Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Aruncus dioicus, la belle Barbe-de-bouc

Aruncus dioicus, la belle Barbe-de-bouc

Barbe de Bouc - Aruncus dioicus
0

La barbe-de-bouc Aruncus dioicus est une plante très voyante qui pousse jusqu’à 1,5 m de haut dans de grandes touffes touffues.

Nom : Barbe-de-Bouc, Aronce dioïque, Aruncus dioicus
Famille : Rosacées
Type : Plante vivace

Hauteur : 1 à 1,5 mètres
Exposition : Lumineuse
Sol : Humide, acide

Feuillage : Caduque – Floraison : fin de printemps, début été

L’espèce existe autour de l’hémisphère nord tempéré. Ainsi, la plantation et la culture d’Aruncus dioicus est facile en Europe. Les papillons sont très attirés par les nombreuses fleurs blanches. Les fleurs, qui font de bonnes fleurs coupées, sont à leur apogée pendant environ 10 jours.

Les grandes grappes plumeuses de petites fleurs blanches de la barbe-de-bouc rappellent les Astilbes. Comme plante dioïque, les fleurs (unisexuées) mâles et femelles sont portées sur des plantes séparées. Les inflorescences mesurent de 15 à 50 cm de long, pour une plante qui ne dépasse pas 150-180 cm. Elles imposent ! Les plantes mâles ont des fleurs plus voyantes.

Plantation de la Barbe-de-Bouc, Aruncus dioicus

L’espèce Aruncus dioicus demande de l’humidité, d’un bon ensoleillement et un sol riche plutôt acide, non calcaire. La barbe-de-bouc tolère les inondations saisonnières. Elle a besoin de beaucoup d’espace. En conséquence, sa plantation ne s’envisage qu’en extérieur.

  • Plantation - Barbe de Bouc - Aruncus dioicusPlantez en spécimen unique ou en groupe le long des ruisseaux ou des jardins aquatiques.
  • Choisissez le lieu de plantation avec soin : il doit rester humide.
  • Amendez le sol avec de généreuses quantités de matière organique avant de planter.
  • Espacez les plantes de 0,8 à 1,2 m pour offrir suffisamment d’espace. Une fois établie, la transplantation de cette espèce est une tâche très difficile. Les grands espaces entre les jeunes plants peuvent être remplis d’annuelles jusqu’à ce que la barbe-de-bouc atteigne sa taille adulte.

L’utilisation ornementale est évidente pour l’exposition des longues inflorescences blanches au printemps et en été. Par exemple, utilisez la barbe-de-bouc en massifs lâches sur une pente. Effectivement, les plantes hautes font d’excellentes plantes de fond pour les endroits ombragés et humides de la bordure forestière ou dans un jardin d’arbustes.

Attention, les plantes ne sont jamais identifiées comme mâle ou femelle lorsqu’elles sont proposées à la vente.

Culture et entretien de Aruncus dioicus

Barbe de Bouc - Aruncus dioicus - EntretienLa culture de la barbe-de-bouc ne demande presque pas d’entretien.

L’élimination des tiges de fleurs fanées ne prolongera pas la floraison, mais peut améliorer l’apparence de la plante. Profitez de tiges florales fanées pour couvrir (pailler) le sol : cela peut procurer un avantage pour la rétention d’eau et conserver une certaine humidité.

D’autre part, laissez les tiges de fleurs sur les plantes femelles pour profiter de l’effet ornemental continu des panaches de graines séchées.

Info : avec une humidité constante, la barbe-de-bouc se comporte bien en plein soleil dans les parties nord de son aire de croissance. La plante préfère la mi-ombre dans la partie sud de son aire de répartition.

Multiplication de la Barbe-de-Bouc :

Aruncus dioicus se propage par division du rhizome d’un plant, ou par semis de graines. Les plantes peuvent être lentes à s’établir. Effectivement, le semis demande au moins deux, voire trois, saisons avant que la plante ne fleurisse.

Néanmoins, les plantes étant unisexuées, il faut plusieurs spécimens de sexe différent pour obtenir des graines fertiles. Récoltez les graines environ un mois après la floraison, sur les plantes femelles seulement. En résumé, il est presque impossible de récolter des graines viables.

Maladies et soucis :

Sans maladie notable, ni parasite. Le déclin du feuillage intervient rapidement si le sol se dessèche. En milieu naturel, la barbe-de-bouc pousse généralement dans les bois humides, les prairies et le long des ruisseaux.

À savoir à propos de Aruncus dioicus, la Barbe-de-Bouc

Le genre Aruncus, du grec aryngos ou littéralement « barbe de bouc » (ou chèvre), se réfère aux grappes de fleurs voyantes, semblables à des doigts, qui forment les masses plumeuses de toutes les fleurs mâles ou femelles.

Les plantes occidentales comprenaient autrefois une espèce distincte, connue sous le nom d’Aruncus sylvestris, entre autres noms. Il existe quatre variétés naturelles, dont trois nord-américaines. Aruncus dioicus var. vulgaris est originaire d’Europe occidentale et centrale, de Russie et du Caucase. Mais certains botanistes considèrent que les plantes occidentales sont la variété pubescens, mais d’autres les considèrent comme la variété acuminatus.

La fausse barbe-de-bouc Astilbe biternata est très similaire. Toutefois, elle appartient à la famille des saxifrages. Par ailleurs, elle se distingue d’Aruncus dioicus par une foliole terminale lobée sur chaque feuille et deux pistils.

Usage médicinal

Les Amérindiens ont utilisé la barbe-de-bouc à des fins médicinales. Par exemple, des cataplasmes à base de racines ont été utilisés sur les plaies. Les infusions des racines ont été utilisées pour une variété de remèdes, y compris les rhumatismes, les maux de gorge, les fièvres et les maladies du sang.


©Michal812, ©PantherMediaSeller, ©Hans Braxmeier


Écrit par Jean-François Fortier | Jean-François intervient dans les domaines végétaux et animaliers, avec une vraie expertise en biologie.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *