L’hortithérapie, la thérapie horticole par le jardinage

hortithérapie

L’hortithérapie est une pratique qui a fait ses preuves. Le travail dans les jardins est source d’effets positifs sur les personnes atteintes de maladies mentales.

Aujourd’hui, la thérapie horticole est acceptée comme une modalité thérapeutique bénéfique et efficace. Maintenant, elle est largement utilisée dans un large éventail de milieux de réadaptation, professionnels et communautaires.

Principes de l’hortithérapie

La thérapie par le jardinage est une forme de thérapie créative. En fait, elle est basée sur les mêmes principes que, par exemple, la thérapie par le théâtre, l’art-thérapie, la danse-thérapie et la musicothérapie. L’hortithérapie est donc utilisée comme un moyen d’amener des processus de changement, de développement et d’acceptation chez les patients ou les clients.

Finalement, la thérapie du jardin est basée sur les effets thérapeutiques du traitement des plantes et d’autres matières vivantes. Les hortithérapeutes s’occupent de personnes souffrant de troubles psychologiques ou de troubles psychiatriques, de handicaps physiques ou de limitations cognitives.

Origine de l’hortithérapie

Au 19e siècle, le Dr Benjamin Rush est reconnu comme le « père de la psychiatrie américaine ». Il a été le premier à documenter l’effet positif du travail dans le jardin.

Dans les années 1940 et 1950, les soins de réadaptation des anciens combattants hospitalisés ont considérablement élargi l’acceptation de la pratique. N’étant plus limitée au traitement des maladies mentales, la pratique de l’hortithérapie a gagné en crédibilité. Elle a été adoptée pour un éventail beaucoup plus large de diagnostics et d’options thérapeutiques.

L’hortithérapie, comme l’aromathérapie, s’appuie aussi sur les jardins sensoriels.

Pour faire avancer la profession, il est important que le public reconnaisse les hortithérapeutes en tant que professionnels. Ceux-ci ont une éducation, une formation et des références spécifiques dans l’utilisation de l’horticulture (jardinage) pour la thérapie et la rééducation. Les hortithérapeutes ont un socle de connaissances en sciences végétales et sciences humaines. Ils connaissent les principes de la thérapie horticole et l’expérience dans l’application des techniques horticoles aux pratiques thérapeutiques.

Qu’apporte l’hortithérapie ?

Les techniques d’hortithérapie sont utilisées pour aider les participants à acquérir de nouvelles compétences ou à regagner celles qu’ils ont perdues.

La thérapie horticole aide à améliorer la mémoire, les capacités cognitives, l’initiation des tâches, les compétences linguistiques et la socialisation. En réadaptation physique, l’hortithérapie peut aider à renforcer les muscles et à améliorer la coordination, l’équilibre et l’endurance.

Dans les milieux de l’hortithérapie professionnelle, les gens apprennent à travailler de façon autonome, à résoudre des problèmes et à suivre des instructions.

Les jardins thérapeutiques

therapie par les plantes jardinageCes dernières années, un regain d’intérêt existe pour les jardins thérapeutiques. Ces jardins sont spécialement conçus pour répondre à une variété d’applications dans les domaines de la santé, de la réadaptation et d’autres milieux thérapeutiques.

Un jardin thérapeutique est un environnement dominé par les plantes, conçu à dessein pour faciliter l’interaction avec les éléments curatifs de la nature (naturopathie). Les interactions peuvent être passives ou actives selon la conception du jardin et les besoins des utilisateurs.

Il existe de nombreux sous-types de jardins thérapeutiques, notamment les jardins de guérison, les jardins d’habilitation, les jardins de réhabilitation et les jardins de restauration.

Qu’est-ce qui rend un jardin thérapeutique ?

Les caractéristiques de base d’un jardin thérapeutique peuvent inclure des entrées et des sentiers accessibles larges et légèrement gradués. À cela, s’ajoutent des plates-bandes et des conteneurs de plantation surélevés. Et une sélection de plantes à orientation sensorielle est axée sur la couleur, la texture et le parfum.

Fréquemment, les paysagistes collaborent avec des hortithérapeutes pour créer de beaux espaces qui accueillent des personnes ayant un large éventail de capacités. Bien que ces jardins puissent représenter l’idéal, les programmes de thérapie horticole réussis ne dépendent pas d’une conception de jardin élaborée. De même, il est peu probable qu’un jardin thérapeutique conçu par des professionnels sans programme d’hortithérapie atteigne son plein potentiel.


©Welcomia, ©RitaE