avoir un beau gazon

La tonte du gazon est un art facile à maîtriser lorsque l’on respecte quelques paramètres essentiels !

S’aider d’un matériel adapté aux besoins et à la configuration des lieux, choisir le bon moment et tondre à la bonne hauteur sont les clés de la réussite, pour obtenir une pelouse toujours impeccable.

La bonne saison

Selon la période de l’année, le gazon doit être tondu de manière différente. Le jardinier doit s’adapter aux conditions climatiques qui influent sur la pousse des graminées composant la pelouse.

Tondre la pelouse n’a pas uniquement un but esthétique. Cette opération permet aussi de la fortifier, en provoquant la ramification des brins et en favorisant la croissance des racines traçantes. Ainsi la pelouse, sous l’action de la tonte, se densifie, pour former un épais tapis bien dense.

  • Le printemps est sans conteste la période la plus active, la hausse des températures et les fines pluies stimulent la pousse. Les coupes doivent être courtes et régulières afin de permettre aux graminées de s’étoffer et de s’étaler. Dans le cas d’une pelouse récemment semée, la tonte favorise aussi l’enracinement.
  • En été, la pelouse souffre de la chaleur et parfois du manque d’eau s’il y a des restrictions. Le gazon pousse naturellement moins en cette saison. Pour remédier à une trop forte évaporation et limiter les arrosages, la pelouse est coupée moins souvent, et à une hauteur de coupe est plus importante (10 cm). Le sol est ainsi ombragé par les brins d’herbe ce qui limite le phénomène d’évaporation. Attention, la tonte reste nécessaire en été, car un gazon laissé à l’abandon s’affaiblit. Au contraire, un gazon tondu trop court et trop souvent a plus tendance à jaunir et devenir sec. Tout est donc une question de dosage !
  • En automne, la pelouse reverdit sous l’action des pluies fréquentes et des douces températures. La tondeuse à gazon reprend un service plus régulier avec une hauteur de coupe plus courte pour favoriser un bon enracinement avant l’hiver.
  • L’hiver correspond à la période de repos, une taille de temps en temps pour des raisons esthétiques peut toutefois être envisagée dans les régions les plus douces.

Le bon matériel

Le choix est vaste parmi les modèles de tondeuses à gazon !

Pour choisir la vôtre, il est nécessaire de prendre en considération la surface du terrain à tondre, son relief, mais aussi vos besoins.

Pour tondre une très vaste surface un tracteur tondeuse ou une tondeuse autotractée à main sont préconisés pour leur confort d’utilisation. Les tondeuses auto portées sont par ailleurs moins fatigantes que les tondeuses tractées pour les personnes souffrant de maux de dos.

Une bonne largeur de coupe est aussi à prendre en considération dans le choix du modèle. Là encore, elle sera évaluée suivant la surface à tondre.  Pour les petites pelouses une largeur de passe de 30 cm est suffisante, pour les grands terrains, viser les 80 à 105 cm de coupe pour ne pas y passer des heures. De même pour la puissance qui comme toujours doit être adaptée à la surface !

Il existe des modèles thermiques ou électriques, chacun ayant ses avantages. Les premiers permettent une meilleure autonomie mais sont plus bruyants et demandent plus d’entretien. Les seconds sont très pratiques pour les petites surfaces, peu bruyants, n’émettent pas de gaz d’échappement et demandent très peu d’entretien. Préférer un modèle sans fil avec un kit d’au moins deux batteries rechargeables pour les surface moyennes.

Enfin, pour tous ceux qui ne veulent pas s’occuper de la tonte, le robot tondeuse constitue la solution idéale ! Une fois installé, il travaille tout seul, quel que soit le temps, régulièrement et peut même être envisagé la nuit car il ne fait presque pas de bruit. Avec lui, la pelouse est parfaite sans aucun effort !

Quel que soit le choix de la tondeuse, si au bout de quelques temps, l’herbe jaunit ou se dessèche à son extrémité, c’est que les lames doivent être affûtées !

Après la tonte

Une fois le gazon bien tondu, il est nécessaire d’évacuer les résidus de tonte. Plutôt que de les conduire à la déchetterie, mieux vaut les composter afin de les recycler ou mieux encore, réaliser un paillage aux pieds de vos plantes d’ornements ou potagères ! Le paillage permet de préserver la fraîcheur du sol et donc de réduire les gestes d’arrosages, tout en limitant la pousse des mauvaises herbes et en fertilisant la terre. Il n’a que des avantages !

Bon à savoir : il existe des tondeuses à mulching, ou des modèles classiques sur lequel un kit à mulcher peut être installé, rendant la tondeuse plus polyvalente. Ce type de tondeuse réduit les résidus de tonte en paillettes très fines et les propulse sur les côtés. Les résidus restent ainsi sur la pelouse formant un paillage protecteur et fertilisant presque invisible.

Iris Makoto