Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / Cultiver la mâche en pot ou en jardinière, c’est possible !

Cultiver la mâche en pot ou en jardinière, c’est possible !

Mâche en pot
0

Riche en vitamines, en fer et en bêtacarotène… la mâche est idéale pour une culture en pot ou en jardinière en raison de sa croissance rapide et de son faible encombrement.

Voici toutes les clés pour réussir la culture de la mâche en pot.

Quelles variétés de mâche cultiver en pot ?

Cultiver la mâche en potMâche élan, verte de Cambrai, verte d’Etampes, mâche à grosse graine, à petite graine vit ou encore mâche coquille de Louviers… Toutes les variétés de mâche peuvent être cultivées en pot grâce à leur petite taille (elles ne dépassent pas 15 cm de hauteur).

Dans quel pot cultiver la mâche ?

La mâche peut tout aussi bien être cultivée dans un pot que dans une jardinière. Chaque plant de mâche a besoin d’un contenant large de 30 cm, avec une profondeur de 15 à 20 cm. Vous pouvez également cultiver jusqu’à 3 plants de mâche dans une jardinière de 40 cm de long.

Quel que soit le type de contenant finalement adopté, choisissez toujours un récipient percé au fond, afin d’assurer la parfaite évacuation de l’eau d’arrosage excédentaire.

Quel substrat pour cultiver la mâche ?

La mâche apprécie les sols sains, frais, légers ou peu argileux, mais surtout bien drainés et riches en humus. De fait, pour réussir sa culture en pot, il est essentiel de lui offrir une terre bien drainée.

Dans l’idéal, utiliser un mélange composé :

  • à 50 % de terre de jardin ;
  • et à 50 % de compost.

À défaut, un bon terreau potager sain, fertile et léger fera parfaitement l’affaire.

Comment semer la mâche en pot ?

Le semis de la mâche en pot intervient entre les mois de juillet et d’octobre, soit en même temps que le semis en pleine terre.

  1. Déposez une épaisse couche de graviers ou de billes d’argile au fond du contenant.
  2. Semis de mâche en potRemplissez le pot avec votre substrat maison ou avec du terreau potager.
  3. Semez clair et recouvrez finement les graines avec un peu de terreau.
  4. Plombez le tout avec une petite planche en bois.
  5. Arrosez en pluie fine à l’aide d’un arrosoir à pomme, afin d’éviter de déranger les graines.
  6. Placez le pot dans un endroit mi-ombragé, à minimum 18°C.
  7. Maintenez le substrat frais.
  8. Éclaircissez après la levée pour ne conserver que les plants les plus vigoureux.

Où installer le pot de culture de la mâche ?

La mâche est une plante de climat tempéré qui est sensible aux fortes chaleurs, en particulier en début de production. Aussi, installez son pot sur un balcon profitant d’une exposition ombragée.

Très rustique, elle résiste très bien au froid et pourra donc passer l’hiver dehors dans son pot. Attention toutefois au gel trop rigoureux qui peut ralentir sa croissance.

Faut-il arroser la mâche en pot ?

La mâche a besoin d’un sol frais pour prospérer. Des arrosages réguliers sont donc à prévoir afin d’assurer sa croissance, ce qui est d’autant plus vrai lorsqu’elle est cultivée en pot où le substrat a tendance à s’assécher plus rapidement. Toutefois, si les arrosages doivent être réguliers, ils doivent rester modérés.

À noter : soyez particulièrement attentif à la fraîcheur du substrat en cas de très forte chaleur.

Quand récolter les feuilles de mâche ?

La récolte de la mâche intervient entre les mois d’octobre et de mars, environ 60 jours après le semis.

Récolte de mâche en potRécoltez les feuilles de mâche au fur et à mesure des besoins et en coupant les rosettes au collet.

La mâche se consomme fraîche et toujours dans les jours qui suivent la récolte. En effet, ses feuilles ne se conservent pas plus longtemps. Dans l’idéal, consommez-les le jour même de la récolte.

Conseil malin

N’hésitez pas à échelonner vos semis de mâche en pot afin d’étaler vos récoltes tout au long de l’année.


Photos : ©Karin Greiner, ©ivabalk


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *