Rosier ‘Christophe Colomb’ ® et ses roses flamboyantes

rosier Christophe Colomb

Le rosier ‘Christophe Colomb’ est un rosier à floraison remontante, obtenu par Meilland en 1991, et créé à l’occasion du cinq centième anniversaire de la découverte de l’Amérique. Selon le pays, le nom de ce rosier varie entre ‘Cristobal Colon’, ‘Christopher Columbus’, ou encore ‘Flamboyance’.

Récompensé par une médaille d’or à Gênes, cet hybride de thé est remarquable par ses grosses fleurs au coloris lumineux et flamboyant, entre le rouge et l’orange.

Rosa ‘Christopher Columbus’  en résumé : 

Nom latin : Rosa Christophe Colomb, Rosa ‘Christopher Columbus’, Rosa ‘Flamboyance’, Rosa ‘Cristobal Colon’
Nom commun : Rosier Christophe Colomb
Famille : Rosaceae
Origine : horticole

Hauteur et envergure : 80 à 1,20 m X 70 à 90 cm
Port : érigé étroit, grimpant
Floraison : juin à octobre

Rosier remontant : oui
Couleur des fleurs : orange et rouge

Plantation : printemps, automne
Exposition : ensoleillée à mi-ombragée
Rusticité : -18°C

Sol : ordinaire, riche et profond
Utilisation : massif, haie fleurie

Le rosier Christophe Colomb en botanique

Le rosier Christophe Colomb® Meironsse forme un buisson à végétation dense et vigoureuse et à port érigé et étroit, de 80 cm à 1,20 m de haut, pour 70 à 90 cm d’envergure. Ses rameaux vigoureux, raides et rigides sont largement pourvus d’épines, et ses feuilles brillantes à 5 folioles offrent un coloris vert bronze et sombre. Un ample feuillage qui profite d’une bonne résistance aux maladies.

Le rosier Christophe Colomb climbing®  Meironssesar forme pour sa part la mutation grimpante de cette variété. Celui-ci offre un port tout aussi rigide que la version buissonnante, mais il atteint cette fois une hauteur de 2 m.

Entre les mois de juin et d’octobre, la floraison isolée ou groupée se compose de fleurs plus larges que hautes, dont le cœur turbiné est typique des roses de Thé. De grande taille, ces fleurs atteignent de 10 à 13 cm de diamètre et sont composées de 25 à 40 pétales au coloris cuivré exceptionnel, formé d’un dégradé d’orange indien bordé de rouge piment. Le revers des pétales prend pour sa part une teinte jaune que l’on perçoit lorsqu’ils s’enroulent sur eux-mêmes. Ces splendides fleurs dispensent un parfum léger, mais agréable, davantage perceptible lorsqu’elles sont coupées. 

rose rosier Christophe Colomb

Culture et soin du rosier ‘Christophe Colomb’

Emplacement

La résistance aux maladies et la facilité de culture de ce rosier dépendent pour beaucoup de son emplacement, et plus particulièrement de la nature du sol qui doit être riche et profond. De même, le rosier ‘Flamboyance’ favorise une exposition ensoleillée, mais il accepte facilement la mi-ombre.

Plantation

On plante le rosier ‘Christophe Collomb’ en massif ou en haie basse fleurie. Au moment de la plantation, veillez à apporter un fertilisant organique à la terre, sous forme d’engrais naturel dédié à la floraison. Travaillez le sol en profondeur et émiettez la terre afin de faciliter l’acclimatation du rosier dans votre jardin. Une fois en terre, arrosez abondamment.

Association

Le rosier Flamboyance s’associe à merveille aux plantes vivaces et aux arbustes à faible développement et qui offrent des teintes nuancées de jaune ou d’oranger. 

Taille

S’agissant d’un rosier à floraison remontante, les fleurs fanées de ‘Christophe Colomb’ doivent être supprimées au fur et à mesure. Au mois de mars, pratiquez une taille courte, à 3 yeux, et supprimez les bois morts. À l’aide d’un sécateur bien aiguisé et désinfecté, coupez en biais à environ 1 cm au-dessus de l’œil. La pente de l’entaille doit être dirigée à l’opposé du bourgeon. Une taille préparatoire et plus légère peut également être menée à l’automne dans les régions aux hivers doux.

Pour aller plus loin : Taille des rosiers à grandes fleurs, hybride de thé

La rose Christophe Colomb en fleur coupée

S’il est léger sur la plante, le parfum des roses Christophe Colomb augmente lorsqu’on les coupe pour composer de splendides bouquets. Une fois cueillies, ses fleurs tiennent entre 6 et 7 jours en vase.


©Drew Avery