Voici la délicieuse recette de la soupe à l’oignon, idéale en toutes saisons mais surtout apprécié lorsqu’il fait froid.

Ingrédients et cuisson pour une préparation facile et rapide.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500 g d’oignons
  • 1 litre de bouillon de volaille
  • 30 g de beurre
  • 1 cuil. à soupe de farine
  • 1 baguette
  • 60 g de comté râpé
  • Sel
  • Poivre

Soupe à l’oignon

A garder en tête pour tout l’hiver, la célèbre soupe à l’oignon et croûtons traditionnelle à base de comté.

  • Eplucher les oignons, les tailler en fines lamelles.
  • Chauffer le bouillon de volaille.
  • Faire fondre le beurre dans une cocotte, y faire revenir les oignons. Laisser cuire 15 minutes à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à légère coloration. Assaisonner et ajouter la farine.
  • Mélanger et cuire de nouveau 5 minutes. Verser progressivement le bouillon chaud. Laisser cuire à petits bouillons 30 à 45 minutes. Vérifier l’assaisonnement.

Préchauffer le four à 200°C (th.7).

  • Pendant ce temps, tailler la baguette en tranches. La griller quelques minutes au four.
  • Répartir la soupe dans de petites soupières (allant au four).
  • Poser en surface les tranches de pain, recouvrir de fromage. Placer ces soupières sous le grill du four jusqu’à ce que la surface gratine.

Servir cette soupe à l’oignon bien chaude. Placer au centre de la table les éventuels restes de rondelles de baguette grillées et de comté râpé.

B.A.BAdu chef

Le bouillon de volaille peut être remplacé par un mélange composé de 50 cl de muscadet et de 50 cl d’eau.

Si vous ne souhaitez pas gratiner vos soupes : poser les tranches de pain dans des assiettes creuses, les recouvrir de fromage et verser dessus la soupe à l’oignon très chaude (pour que le fromage puisse fondre rapidement).

Lorsqu’il vous reste du pain dur, griller-le et réaliser cette recette. Elle vous évitera bien du gaspillage !

Proposées en entrée, cette soupe peut tout aussi bien constituer un plat à part entière.

Côté cave :

Les soupes et autres potages, en raison de leur nature liquide, sont rarement accompagnés de vin. Cependant rien dans leurs caractéristiques gustatives, bien au contraire, ne s’oppose à la réalisation de savoureux accords.

La soupe à l’oignon est par elle-même riche en sensations avec des odeurs qui mêlent le caramélisé des oignons aux notes animales du bouillon et du fromage, des saveurs où le salé de ce dernier joue avec le sucré des oignons, et une texture à la fois pâteuse, grumeleuse, liquide voire légèrement gluante.

Ce type de texture apprécie le contraste apporté par des vins ayant une pointe d’acidité.

En blanc, un Muscadet saura se faire discret sur le plan aromatique tout en apportant le relief nécessaire. En rouge, le fruité d’un St Pourçain jouera le contraste et enrichira les perceptions olfactives, alors qu’un Anjou rouge mettra en valeur l’oignon dans ses dimensions végétales et caramélisées.

Enfin, profitons de ce verre de vin pour en verser une larme dans la dernière cuillerée de soupe et goûter ainsi au plaisir de « faire chabrot ».

Idée des prix (en 2007) :
– Muscadet 3 à 5€
– Saint-Pourçain 4 à 7€
– Anjou rouge 5 à 8€
M. Chassin

Recette : T. Debéthune, Photo : C. Herlédan

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *