Si votre jardin est entouré de haies assez hautes, vous pouvez y installer quelques ruches. Elles vous apporteront du miel bio et amélioreront la pollinisation de vos fruits et légumes.

Avant de lancer votre projet, renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître la législation locale.

En général, les ruches doivent être placées à plus de 20 mètres des routes, plus de 100 mètres des établissements collectifs (école, hôpitaux, casernes…), au moins deux mètres de la périphérie du terrain et derrière un mur ou un haie de deux mètres de haut. Si ces conditions sont respectées, elles peuvent être installées même en ville. L’idéal restant un bois, un verger ou une prairie non traités. Comptez 30 ruches maximum sur un cercle d’un kilomètre de rayon dans une zone riche en fleurs.

Une ruche facile à construire

Il existe dans le commerce divers modèles de ruches, souvent carrées. Dans la nature, les abeilles sauvages se regroupent en grappes cylindriques : le mieux est donc de leur proposer un espace de forme arrondie. Procurez-vous un moule pour fabriquer, à l’aide de paille hachée et de plâtre, des ruchetons de forme cylindrique (diamètre intérieur : 36 cm, hauteur : 18 cm, épaisseur de la paroi : 3 cm, poids moyen : 5 kg).

Dans chaque rucheton, les abeilles construiront 8 rayons sur des baguettes de bois fixées par des encoches. Au fur et à mesure de la fabrication du miel par la colonie d’abeilles, vous les empilerez (de 3 à 8 maximum par ruche).

Vous pouvez remplacer le plâtre par de la chaux ou de l’argile (à abriter de la pluie) et la paille par des tiges de roseaux, d’orties, de tournesols ou même de la sciure de bois résineux (non traités).

 Les avantages d’une ruche au jardin

Cette méthode écologique se veut plus respectueuse des abeilles que l’apiculture intensive. Les abeilles vivant dans ces ruches mieux régulées en température et humidité sont moins souvent malades. Moins stressées, elles n’ont pas envie de fuguer (essaimage). Moins souvent dérangées par des opérations sur les ruches (rehaussage, enfumage, traitements anti varroa, etc), elles sont plus calmes et vous piqueront moins. Enfin, vous n’aurez pas besoin de centrifugeuse pour extraire le miel, ce qui ne nuira pas à sa qualité. Récolte moyenne par ruche : 10 kg.

À lire : « Elever des abeilles et faire du miel », Alison Benjamin et Brian Mc Callum, Terres éditions.

Pierrick Le Louarn

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *