1316682213santoline

La santolina est une plante méditerranéenne au feuillage persistant intéressant.

Parfois appelé petit-cyprès, elle offre aussi une jolie floraison.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Santolina
Famille : Asteracées
Type : Arbuste, sous-arbrisseau

Hauteur
 : 50/60 cm
Exposition : Ensoliellée
Sol : Ordinaire

Feuillage
 : Persistant
Floraison : Juin à août

Plantation de la santoline

La santoline se cultive aussi bien dans les terres rocailleuses, pauvres ou arides mais aussi en pot, en bac ou jardinière pour orner une terrasse.

  • Planter de préférence à l’automne mais une plantation au printemps est aussi possible.
  • Choisir un endroit bien ensoleillé
  • La santoline tolère la mi-ombre dans les zones au climat assez chaud
  • Suivez nos conseils de plantation.

Taille, entretien de la santoline

La santoline réclame très peu de soin et d’entretien car c’est une plante très facile à cultiver.

Vous pourriez donc ne pas vous en occuper mais quelques gestes peuvent la rendre encore plus belle.

  • Taillez juste après la floraison ou en fin d’hiver si il est doux dans votre région
  • Donnez-lui la forme arrondie qui caractérise la Santoline.
  • En pot il faut arroser lorsque la terre est totalement sèche en profondeur mais de manière limitée

A savoir sur la santoline

Souvent utilisée dans la constitution d’une rocaille, en bordure ou le long d’une allée, la Santoline offre une belle floraison estivale.

Ce sous-arbrisseau, particulièrement mellifère, est de culture facile et ne nécessite que peu d’entretien.

Sa fleur qui apparaît l’été est discrète mais très intéressante, surtout si vous souhaitez constituer de jolis bouquets de fleurs séchées.

En médecine, on utilise son huile comme vermifuge et sa fleur comme stimulant lorsqu’elle est préparée sous forme de tisane.

Conseil malin à propos de la santoline, petit cyprès

La santoline est un anti-mite naturel et efficace, il suffit pour cela de constituer de petits bouquets, de les faire sécher et de les disposer dans vos placards.

A lire également