Espace de vie du chat : comment l’organiser de façon optimale ?

chat et espace de vie, quelle organisation ?

Lorsque l’on accueille un petit félin ou que celui-ci développe des troubles du comportement, il faut se demander si l’espace de vie du chat a été pensé correctement. En effet, chaque animal est régi par des instincts ancestraux et des besoins fondamentaux propres à son espèce.

Voici ce qu’il faut faire pour avoir un chat heureux dans son environnement.

À lire aussi : marquage urinaire du chat dans la maison, que faire ?

Chat et espace de vie, ce qu’il faut savoir

Un espace minimal indispensable :

Dans la nature, le chat dispose d’un territoire très étendu de 1000 m2 à 10 000 m2 et plus.

Dans un milieu fermé, les spécialistes parlent de 60 m2 à 100 m2 pour satisfaire les besoins d’un chat. 7 m2 minimum selon la loi de détention des chats ou idéalement une pièce pour un chat.

Attention ! Il ne s’agit pas uniquement de la surface au sol, car le chat utilise la surface de façon tridimensionnelle (hauteur, recoin, intérieur de placard, etc.).

Le saviez-vous ?

Le chat exploite son territoire de haut en bas et observe son environnement dans un emplacement sûr car il aime plus que tout voir sans être vu. Cela répond notamment à son instinct de chasse très développé.

Un animal territorial :

Intelligent et ritualisé, le chat organise son territoire de façon très précise en le divisant en plusieurs parcelles. Pour cela, il dépose des phéromones en griffant ou en se frottant sur différentes surfaces (arbres, murs, etc.) ou en y laissant des jets d’urine.

  • Une zone de chasse.
  • Une aire de repos.
  • Un lieu de jeu et de rencontre.
  • Une zone d’élimination).

Pour rendre un chat heureux, recréer ce schéma dans un intérieur est indispensable.

OÙ placer le coin repas du chat ?

espace-de-vie-chat-couchagePour respecter le besoin inné de Minet, le coin repas (ou zone de chasse) se dispose loin du bac à litière et du couchage dans un endroit éloigné des passages.

💡 Des points d’eau sont à disposer à différents endroits de l’espace de vie du chat. Avec un odorat très développé, celui-ci préfère des contenants en verre. Une fontaine à eau le motive également, car il aime généralement l’eau en mouvement.

OÙ placer la litière du chat ?

où placer la litière du chat ?Le bac à litière ( ou zone d’élimination) se place dans un endroit calme, facile d’accès et éloigner de son coin repas. De préférence ouvert, sans abatant et suffisamment haut (15 cm), il permettra au chat d’enfouir ses besoins tout en surveillant les alentours.

En effet, à l’extérieur, le chat élimine dans un endroit retiré pour être à l’abri des prédateurs, mais avec une vue dégagée. De cette façon, il peut surveiller son territoire malgré sa position vulnérable et prendre la fuite en cas de danger.

💡 Il faut prévoir un bac à litière de plus que le nombre de chats qui vivent dans un foyer (1 chat = 2 bacs, 2 chats = 3 bacs, etc.). Dans la nature, Minet dispose de grandes étendues pour faire ses besoins. Il urine d’un côté et fait ses selles d’un autre côté.

OÙ placer le couchage du chat ?

espace de vie du chat, où placer son couchage ?Bien souvent, c’est le chat qui décide de l’endroit où il souhaite dormir (zone de repos). Observer le comportement de l’animal permettra de savoir où placer son couchage.

Naturellement, il choisira un lieu éloigné de son coin repas et de son coin litière.

Veiller tout de même à l’isoler des courants d’air ou des sources trop importantes de chaleur.

Comment enrichir l’espace de vie du chat ?

Différentes installations permettent au chat de profiter du moindre m2 à sa disposition :

  • arbre à chat et griffoir pour grimper, se dépenser et griffer.
  • hamac ou surface de repos surélevée pour observer.
  • couchage avec cachette intégrée.
  • balcon aménagé et sécurisé.

De nombreux accessoires optimisent l’espace de vie du chat :

  • jouets multiples pour s’occuper et être stimulé mentalement,
  • distributeur de croquettes ludiques,
  • herbe à chat pour faciliter sa digestion et éviter la formation du boule de poil dans son estomac.
  • herbe-aux-chats pour améliorer son humeur,
  • diffuseur électrique de phéromones apaisantes pour la gestion du stress.
  • Une chatière si l’on dispose d’une maison.

Le vrai plus :

  • La présence et l’affection de sa famille d’adoption (zone de jeu et de rencontre).
  • Une véritable volonté de comprendre ses besoins essentiels.

Conseil malin

Lorsque l’on souhaite accueillir un chat en appartement, il est important que celui-ci ait déjà grandi à l’intérieur et n’ait jamais connu
les sorties libres. Dans le cas contraire, il sera malheureux et développera des troubles du comportement (marquage urinaire, destruction, agressivité, etc.).


©RoyBury, ©Okssi68, ©Belchonock

L.D