Connexion
Accueil / Jardinage / Plantes d'intérieur / Des suspensions de charme pour l’intérieur

Des suspensions de charme pour l’intérieur

plante suspension intérieur
0

Fleurissez votre intérieur avec des suspensions amusantes et légères comme l’étoile de Bethléem ou l’araignée chinoise. Faciles de culture, ces plantes aux fleurs délicates s’installent aisément dans la cuisine, la salle de bain, le séjour ou même dans l’entrée.

1- L’étoile de Bethléem Campanula isophylla

Cette petite campanule de 10 cm de haut pour plus de 30 cm d’étalement occupe les versants alpins d’Italie du Nord. Elle s’emploie souvent pour fleurir les appartements, les balcons ou les jardins bien exposés, du fait de sa rusticité moyenne. Elle est proposée en potée ou en panier suspendu sur la période août-septembre du fait de ses tiges légèrement retombantes.

  • étoile de Bethléem - Campanula isophylla - suspensionSes grandes corolles étoilées bleues ou blanches en été recouvrent intégralement ses feuilles en cœur.
  • Différents cultivars de Campanula isophylla permettent de varier la forme, simple ou double, la taille des fleurs ainsi que la couleur comme ‘Alba’, à fleurs blanches, ‘Mayi’, bleu pastel, ‘Dublin Blue’ à fleurs doubles bleu violet…

Nos conseils de culture

Cette campanule est cultivée plutôt comme une annuelle pour l’intérieur. Elle déploie une telle énergie à fleurir qu’il est préférable de remplacer la plante pour l’année suivante. Achetez-la en bouton plutôt qu’entièrement fleurie, vous en profiterez ainsi plus longtemps.

  • Installez-la dans une pièce tempérée, bien éclairée, mais en évitant le plein soleil.
  • Apportez de l’engrais pour plantes fleuries tous les 15 jours du printemps à l’automne.
  • Vaporisez le feuillage avec de l’eau aussi souvent que possible si l’air est sec et maintenez le substrat humide durant l’été.
  • Pour prolonger la floraison, pincez régulièrement les extrémités de tiges dont les fleurs sont en train de faner.
  • Si votre plante a passé l’été à l’extérieur, rentrez-la à l’automne dès que les premiers risques de gel sont annoncés.

Comment poursuivre la culture de l’étoile de Bethléem ?

Il est malgré tout possible de conserver la plante durant la période hivernale et de constituer soi-même de nouvelles potées destinées à fleurir l’été suivant :

  • A la fin de la floraison, coupez les fleurs fanées et placez la campanule dans un endroit clair mais le moins chauffé possible (12 °C maximum).
  • Cessez de fertiliser et arrosez avec modération durant tout l’hiver.
  • La campanule conserve ses feuilles. Lorsque la végétation reprend au printemps, taillez vigoureusement les vieilles tiges.
  • En mars, bouturez quelques tiges dans un verre d’eau puis lorsque les racines mesurent 1 ou 2 cm, assemblez les boutures dans un mélange de terre léger.
  • Commencez à fertiliser à petites doses avec un engrais azoté pour plantes vertes afin d’étoffer la touffe.

2- L’araignée chinoise Saxifraga stolonifera

Cette petite plante s’assure une descendance innombrable par le biais de stolons évoquant une famille d’araignées pendues au bout de leur fil. On la surnomme l’araignée chinoise ou encore la barbe de juif. La saxifrage stolonifère est une petite vivace chinoise qui peut très bien s’installer au jardin.

  • araignée chinoise - Saxifraga stoloniferaElle forme une rosette compacte de 10 cm en tous sens, constituée de feuilles arrondies aux bords ondulés.
  • Les limbes velus présentent une teinte vert olive parcourue par un réseau de nervures argentées, avec un revers purpurine. La variété ‘Tricolor’ possède un feuillage marginé de blanc qui prend des nuances rosées d’autant plus intenses que le feuillage est exposé au soleil. Celle-ci supporte davantage la chaleur que l’espèce type.
  • Au printemps et en début d’été, des panicules amples et légères se dressent à 45 cm au-dessus du feuillage. Foisonnent alors de délicates petites fleurs blanches et jaunes évoquant de petits papillons.
  • La culture sous forme de suspension permet d’apprécier la spectaculaire émission de stolons produisant, parfois sur plusieurs étages, des plantules en miniature se balançant à la moindre brise. Ces rosettes cherchent tout simplement un nouveau point d’ancrage pour se multiplier. Dans un panier suspendu, la plante peut s’allonger indéfiniment jusqu’au sol !

Nos conseils de culture

  • La saxifrage supporte la lumière vive en intérieur mais préfère la mi-ombre au jardin. Un excès de soleil fait jaunir les feuilles, aussi éloignez la plante de la vitre dès le mois d’avril.
  • Rempotez-la en avril dans un pot de faible diamètre pour donner une jolie silhouette à la suspension. Utilisez un terreau horticole ou cultivez-la en hydroponie.
  • Posez le pot sur une coupelle remplie de graviers humides, sans noyer les racines ! Arrosez en prenant soin de laisser sécher la surface du terreau entre 2 arrosages.
  • Apportez de l’engrais pour fleurs une fois par mois du printemps à l’automne.
  • La plante apprécie de passer l’été à l’extérieur ou dans une pièce bien aérée. Pendant l’hiver, placez-la entre 5 et 16°C avec très peu d’arrosage. ‘Tricolor’ en revanche a besoin d’être maintenue au-dessus de 15 °C.
  • Supprimez régulièrement les fleurs fanées et les feuilles jaunies.
  • Pour la multiplier, sectionnez des stolons et disposez les rosettes sur un substrat humide afin qu’elles s’enracinent.

Eva Deuffic


©Elena Rostunova, ©Coulanges

 


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *