La greffe en écusson d’un rosier pas à pas

Greffer rosier en ecusson

La greffe en écusson ou écussonnage est une technique amusante à pratiquer pour reproduire une variété, et peu contraignante car on ne prélève qu’un bourgeon. Cette technique s’applique en particulier aux fruitiers et rosiers. Avec un peu d’entraînement, la réussite est assurée !

1- Le principe de l’écussonnage à œil dormant

La greffe est un moyen de multiplier un végétal impossible à reproduire par semis et dont le bouturage se montre difficile ou décevant. Le porte-greffe permet de jouer sur la vigueur de l’arbre et la tolérance du sujet vis-à-vis du sol.

Il s’agit de prélever un bourgeon (l’œil) de l’espèce à multiplier et de le placer sous l’écorce du porte-greffe afin de lui faire développer une pousse. On opère ce type de greffe entre la mi-juillet et début septembre : période où l’œil est dormant et le porte-greffe en pleine sève.

Notez que l’écussonnage est une technique de greffe possible également au printemps, pour les persistants notamment. Dans ce cas, l’œil n’a pas commencé à gonfler. On parle alors de greffe à œil poussant.

2- Opérations préalables à la greffe

  • Arrosez le porte-greffe quelques jours avant la greffe afin que la sève circule activement et permette à l’écorce de se soulever. Cependant le sujet ne doit plus pousser ! Dans le cas contraire, retardez la greffe.
  • L’emplacement de la greffe doit se situer sur un rameau à l’écorce fine qui ne dépasse pas 1 à 2 cm de diamètre généralement.

3- La greffe en 4 étapes

Matériel :

  • un greffoir bien affûté et désinfecté à l’alcool,
  • du raphia ramolli dans l’eau ou un élastique photodégradable (Flexibandes).

Notre conseil

Si vous ne greffez pas immédiatement après le prélèvement du greffon, coupez des rameaux et supprimez les limbes des feuilles en laissant les pétioles afin de réduire les pertes d’eau. Conservez au frais jusqu’à 8 jours dans une poche étanche et humide.

Etape 1

Prélèvement du greffon

Choisissez un bourgeon du centre d’un rameau bien lignifié.

  • Sectionnez la feuille rattachée au bourgeon.
  • Entaillez le rameau 5 mm au-dessus de l’œil.
  • Prélevez l’œil à l’opposé, en passant la lame à 1,5 ou 2 mm sous l’œil jusqu’à rejoindre l’entaille.
  • Greffon après prélèvement

    Soulevez l’écusson, la languette de bois inutile reste normalement attachée au rameau. Si ce n’est pas le cas, laissez-la sur l’écusson pour ne pas risquer de vider l’œil.

Etape 2

  • Placez le greffon entre les lèvres pour avoir les mains libres pendant que vous entaillez le porte-greffe.
  • Pratiquez une incision de 2 cm de long en forme de T sur le porte-greffe sans entamer le bois.
  • entaille porte greffe rosier
    Entaille en T du porte-greffe

    Avec la spatule du greffoir, soulevez l’écorce du porte-greffe pour y glisser le greffon.

Etape 3

  • Insérez le greffon sous l’écorce en ajustant l’entaille horizontale de l’écusson sur celle du porte-greffe. Aucune poche d’air ne doit subsister !

Etape 4

  • Ligature de la greffe du rosier avec un raphia
    Ligature de la greffe du rosier avec un raphia

    Avec le raphia mouillé ou l’élastique, ligaturez la greffe en partant du haut. Laissez une extrémité un peu longue pour exécuter le nœud final.

  • Enroulez en descendant le lien autour de la tige, contournez l’œil et serrez suffisamment pour que les tissus soient bien appliqués l’un contre l’autre.

Plusieurs greffes peuvent se faire sur une même tige sur des faces opposées. Au bout de 2 ou 3 semaines le jaunissement du pétiole suivi de sa chute vous indique que la greffe a pris. En cas d’échec celui-ci noircit.

  • Vous couperez le rameau à 3 cm au-dessus de la greffe courant janvier
  • et vous éliminerez les bourgeons du porte-greffe situés en-dessous durant les années qui suivront.

Reprise d’une greffe de rosier après 1 an

Texte et photos Eva Deuffic

Pour aller plus loin :