1362727434taille-arbre-en-nuage

Niwaki : c’est le nom japonais de la taille des arbres en nuage.

Art ancestral et compliqué, cette taille particulière visant à créer des espaces symboliques, des représentations de paysages miniatures dans son jardin, pour inviter à la méditation, est très à la mode.

Idéale pour créer un jardin zen japonisant, la taille des arbres en nuages répond à certains principes.

La taille en nuage, réservée aux bonsaïs ?

Pas du tout. Et même bien au contraire. En effet la taille en nuage s’applique plutôt aux arbres et arbustes cultivés soit en pots, soit en pleine terre. Bien entendu, il est également possible de tailler un bonsaï en nuage – ne bridons pas la créativité – cependant ce n’est à l’origine pas le principe.

Patience, rigueur et persévérance sont les clés d’une taille en nuage réussie.

Vous devez donc commencer idéalement sur un sujet jeune. Pour les plus créatifs, il est évidemment possible de creuser une tranchée autour du pied de l’arbre pour le pencher. 2 ans plus tard, vous pourrez le déraciner légèrement pour le pencher à nouveau d’un autre côté : de cette manière, vous créerez une forme originale et graphique.

Les principes de la taille en nuage

tailler arbre en nuageLa taille en nuage se décompose en 4 étapes distinctes. La première consiste à étudier le sujet à tailler. En effet, pour un niwaki efficace, il faut étudier la structure existante de l’arbre ou de l’arbuste, sans quoi la taille sera ratée.

Une fois la structure bien appréciée, il faut « dégrossir » : on nettoie et on émonde l’arbre/arbuste. Le bois mort, les petites branches indisciplinées, etc. sont supprimés. Vous verrez, à ce stade-là, votre arbuste ou votre arbre sera déjà plus aéré.

Enfin, vous pourrez procéder à la séparation des masses qui constitueront les nuages. Pour cela vous devrez vous fonder sur la grosseur des branches, leur direction et le mouvement global de votre arbuste.

Attention : pour tailler vos masses en nuage, vous devrez vous munir d’un petit sécateur à bonsaï préalablement nettoyé à l’alcool, afin d’éviter la transmission de maladies, et couper les petites branches qui dépassent du nuage. Mais vous devrez aussi couper à la main les petites pousses situées en-dessous du nuage afin de donner une ligne pure.

La taille en nuage semble plutôt complexe, et en effet elle demande de la rigueur. Mais sachez-le : il existe d’excellents ouvrages qui développent et expliquent tout ce qu’il y a à savoir sur la taille en nuage. Alors si vous voulez un jardin tendance et reposant, allez faire un petit tour en librairie.

Taille en nuage : quels arbres choisir ?

Des conifères bien sûr !

Les japonais en sont friands et ils se prêtent très bien à la taille en nuage. Ifs, pins, cyprès, podocarpus, etc. sont de très bons sujets.

Mais bien évidemment, vous pouvez également tenter l’expérience sur d’autres types d’arbres comme des sujets bien de chez nous : charmes, houx, buis et même pourquoi pas glycine ou cerisiers à fleurs !

Soyez créatifs et imaginatifs : les seuls arbres qui ne se prêtent pas au Niwaki sont les arbres à port érigé comme le cyprès stricta ou le bouleau.