Lysimachia nummularia : culture de l’herbe aux écus

Lysimachia nummularia - herbe aux écus

L’herbe aux écus Lysimachia nummularia est une vivace rustique à feuilles persistantes. Avec ses qualités de plante rampante, elle est cultivée comme plante ornementale, surtout son cultivar Aurea. Mais attention, elle peut devenir envahissante !

Nom : Herbe aux écus, Lysimachia nummularia
Famille : Primulacées
Type : Vivace

Hauteur : 8 à 15 cm
Exposition : Ombre à lumineuse (mais pas de plein soleil)
Sol : Humide

Feuillage : Persistant – Floraison : début d’été

Description du Lysimachia nummularia

L’herbe aux écus Lysimachia nummularia est une herbacée vivace à croissance basse. Comme espèce européenne, elle peut être envahissante ! En conséquence, il est déconseillé de planter le type botanique, mais plutôt de s’orienter vers le cultivar jaune ‘aurea’. En effet, il est beaucoup moins agressif et convient à une utilisation judicieuse en plantations ornementales.

L’herbe aux écus produit de petites feuilles arrondies avec des bords ondulés opposés le long des tiges minces et rampantes. Les feuilles orbiculaires sont lisses et souvent brillantes avec quelques points noirs glandulaires si vous regardez bien. En fait, les feuilles ressemblent à un chapelet de petites pièces de monnaie.

Les tiges poussent vigoureusement, formant de fines racines fibreuses où les nœuds des feuilles entrent en contact avec le sol. Ainsi, cela crée un tapis dense de 5 à 10 cm de hauteur qui pousse de manière chaotique dans toutes les directions. Parfois, des fleurs simples, jaune vif, en forme de coupe, apparaissent à l’aisselle des feuilles. Chaque fleur de 2,5 cm a 5 pétales avec des points rougeâtre foncé.

L’herbe aux écus peut être utilisée comme couvre-sol, ou pour orner des conteneurs de bon volume.

Culture et entretien de l’herbe aux écus

Utilisez l’herbe aux écus (quelle que soit la variété) comme plante rampante dans des conteneurs, des jardinières ou des paniers suspendus. Bien sûr, en extérieur, essayez de la planter là où elle peut tomber en cascade sur un mur ou une surplomb.

De plus, elle peut être utilisée dans les étangs, les jardins aquatiques ou les zones marginales le long des cours d’eau. Toutefois, il faut s’assurer qu’il n’y a pas de danger qu’elle s’échappe dans des zones naturelles) dans des eaux peu profondes (jusqu’à 5 cm). Dans une telle situation, l’herbe aux écus fournit un habitat pour les grenouilles, les insectes et les petits poissons.

  • Plantation Lysimachia nummularia - herbe aux écusLa lysimaque L. nummularia peut être plantée presque n’importe quelle exposition du plein soleil à l’ombre légère, dans des sols humides.
  • Pour la meilleure couleur, placez la plante de manière à ce qu’elle reçoive le soleil du matin.
  • Comme elle a des racines plutôt peu profondes, elle est assez facile à déterrer si elle se déplace dans une zone où elle n’est pas désirée.
  • Pour la plantation à proprement parlé, référez-vous aux conseils généraux sur les lysimaques Lysimachia.

De plus, pratiquez des arrosages réguliers car elle prospère dans les sols humides. En fait, c’est une qualité supplémentaire de l’herbe aux écus, car elle pousse là où les autres couvre-sols ne peuvent souvent pas survivre.

Multiplication de l’herbe aux écus :

Cette plante se multiplie facilement par division, pour cela,

  • il suffit d’enlever les morceaux enracinés près du bord d’une parcelle, ou par bouturage.
  • La bouture s’enracinera facilement aux nœuds.

Elle est en feuilles toute l’année, en fleur de juin à août et les graines mûrissent d’août à septembre. Comme l‘espèce est hermaphrodite, outre la pollinisation par les abeilles et autres « mouches », la plante est autofertile.

Maladies et soucis éventuels :

L’herbe aux écus a peu de parasites, bien qu’à certains endroits, les limaces puissent attaquer les feuilles. Parfois, cela est tel que la colonie de plantes se retrouve presque complètement défoliée. Mais avec une apparence disgracieuse, mais les plantes survivront généralement.

Variété Lysimachia nummularia ‘Aurea’

Il existe de nombreuses espèces de Lysimachia qui sont utilisées comme plantes ornementales. Le cultivar Lysimachia nummularia ‘Aurea’ est une variété à faible croissance, parfois appelée Lysimachia zawadzkii. Cette lysimaque jaune dorée peut être un bel ajout aux conteneurs ou à d’autres endroits où sa propagation peut être limitée.

Lysimachia nummularia aurea - herbe aux écusLe feuillage presque persistant du cultivar ‘Aurea’ est jaune, allant du vert citron à l’ombre, en passant par le jaune doré à l’ombre partielle, jusqu’à l’or cuivré en plein soleil. Toutefois, il peut brûler dans les régions plus méridionales de plein soleil. En comparaison, celui de l’espèce botanique est uniformément vert tendre.

Les plantes fleurissent par intermittence du début de l’été à l’automne, bien que ce cultivar ne semble pas fleurir aussi régulièrement que l’espèce. D’ailleurs, parfois, le cultivar ‘aurea’ ne forme que des colonies végétatives qui ne fleurissent jamais.

Parce que les fleurs ne sont pas de couleur radicalement différente de celle du feuillage, elles ne sont pas non plus aussi visibles que sur l’espèce botanique. De plus, les capsules de graines ne se forment pas facilement, donc ‘Aurea’ ne se propage pas facilement par graines.

Utilisation et association avec d’autres plantes

Utilisez l’herbe aux écus (verte ou dorée) avec précaution, pour être sûr qu’elle ne s’échappera pas de la culture. Avec sa tendance facile à l’expansion, elle peut éclipser d’autres plantes du jardin.

Sinon, l’herbe aux écus fait un joli couvre-sol avec des tulipes et des jonquilles, remplissant l’espace une fois que les feuilles des bulbes meurent pour la saison. Mais elle peut envahir d’autres plantes courtes, alors placez-la de manière appropriée. Par exemple, elle fait une belle sous-plantation sous les rosiers ou autres arbustes et autour des hémérocalles, des fougères et des grandes vivaces.

Bienfaits et qualités officinales

L’herbe aux écus est un classique de l’histoire des plantes médicinales. Ainsi, la plante entière, utilisée fraîche ou séchée, est antiscorbutique, légèrement astringente, diurétique et vulnéraire.

Voir l’article sur les propriétés médicinales de l’herbe aux écus.


©Alexander1962, ©MartinaUnbehauen, ©werta.w