kikuyu

Avec le kikuyu, voici enfin un remède contre les sécheresses, le piétinement et l’arrosage.

D’entretien ultra facile et fort d’un développement rapide, cette plante convient tout à fait pour remplacer un gazon ou pelouse.

Attention, vous devez habiter dans un endroit où le climat reste relativement doux l’hiver.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Pennisetum clandestinum
Famille : poacées
Type : Graminée

Hauteur
 : 5 à 10 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire

Feuillage
 : Persistant

Semis de kikuyu

Au printemps, effectuez un semis en prenant les mêmes précautions que pour la création d’un gazon traditionnel.

  • Les doses à respecter sont de l’ordre de 10 à 12 g par m2.
  • Même si l’arrosage devient superflu au fil des mois, il est nécessaire d’arroser régulièrement jusqu’à la levée.
  • La croissance est lente au début mais le Kikuyu gagne ensuite rapidement l’ensemble du terrain sur lequel il est semé.

Bouturer du kikuyu

Le Kikuyu se multiplie très facilement par bouturage ou par repiquage.

  • Il s’effectue comme pour le semis au mois d’avril ou mai.
  • Prélevez une bouture sur la plante en sectionnant une partie du rhizome et mettez-là en place à l’endroit choisi.
  • Prenez soin d’arroser au début.

Tonte du kikuyu

  • Le kikuyu supporte mal les tontes trop fréquentes ou trop rases.
  • Elles sont beaucoup plus rares et même parfois superflues.

Avantages du kikuyu

Avec le kikuyu, voici enfin un remède contre les sécheresses, le piétinement et l’arrosage.

Longtemps utilisé dans les pays méditerranéens, là où il y avait beaucoup de passage, cette graminée d’origine tropicale s’impose tout doucement comme une alternative très intéressante aux gazons traditionnels.

D’entretien ultra facile et fort d’un développement rapide, cette plante convient tout à fait aux jardins situés dans des endroits au climat relativement chaud l’été et doux l’hiver.

Ses puissants rhizomes résistent très bien à la sécheresse ainsi qu’aux situations habituellement contraignantes comme pour les plantes en bord de mer.

Récapitulatif :

  • Résistance à la sécheresse
  • Limitation du nombre de tontes
  • Convient aux climats secs voire arides, et chauds
  • Arrosage extrêmement limités voir inutiles.

Inconvénient du kikuyu

Malgré tous les avantages que nous venons de citer, le kikuyu présente quelques inconvénients :

  • Il n’aime pas les tontes trop courtes et trop fréquentes
  • Le kikuyu a tendance à jaunir en hiver
  • Le kikuyu peu devenir envahissant car il se propage rapidement.

Conseil malin pour le kikuyu

Le Kikuyu est un excellent rempart contre le développement des mauvaises herbes !

Attention à ne pas confondre avec le faux Kikuyu (que vous trouverez sous le nom Stenotaphrum secundatun en jardinerie) qui est plus fin et qui n’a pas les mêmes caractéristiques au piétinement et à la sécheresse.