Pivoine en pot : 4 conseils pour réussir

Pivoine en pot

Vous êtes tombé sous le charme des pivoines et souhaiteriez en avoir chez vous. Oui, mais voilà vous ne possédez qu’un balcon ou une terrasse. Aucun problème !

En suivant certaines règles, il est tout à fait possible de cultiver une pivoine en pot pour agrémenter votre extérieur.

1. Choisir le bon pot

Quelle taille choisir ?

Les fleurs sont comme nous : elles n’aiment pas avoir les pieds à l’étroit. La pivoine ne fait pas exception et, comme elle aime les sols profonds, il faut lui choisir un pot ou un bac qui ait une bonne hauteur. La profondeur idéale se situe autour de 50 cm. Ce chiffre est important, car lorsqu’elle est cultivée en pleine terre, la pivoine n’aime pas être déplacée. Un pot trop petit signifierait alors des rempotages fréquents qui nuiraient à la plante.

La base du pot doit également être suffisamment large pour assurer une bonne stabilité à la pivoine en cas de vents forts.

Conseil malin : pour savoir quand rempoter votre pivoine, regardez sous le pot. Si les racines ressortent par les trous d’évacuation, c’est qu’il est temps.

Quel matériau sélectionner ?

De nos jours, on trouve de très nombreux types de matériaux pour les pots : bois, terre cuite, plastique, résine, etc. La principale différence réside dans la porosité de la matière. Le bois et la terre cuite étant plus poreux que le plastique et ses dérivés, ils ont tendance à assécher plus rapidement la terre qu’ils contiennent. Pour une pivoine en pot, la terre doit toujours être humide (sans être détrempée). Pour cette raison, un pot en plastique ou en résine semble plus indiqué.

2. Le substrat : la clé pour une belle pivoine en pot

La pivoine, qu’elle soit herbacée ou arbustive, a besoin d’un sol riche et humifère pour se développer correctement. Le substrat que vous mettrez dans le pot doit donc répondre à ces exigences. L’idéal est d’utiliser du terreau mélangé à du fumier bien décomposé. Toutefois, ce dernier ne doit pas être en contact direct avec les racines.
Une technique pour conserver l’humidité de la terre consiste à incorporer de la vermiculite (autrement appelée perlite dans le commerce). Elle permet en effet de capter l’eau d’arrosage pour ensuite la restituer petit à petit.
Dernier élément important : le drainage. Pour que celui‑ci se fasse correctement, déposez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot en prenant garde de ne pas boucher les trous d’évacuation.

3. Apporter de l’engrais

pivoine en pot entretienEn pleine terre, les plantes trouvent les éléments nécessaires à leur croissance dans le sol, suite à la dégradation de la matière organique (feuilles mortes, bois décomposé, etc.). Une culture en pot ne le permet pas. C’est donc à vous de fournir à votre pivoine en pot ce dont elle a besoin pour se développer. Pour ce faire, il y a plusieurs possibilités :

  • Apporter de l’engrais riche en azote et en phosphore au printemps et de l’engrais à forte teneur en potassium à l’automne.
  • Appliquer un paillage organique (écorces de pin maritime par exemple) autour du pied de votre pivoine. En se décomposant, il apportera des ressources nutritives à la plante. De plus, il permettra de conserver l’humidité du sol.

4. Surveiller l’arrosage

Pour une pivoine en pot, la terre doit toujours être humide. C’est pourquoi, il est important d’arroser régulièrement, mais sans excès afin que la plante n’ait pas à souffrir du manque d’eau.

Pour compenser un éventuel oubli ou éviter d’arroser tous les jours, installez une soucoupe sous votre pot. Elle conservera l’excès d’eau et le restituera progressivement selon les besoins de la plante.