Lippia nodiflora, un joli tapis fleuri

Lippia nodiflora - Phyla - verveine nodulaire

Le Lippia nodiflora se couvre de petites fleurs en pompons blanc rosé ou rose lilas du printemps à l’automne.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom latin : Lippia nodiflora (syn. Phyla nodiflora)
Nom commun : Verveine nodulaire
Famille : Verbénacées
Type : Vivace couvre-sol

Hauteur : 10 cm maximum en pleine floraison
Exposition : soleil ou mi-ombre
Sol : Tous types même pauvres ou calcaires

Feuillage : semi-persistante – Floraison : Printemps, été

La plantation du Lippia nodiflora

Le Lippia nodiflora n’est guère exigeant que ce soit en matière de sol ou d’emplacement.

Une terre ordinaire et légère lui suffit largement. Elle peut même être pauvre, sèche, ingrate et chargée de sel. La verveine nodulaire supporte aussi les sols calcaires. L’essentiel étant que ce sol soit parfaitement drainé.

Idéalement, il sera planté en plein soleil ou à mi-ombre.

Comment et quand planter ?

On peut se procurer des pieds de Lippia nodiflora en godets. La plantation se fait idéalement au début du printemps, dans les régions au climat plus froid, ou en automne, sur les pourtours méditerranéen et atlantique.

Comptez 4 à 5 plants au m2, espacés de 50 cm les uns des autres, pour tapisser le sol en une année. Pour obtenir un tapis plus rapidement, il faudra le double de pieds au m2. Ils seront séparés de 20 à 30 cm.

  • Plantation Lippia nodiflora - Phyla - verveine nodulaireLaisser tremper les godets dans l’eau pendant 10 minutes
  • Faire des trous deux fois plus gros que les godets
  • Ajouter du sable ou des graviers au fond du trou pour assurer le bon drainage
  •  Enlever la plante du pot et la poser dans le trou
  • Reboucher le trou avec la terre extraite et tasser
  • Arroser copieusement.

Lippia nodiflora peut aussi se planter dans les interstices d’un dallage, d’un muret de pierres…

La plantation des boutures

Multiplier le Lippia nodiflora par bouturage est d’une grande simplicité. Il suffit de prélever des morceaux de tiges d’une dizaine de centimètres avec au moins 2 nœuds ou des tiges racinées pour les planter dans un substrat léger en godets. Arrosez régulièrement pour conserver le sol humide.

Cette multiplication se fait au printemps.

De nouvelles racines naissent très rapidement.

Culture et entretien de la verveine nodulaire

Facile à vivre, cette vivace traçante demande peu de soins :

  • Arroser régulièrement la première année pour aider le Lippia à bien s’enraciner. Ensuite, il pourra supporter la sécheresse mais sa floraison sera plus éclatante si vous arrosez tous les 15 jours
  • Pas de tonte obligatoire pour cette alternative au gazon. Si vous décidez de tondre, intervenez en fin d’automne quand les insectes ont déserté les fleurs mellifères. Car ce serait dommage de se priver de ce joli tapis de fleurs !
  • Un désherbage s’impose en hiver lorsque les feuilles semi-persistantes commencent à disparaître dans les régions aux hivers moins cléments
  • Le Lippia nodiflora n’est pas sujet aux attaques d’insectes ou aux maladies.

À savoir sur le Lippia nodiflora

Cette plante vivace tapissante au port rampant, cousine de la verveine, peut s’étaler sur un mètre d’envergure dans des sols ingrats. Ses feuilles vert gris forment un véritable tapis qui s’avère très résistant aux piétinements et aux jeux d’enfants. Toutes ces caractéristiques en font une très bonne alternative au gazon dans les régions aux hivers doux.

De plus en plus courante en région méditerranéenne, le phyla à fleurs nodales, plante herbacée de la famille des Verbénacées, recèle de nombreuses qualités pour remplacer un gazon grillé par le soleil :

  • Lippia nodiflora - Phyla nodiflora - verveine nodulaireC’est une plante stolonifère qui se développe rapidement et colonise les terrains les plus secs. Ses racines s’enracinent directement dans le sol au fur et à mesure de leur avancée. Sans jamais devenir envahissante sauf peut-être sur un terrain humifère et humide comme les bords d’un cours d’eau. Mais ce sera dans ce cas un excellent couvre-sol pour empêcher la prolifération des mauvaises herbes.
  • Elle est résistante à la sécheresse et au piétinement des enfants et des animaux, et même, ponctuellement au passage de véhicules. On peut même y marcher pieds nus de par la douceur de son feuillage.
Le seul petit bémol réside dans sa rusticité moindre. Lippia nodiflora est en effet rustique jusqu’à – 10 °C, – 15 °C si le sol est parfaitement drainé. Dans les régions aux hivers doux, le feuillage persiste. En revanche, ailleurs, le feuillage est caduc et il ne reste que des tiges en hiver. Mais, dès le printemps, les feuilles renaissent.

Comment l’associer ?

Tapis fleuri de Lippia nodiflora - Phyla nodiflora - verveine nodulaireLippia nodiflora se suffit à elle-même au printemps et en été de par sa résistance à la sécheresse et sa vigueur. Vous pouvez aussi la planter avec Achillea crithmifolia qui fleurit en ombelles, moyennement esthétiques, blanc crème, un peu plus hautes que les fleurettes de la verveine nodulaire. Son feuillage à la texture duveteuse est également dense et doux au toucher. En revanche, Achillea crithmifolia peut devenir invasive en terrain humide !

Vous pouvez aussi la mélanger avec d’autres plantes, alternatives au gazon :

  • Le Frankenia laevis ou bruyère marine, un couvre-sol au feuillage persistant qui devient rouge avec le froid et à la floraison rose en mai-juin (rustique jusqu’à -12 à – 15 °C)
  • Le Zoysia tenuifolia ou gazon des Muscareignes, une graminée vert vif qui forme un tapis très dense (rustique jusqu’à – 9 à – 12 °C)
  • Le Dichondra repens, une vivace tapissante aux feuilles rondes (rustique jusqu’à – 8 °C)

Le kikuyu est également une bonne alternative au gazon.


©SimonaPavan, ©LaMaisonAuxOliviers