination : par les sécrétions corporelles.
  • Symptômes observés : fièvre, perte d’appétit, suivis d’une conjonctivite, d’écoulements nasaux et oculaires, d’une toux, de diarrhées, de vomissements, de pustules et de troubles neurologiques.
  • Maladie mortelledans la plupart des cas.
  • Vaccination à 3 mois. Rappel de vaccin annuel pour une bonne protection.

L’hépatite contagieuse

  • Contamination : Par l’ingestion d’urine, de selles, de salive ou d’objets contaminés.
  • Symptômes observés : Diarrhées, vomissements, perte d’appétit. Le foie et les ganglions sont atteints et gonflés. La cornée devient opaque et bleue. Les chiots sont particulièrement exposés.
  • Maladie mortelle.
  • Vaccination à 3 mois. Rappel de vaccin annuel pour une bonne protection.

Vaccin contre la rage

  • Contamination : surviens à la suite de la morsure d’un animal contaminé (ou du léchage de celui-ci sur une plaie ouverte). C’est une zoonose (maladie qui se transmet à l’homme).
  • Symptômes observés :agressivité, peur, problème de déglutition, salivation, démangeaisons, paralysie.
  • Maladie mortelle après apparition.C’est une affection virale qui infecte le système nerveux (cerveaux et moelle épinière). Une fois déclarée, elle est mortelle dans tous les cas. Si vous pensez que votre animal est porteur ou si vous avez été mordu, un vaccin peut être efficace si vous êtes dans la période d’incubation qui se situe entre dix jours et un an (plus rare). Il faut consulter au plus vite. Obligation pour les chiens de 1reet 2e catégorie et pour les chiens qui passent les frontières d’être vaccinés.
  • Vaccination : ce vaccin est recommandé par les vétérinaires. La première injection sera faite à 3 mois puis tous les ans pour une protection idéale. Il faut encourager tous les maîtres responsables à vacciner leur chien contre cette terrible maladie.

La leptospirose

  • Contamination : maladie bactérienne qui se contracte lorsque le chien boit dans des eaux stagnantes (où se trouve l’urine d’animaux contaminés comme celle du rat) ou par voie percutanée lorsqu’il se baigne.
  • Symptômes observés : gastro-entérite hémorragique, insuffisance rénale, muqueuses jaunes et néphrite.
  • Maladie mortelle. C’est une zoonose, elle est transmissible à l’homme.
  • Vaccination à deux mois puis une nouvelle injection quatre semaines plus tard. Rappel annuel pour une bonne protection. Les chiens de chasse peuvent être vaccinés tous les six mois s’ils sont exposés de manière importante.

La parvovirose

  • Contamination : transmission par contact direct entre chien ou par leurs excréments.
  • Symptômes observés :atteinte intestinale et parfois cardiaque. Les chiennes en gestation sont particulièrement touchées ce qui entraîne la mort de l’embryon.
  • Maladie mortelle 
  • Vaccination à 12 et 16 semaines puis rappel annuel pour une bonne protection.

La toux du chenil

Contamination :Elle s’attrape par contact direct nez à nez lors de jeu ou dans un endroit à forte concentration de chiens (refuge, chenil…)

Symptômes observés :toux et écoulements nasaux, fièvre et fatigue.

Maladie qui se soigne par la prise d’antibiotiques.

Vaccination annuelle pour une bonne protection. Elle n’est pas obligatoire, mais recommandée si votre chien fréquente les pensions ou les expositions canines.

La piroplasmose

Contamination : Piqûre de tiques. Le chien est infecté deux ou trois jours après l’installation de la tique. On peut éviter la contamination en examinant son chien régulièrement pour pouvoir repérer l’hôte indésirable. Elle peut être enlevée avec une pince. S’assurer que toute la tique a été retirée (en particulier les pattes).

Symptômes observés : chien abattu, perte totale d’appétit, fièvre, fatigue intense.

Maladie très grave et mortelle si elle n’est pas prise à temps.

 Vaccination à 8 et 10 semaines en deux injections à 3 semaines d’intervalles. Rappel annuel. Le vaccin ne protège pas entièrement de la maladie. Il est bon de compléter la vaccination par une protection contre les tiques sous forme de cachet à avaler ou de pipette dont le liquide est répandu sur la peau de l’animal (au niveau de la colonne vertébrale).

Pour mieux comprendre : les chiots sont immunisés à la naissance par le colostrum (liquide riche en protéines et anticorps produits par les glandes mammaires avant ou après la naissance) de leur mère. Cette immunité disparaît au bout de 8 à 10 semaines environ. À deux mois, ils reçoivent une primo-vaccination. Certains d’entre eux ne peuvent répondre à cette vaccination, car leurs anticorps sont encore trop nombreux. C’est pour cette raison qu’ils ont un rappel des vaccins à 12 semaines pour la majorité des maladies décrites. C’est votre vétérinaire qui établira le calendrier vaccinal de votre chien avec votre accord.

Conseils malins sur la vaccination du chien

  • Si vous habitez dans les régions méditerranéennes ou si vous comptez y séjourner, pensez à demander conseil sur le vaccin de la leishmaniose. Il existe depuis 2011, peut être administré à l’âge de 6 mois. Ànoter qu’il n’est pas efficace à 100 % et qu’il coûte cher (180 à 200 euros). Son action doit être complétée ou contrée par l’administration d’antiparasitaires. Cette maladie infectieuse est causée par la piqure d’un insecte, le phlébotome (genre de moustique). Mortelle dans la plupart des cas, votre chien peut survivre mais il devra prendre un traitement à vie.
  • Lors du rappel des vaccins de votre chiot, à l’âge de trois mois, profitez-en pour faire une liste de toutes les questions que vous vous posez sur votre nouveau compagnon. En professionnel, le vétérinaire répondra à toutes vos interrogations.
  • Chaque année, votre vétérinaire vous enverra un courrier pour vous donner la date du rappel pour la vaccination de votre chien. Lorsqu’il aura 8 ans (senior), il vous proposera un bilan (sanguin…) pour détecter d’éventuelles maladies. Prises à temps, il est plus facile de les soigner.

Àméditer : « Les animaux ont un mérite ; ils ne déçoivent jamais. »

Jean Rochefort

L.D.

©Ilike

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *