Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Equisetum fluviatile, la prêle des rivières

Equisetum fluviatile, la prêle des rivières

Equisetum fluviatile
0

La prêle des rivières (ou des cours d’eau), Equisetum fluviatile, est un excellent perchoir à libellules.

Résumé technique :

Nom : Equisetum fluviatile
Famille : Équisétacées
Type : Plante aquatique vivace rustique

Hauteur : 30 à 80 cm
Exposition : Lumineuse
Sol : Mouillé (aquatique)

Feuillage : Persistant – Floraison : Aucune

La prêle des rivières Equisetum fluviatile est de taille moyenne, élancée, de 40 à 80 cm de hauteur. Elle forme des colonies denses vert foncé le long des rives et des eaux peu profondes. Bien que dépourvues de vraies feuilles ou fleurs, les tiges dressées de cette prêle ajoutent un joli accent vertical aux bords horizontaux des rivages. Certaines tiges peuvent se ramifier près du sommet.

Plantation d’Equisetum fluviatile

D’origine eurasienne, elle s’adapte parfaitement aux climats et frimas européens.

On la trouve dans les eaux des lacs, des ruisseaux et autres cours d’eau. Mais elle vit aussi dans des eaux plutôt stagnantes, sur les berges et rives, dans quelques cm d’eau.

La prêle des rivières est surtout une plante d’extérieur même s’il est possible de la cultiver en serre ou en véranda.

  • Plantez dans l’eau jusqu’à 10-15 cm de profondeur. L’eau doit recouvrir le collet situé au-dessus des racines-rhizomes.
  • Outre un sol naturel d’étang ou autre plan d’eau, utilisez un substrat boueux additionné de tourbe et sable.
  • Exposez en plein soleil.
  • Très rustique, des gels jusqu’à -20 °C ne dérangent pas si les racines sont sous au moins 10 cm de couche d’eau.

Pour une culture en pot, par exemple en mini-jardin aquatique,

  • Préférez des paniers à grosses ouvertures pour laisser déborder les rhizomes en croissance.
  • Pour planter une prêle aquatique, utilisez des conteneurs solides (les rhizomes ont une force incroyable!) et assez large (40 cm au moins).

Culture et Entretien (arrosage, taille)

L’entretien des prêles est faible :

  • Equisetum fluviatile - prele d'eauVeillez à ce que la plante soit toujours humide au niveau des racines car elle craint la sécheresse.
  • Ôtez les vieilles tiges qui noircissent.
  • Au début du printemps, rabattez (coupez à au-dessus du premier nœud) les tiges qui ont subi l’hiver pour encourager la croissance de nouvelles tiges plus vertes.

Info : Il existe 2 autres espèces d’Equisetum qui poussent avec des branches montantes (ascendantes) : la prêle des champs (Equisetum arvense) et la prêle des marais (Equisetum palustre). Mais seul Equisetum fluviatile a une tige avec une grande cavité centrale qui se comprime facilement lorsqu’il est pressé.

Multiplication Equisetum fluviatile :

Equisetum fluviatile se propage généralement à partir d’un rhizome dans les sols humides jusqu’aux eaux peu profondes de moins de 80 cm de profondeur. Divisez les colonies à la bêche pour replanter ailleurs.

Les prêles sont des proches des fougères. Elles ne font pas de fleurs (donc pas de graines non plus) et produisent des spores dans des cônes au lieu de fruits. Le cône mûrit en été et tombe après la libération des spores.

Maladies et soucis

Sans maladie, bien au contraire, la prêle des rivières a un rôle fongicide en évitant à d’autres plantes environnantes (très proches) le développement des champignons et moisissures.

Bon à savoir à propos de la prêle des eaux

La prêle de rivière est répartie dans la moitié nord de l’Amérique du Nord, ainsi que dans la majeure partie de l’hémisphère nord tempéré (Eurasie).

Les jeunes pousses sont comestibles et les plus matures sont parfois utilisées comme outil de récurage. Plus de la moitié du diamètre de la tige est occupée par la cavité centrale creuse. La tige épaisse est creuse à 80 %.

La prêle des rivières fournit un habitat pour la vie dans l’étang et a été utilisée historiquement pour le décapage, le ponçage et le limage en raison de la teneur élevée en silice dans les tiges. La prêle a la capacité d’absorber les métaux lourds du sol et est souvent utilisée dans les projets d’assainissement impliquant des contaminants de métaux lourds.

Elle s’hybride fréquemment avec la prêle des champs terrestre Equisetum arvense où coexistent les populations des deux espèces. L’hybride entre E. fluviatile et E. arvense est appelé Equisetum x litorale. Elle est parfois confondue avec Equisetum palustre.


©aga77ta, ©nahhan


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *