Orchidée : zoom sur le genre Epidendrum

Epidendrum orchidée

Originaire d’Amérique tropicale et semi-tropicale, le genre Epidendrum est l’un des plus importants au regard du nombre d’espèces et variétés qu’il rassemble. Parmi elles, on trouve tout aussi bien des orchidées rares et impossibles à cultiver, que des espèces tropicales parfaites pour nos intérieurs.

Toutes plus sophistiquées les unes que les autres, les orchidées Epidendrum sauront vous séduire !

L’Epidendrum, en résumé

Nom latin : Epidendrum

Nom commun : épi, épidendre, épidendrum
Famille : Orchidaceae
Type : orchidées épiphytes, lithophytes et terrestres
Origine : Amérique tropicale

Hauteur : de 10 cm à plus d’1 m
Port : selon l’espèce

Floraison : selon l’espèce
Couleur des fleurs : toutes, selon l’espèces

Rempotage : mars-avril

Exposition : lumineuse, sans soleil direct

Rusticité : gélive
Substrat : spécial orchidées épiphytes

Utilisation : pot, maison, véranda ou serre tempérée

Description botanique des Epidendrums

Epidendrum ciliare 'Turrialba Mía'
Epidendrum ciliare ‘Turrialba Mía’

Le genre Epidendrum est extrêmement vaste, et ses orchidées sont très diversifiées, tant en taille qu’en forme. La plupart sont épiphytes, mais d’autres sont lithophytes et terrestres.

Les orchidées épis n’ont pas toute la même morphologie. Certaines sont pourvues de pseudo-bulbes (tiges renflées qui servent d’organe de réserve) installés sur un rhizome ramifié. Celles qui n’ont pas de pseudo-bulbe sont, en revanche, dotées de cannes dressées. La taille des épidendres est très variable selon les espèces, alors que certaines mesurent à peine 10 cm de hauteur, d’autres dépassent les 1 m. De même, leur appareil végétatif, et leur saison et durée de floraison sont très disparates. Seul point commun, toutes les orchidées Epidendrum sont vivaces et persistantes.

Les épidendres offrent une longue floraison formée d’épis floraux et terminaux dont les fleurs s’ouvrent successivement. Une floraison qui a la particularité d’être souvent parfumée. Selon les espèces et variétés, les fleurs d’épidendrum offrent des formes et des couleurs extrêmement variées. Sauf les nuances de bleu, tous les coloris sont ainsi représentés dans ce genre d’orchidacées.

Parmi les Epidendrums botaniques, citons :

  • Epidendruml’Epidendrum ciliare, dont les tiges florales portent toute l’année 5 à 6 fleurs verdâtres de 8 à 15 cm, à labelle blanc frangé et découpé.
  • l’Epidendrum cinnabarinum, qui produit des tiges florales en forme de cannes, et qui portent au printemps, en bouquet apical, des fleurs orange vif de 4 à 5 cm, à labelle clair.
  • l’Epidendrum ibaguense, dont les tiges florales portent toute l’année un épi en bouquet formé de multiples fleurs mauves de 3 cm, à labelle dentelé à langue blanche.
  • l’Epidendrum neoporpax, espèce miniature qui produit des tiges florales en forme de canne et qui portent à l’automne 1 à 2 fleurs apicales vert pâle de 2 à 3 cm, à labelle rougeâtre.

Parmi les épidendres hybrides, Epidendrum ‘Ruju Magic’ est une variété horticole référente. Miniature, elle produit une tige florale qui porte une bractée de fleurs violettes de 4 à 5 cm, au labelle très découpé.

Culture et entretien des Epidendrums

Résistantes et tolérantes, les épidendres sont cultivées en pot et en intérieur.

Exposition et emplacement

Epidendrum ibaguense
Epidendrum ibaguense

Les Epidendrums apprécient d’être installés dans un espace chaud et lumineux. Placez vos pots à proximité d’une fenêtre, mais sans soleil direct (en particulier l’été). Les épidendres peuvent être sortis entre mai et septembre, en dehors des périodes de gel. On les place alors à la mi-ombre.

Substrat

L’Epidendrum se cultive dans un mélange spécial, léger, humide et à base d’écorce.

Rempotage

On rempote les orchidées épis entre mars et avril, dans des contenants adaptés à leur système racinaire particulier. Notez que certaines espèces d’Epidendrum ont besoin d’être tuteurées.

Arrosage

Les épidendres ont besoin d’arrosages réguliers, réalisés avec une eau non-calcaire. L’eau stagnante est à éviter absolument.

La fréquence d’arrosage dépend de l’espèce cultivée :

  • Epidendrum cinnabarinum
    Epidendrum cinnabarinum

    les orchidées à petits pseudo-bulbes ont besoin d’un arrosage moyen durant la belle saison, et un repos partiel doit être observé durant l’hiver (arrosage réduit).

  • Les espèces à gros pseudo-bulbes ont besoin d’un arrosage abondant en été, et d’un repos complet en hiver (pas d’arrosage) ;
  • Les orchidées sans pseudo-bulbes demandent un arrosage régulier toute l’année (pas de période de repos).

Engrais

La fertilisation s’effectue à faible dose, tous les trois arrosages, à l’aide d’un engrais liquide ‘spécial orchidées’.

Multiplication

Les épidendres sont multipliés par division des tiges ou des pseudo-bulbes, après la floraison.


Photos : arocafotografia, pirate_renee, Eduardo A. Pacheco, Alejandro Bayer Tamayo, Ben P