Connexion
Accueil / Le Jardinage / Rosiers / Le rosier ‘The Fairy’ : le plus célèbre des rosiers Floribunda

Le rosier ‘The Fairy’ : le plus célèbre des rosiers Floribunda

Rosier The Fairy
0

Création exceptionnelle, le rosier The Fairy est une obtention du rosiériste Bentall qui date de 1932. Présent dans le monde entier, ce rosier profite d’une excellente réputation, notamment grâce sa magnifique floraison tardive et très longue.

Ce rosier couvre sol d’exception fait montre de nombreuses qualités, puisqu’il s’avère très peu exigeant, vigoureux, résistant aux maladies, et s’installe facilement partout. Presque « inratable », il s’impose aujourd’hui comme un grand incontournable de nos jardins ! ‘The Fairy’ permet toutes les utilisations, et s’installe en bordure, en massif, dans une petite haie, ou encore dans un grand pot que vous placerez sur une terrasse ou un balcon.

La fée des neiges en résumé 

Nom latin : Rosa (x) polyantha ‘The Fairy’
Nom commun : Rosier The Fairy
Famille : Rosaceae
Origine : horticole

Hauteur et envergure : 80 cm X 90 cm à 1 m
Port : buissonnant étalé

Floraison : juillet à novembre
Rosier remontant : oui
Couleur des fleurs : rose tendre

Plantation : mars ou octobre
Exposition : ensoleillée ou mi-ombragée
Rusticité : -20°C
Sol : tous, pas trop humide

Utilisation : massif, rocaille, talus, bordure, haie, pot

Description botanique du rosier The Fairy

Rosier The Fairy‘The Fairy’ est un rosier couvre-sol à port buissonnant étalé, souple et incliné qui atteint environ 80 cm de haut à l’âge adulte, pour une envergure de 90 cm à 1 m. Très vigoureux, les tiges rougeâtres et épineuses du rosier The Fairy portent un feuillage semi-persistant fin et d’une couleur vert bronze mat à légèrement luisant.

La floraison tardive qui intervient entre le mois de juillet et les mois d’octobre/novembre (tant qu’il ne gèle pas), produit de nombreuses petites roses en pompons de 3 cm de diamètre, pleines et en forme de rosettes, qui s’installent en bouquets terminaux. À peine parfumées, ces fleurs se parent d’un coloris rose lumineux qui tourne au rose tendre en fin de floraison.

Culture et soin du rosier The Fairy

Les longs rameaux retombants de ‘The Fairy’ sont parfaits en rocaille ou sur un talus. On le plante également par groupes de 3 sujets, ou en isolé au milieu du jardin. Lorsqu’il est planté en masse, il est parfait pour border les allées et souligner les massifs d’arbustes. Cette variété accepte également d’être cultivée dans un grand contenant.

Rosier The FairyEmplacement

Le rosier The Fairy s’adapte à tous les types de sols, même les plus ingrats, du moment qu’ils ne sont pas trop humides. De même, on le cultive sous tous les climats, puisqu’il s’avère parfaitement rustique et résistant aux maladies. Installez-le de préférence en situation ensoleillée, mais à l’abri des rayons brûlants du soleil dans le midi, et toujours à l’abri des vents forts.

Plantation

On plante idéalement le rosier The Fairy au printemps au mois de mars, ou à l’automne en octobre. Il s’installe alors dans un sol bien travaillé, émietté, et amendé à l’aide de sang séché ou de corne déshydratée.

Association

Le rosier ‘The Fairy’ s’intègre sans problème à un massif de vivaces. Il fait, par exemple, très bon ménage avec les campanules, les géraniums vivaces, les mufliers, les digitales, les népétas, ou encore les stachys. Pour un aspect plus romantique, intégrez-le dans un massif d’arbustes fleuris, comme les seringats, les abélias, le kolkwitzia, les armoises arbustives, etc.

Taille

Durant la floraison, pensez à supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure afin de favoriser la remontée des fleurs. Taillez d’1/3 les branches du rosier The Fairy à chaque printemps, et débarrassez-le de son bois mort. Taillez-le légèrement à l’automne si vous habitez sous un climat doux.

Pour aller plus loin : Taille du rosier buisson arbustif : technique et période


Photos : F. D. Richards et Gábor Wiandt


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *