Connexion
Accueil / Jardinage / Plantes d'intérieur / Comment prélever le gel sur une Aloe Vera ?

Comment prélever le gel sur une Aloe Vera ?

Prélever le gel sur une Aloe Vera
0

L’Aloe Vera est une plante bien connue pour ses nombreuses vertus sur la peau et les cheveux. Or, si son gel peut être acheté tout prêt, sachez qu’il est également possible de le récolter soi-même. Voici donc comment prélever le gel sur une Aloe Vera.

Précautions à prendre pour prélever le gel

Il est important de souligner que l’intérieur des feuilles d’Aloe Vera se compose de deux parties bien distinctes, à savoir :

  • Latex et gel d'Aloe Verale latex, une sève jaune présente dans l’écorce que l’on n’utilise jamais ;
  • et le gel, soit la sève claire et translucide installée au cœur de la feuille, seul utilisé en cosmétique et en dermatologie en raison de ses nombreux bienfaits.

Lorsque vous extrayez le gel de votre Aloe Vera, veillez à ne surtout pas toucher la sève jaune, car celle-ci se compose de 20 à 40 % de molécules aux effets laxatifs et elle peut être toxique au contact de la peau.

Sélectionner la feuille d’Aloe Vera

Avant toute chose, notez que la feuille sélectionnée doit être prélevée sur un plant d’Aloe Vera adulte d’au moins 3 ans et d’environ 40 cm de hauteur. Il s’agit d’une condition essentielle pour profiter d’un maximum de principes actifs.

Feuille d'Aloe veraSélectionnez ensuite les feuilles les plus matures, c’est-à-dire les plus charnues et installées à la base du plant.

  1. Munissez-vous d’un couteau aiguisé et propre.
  2. Sectionnez la feuille à sa base en prenant garde à ne pas blesser le reste de la plante.

Extraire la pulpe d’Aloe Vera

Une fois que vous disposez d’une feuille charnue gorgée de gel, il vous reste à prélever ce dernier par étapes.

  1. Toujours à l’aide de votre couteau aiguisé, commencez par supprimer les dents présentes sur chaque côté de la feuille.
  2. Supprimez la base de la feuille et laissez-la de côté (vous ne l’utiliserez pas).
  3. Placez la feuille debout pendant 30 minutes, sa partie tranchée vers le bas, afin d’éliminer l’aloïne (le latex toxique).
  4. Coupez la partie la plus large de la feuille en tranches de 2 à 3 cm d’épaisseur.
  5. Mettez-les à tremper pendant 1 heure dans un bol d’eau.
  6. Pulpe d'aloe veraRetirez la peau, ou écorce, autour de la pulpe.
  7. Rincez cette dernière à l’eau claire afin d’éliminer toute trace résiduelle de latex.
  8. Placez la pulpe d’Aloe Vera collectée dans un mixer, puis mixez-la de façon à obtenir un gel épais et homogène.
  9. Transvasez le gel obtenu dans un contenant préalablement stérilisé.
  10. Ajoutez quelques gouttes d’essence de pépins de pamplemousses pour une meilleure conservation et pour limiter l’oxydation (facultatif).

La conservation du gel d’Aloe Vera maison

Le gel d’Aloe Vera fraîchement prélevé peut être conservé entre 3 et 4 jours au réfrigérateur. Si vous souhaitez le conserver plus longtemps, versez votre gel dans des bacs à glaçons et placez-les au congélateur.

Sachez également que les feuilles d’Aloe Vera non entamées peuvent être conservées à température ambiante pendant 3 mois maximum. Placez-les dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Une feuille entamée ne se conserve en revanche pas plus de 2 jours. Entourez-la de papier alimentaire et placez le tout dans un endroit sec et frais à 5°C maximum.

Quelles sont vertus du gel d’Aloe vera ?

Vertus du gel d'Aloe VeraRiche en vitamines (A, B1, B2, B3, B12, C, E…) le gel d’Aloe Vera contient également de nombreux minéraux (fer, sodium, potassium, cuivre, zinc, chrome) et acides aminés essentiels.

En cosmétologie, il est notamment apprécié pour ses vertus antioxydantes et donc un anti-âge sur la peau.

Par ailleurs, le gel d’Aloe Vera offre des propriétés astringentes et cicatrisantes idéales pour soulager les brûlures légères, dont les coups de soleil, ainsi que certains problèmes dermatologiques.

Pour aller plus loin :


Photos : ©Rosina Schneider, ©Ole Husby, ©Rae Allen, ©mozo190, ©Marco Verch Professional Photographer


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *