tourbe

La tourbe est une matière organique fossile, formée de débris végétaux. Elle forme la majeure partie des sols saturés en eau comme les tourbières.

La tourbe est une matière première non renouvelable et son extraction est extrêmement réglementée. Il faut en moyenne 1 siècle pour constituer une hauteur de 5 cm de tourbe.

C’est la matière première traditionnelle dans l’élaboration des terreaux car elle possède d’excellentes qualités agronomiques.

Elle a l’avantage d’avoir une très bonne capacité de rétention en eau et en air et de disponibilité en eau.

Les différents types de tourbes

On classe la tourbe en trois grandes catégories :

  • La tourbe blonde qui provient de la transformation de la sphaigne.
  • La tourbe brune
  • La tourbe noire qui provient également de la transformation de la sphaigne, mais à un degré beaucoup plus avancé.

Pour respecter davantage l’environnement, il est aujourd’hui possible d’utiliser des terreaux contenant une proportion de tourbe moins importante mais avec les mêmes qualités agronomiques. Ils intègrent par exemple de la Terre noire de Brière ou encore de la fibre de bois comme l’Hortifibre.

Composition de la tourbe

La composition de la tourbe dépend essentiellement de la végétation dans laquelle elle se forme, du climat mais aussi d’autres facteurs comme l’acidité de l’eau.

La tourbe est principalement constitué d’eau et de matières organiques mal décomposé  (80 à 90 % du poids en cendres). Seuls 10 à 20 % de la tourbe est constitué de matière organique décomposé.

La teneur en carbone peut atteindre 50 % du poids total, ce qui permis pendant longtemps d’utiliser la tourbe comme combustible pour se chauffer ou pour cuisiner.