elaguer un arbre conseils

Que ce soit pour une branche morte, dangereuse ou simplement disgracieuse, vous souhaitez élaguer un arbre, mais ne savez pas comment faire ?

Suivez nos conseils pour savoir quand et comment élaguer en limitant les risques pour vous et l’arbre.

Quand élaguer un arbre ?

La période idéale de taille se situe en avril, mai et juin. Durant ces mois, le cycle de photosynthèse est lancé, le pic de montée de sève est passé et la cicatrisation s’effectue plus rapidement.

Vous pouvez éventuellement élaguer en hiver, mais surtout faites-le hors période de gros gel.

Dans tous les cas, vous ne devez pas élaguer :

  • Au début du printemps, car à cette période, les végétaux déploient leurs premières feuilles afin d’amorcer leur activité de photosynthèse. Les tailler à ce moment-là revient donc à les affaiblir.
  • Juste avant la chute des feuilles, car les végétaux constituent alors leur réserve de substances nutritives afin de pouvoir générer les premières feuilles en début de printemps.

Comment élaguer un arbre ?

Quel outil choisir ?

Tout dépend de la grosseur de la branche à couper.

– Pour les petits diamètres, utilisez un sécateur ou un ébrancheur. Vous trouverez également ce dernier dans le commerce sous le nom d’élagueur ou coupe‑branches.

– Pour les diamètres plus importants (supérieurs à 3 ou 4 cm), privilégiez l’usage d’une scie arboricole. La coupe sera plus propre.

– Enfin,pour les très grosse branches, une tronçonneuse peut s’avérer nécessaire.

Comment procéder ?

Avant de commencer votre élagage, assurez‑vous que votre outil coupe bien. Si c’est un sécateur ou un ébrancheur, il doit être suffisamment affûté.

S’il s’agit d’une scie, il ne doit lui manquer aucune dent sous peine de déchiqueter au lieu de scier.

Pour une tronçonneuse, assurez-vous que la chaîne est bien affutée avant de commencer.

Ensuite, afin d’éviter une infection ou une propagation de maladies, virus, bactéries ou champignons, nettoyez et stérilisez vos outils entre chaque coupe.

  • À quel endroit couper ?

Pour permettre à l’arbre de cicatriser, la taille ne doit pas être trop proche du tronc. L’angle de coupe doit être perpendiculaire à l’axe de la branche coupée (et non être parallèle au tronc).

  • Technique de coupe

Elaguer arbrePour les branches de petit diamètre, en utilisant un sécateur ou un ébrancheur, il n’y a pas de technique particulière. Vous devez respecter la zone de taille et couper de façon franche et nette.

Ça se complique un peu lorsqu’il faut utiliser la scie pour une branche plus imposante.

Trois étapes sont en effet nécessaires.

  1. Étape 1 : effectuez une incision de quelques centimètres sous la branche. Elle permettre de stopper un éventuel arrachement lors de la coupe de l’étape 2.
  2. Étape 2 : éloignez‑vous encore de quelques centimètres du tronc et de l’incision faite en 1, puis coupez complètement la branche en commençant par le dessus.
  3. Étape 3 : rapprochez‑vous du tronc et opérez la coupe finale sans compromettre la zone de cicatrisation.

Règles de sécurité

Au-delà des équipements de protection recommandés (gants, lunettes…), vous devez être attentif à la zone d’intervention. Si elle se situe à hauteur d’homme, il n’y a pas de précautions particulières à prendre.

En revanche, si vous devez élaguer des branches beaucoup plus hautes, utilisez un échenilloir ou une scie sur perche et sécuriser l’espace autour de vous pour que personne n’y pénètre. Ne travaillez pas sur une échelle, un escabeau ou toutes autres situations instables.

Bien entendu, pour votre sécurité, en cas de chantier plus important et plus technique, faites plutôt appel à un professionnel.