Reconnus pour ses bienfaits et vertus pour la santé, la Camomille romaine est un excellent sédatif et anti inflammatoire.

Ses noms scientifiques sont « Chamaemelum nobile » et « Anthemis nobilis ».

La camomille romaine est une plante herbacée qui appartient à la famille des Astéracées et peut atteindre aisément 30 cm de haut.

Camomille romaine, pour la petite histoire :

La camomille romaine trouve ses origines sur le littoral atlantique, en France, en Espagne et même en Belgique, mais également en Afrique du Nord. Communément appelée camomille noble, grande camomille ou tout simplement camomille, la camomille romaine est odorante et différente de la camomille allemande. C’est en raison de sa forte présence à Rome au 16ème et 17ème siècles, que le nom de camomille romaine lui a été attribué.

La plante est une tige aux feuilles filiformes et à fleur unique de couleur jaune et blanc, qui pousse au bout de la tige, avec pour base un capitule. C’est de ce capitule qu’est extraite l’huile essentielle, mais la plante entière aurait aussi de grandes vertus.

Longtemps utilisée en Grèce depuis l’Antiquité pour faire baisser la fièvre, diminuer les insomnies, soigner les maux dorsaux, les courbatures, et calmer les troubles digestifs, la camomille romaine a fait ses preuves aussi bien en médecine, qu’en cosmétique et en cuisine. Les phytothérapeutes lui ont ainsi découvert des vertus sédatives, anti-inflammatoires et apaisantes. Quels sont les bienfaits de la camomille romaine ? Quel est son impact sur l’organisme ? Quelle est la posologie appropriée pour des soins efficaces ? Quelles précautions prendre pour éviter des effets néfastes ? Tour d’horizon….

Bienfaits et vertus de la camomille romaine

Les principes actifs de la camomille romaine se trouvent dans ses constituants polyphénoliques qui sont principalement les acides-phénols, les flavonoïdes, les dérivés polyacétyléniques, et les composés phénoliques.

Ces principes lui confèrent non seulement des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, mais également anti-spasmodiques, antinévralgiques et analgésiques.

Ainsi prise en infusion, elle calme les douleurs menstruelles, les troubles gastriques et hépatiques, ainsi que les douleurs spasmodiques du ventre.

En application cutanée, l’huile essentielle de la camomille romaine est efficace dans les soins contre les arthrites, les tensions musculaires, les entorses et les peaux irritées, les eczémas.

Ses bienfaits sédatifs et apaisants ont été appréciés dans le traitement de l’angoisse, l’anxiété, des troubles du sommeil, du surmenage, de l’asthme nerveux, de l’excès de glande surrénale,…etc.

C’est donc un anti-dépresseur très efficace.

Venir à bout des conjonctivites bénignes ou de la fatigue oculaire, est également possible grâce à une préparation à base de camomille romaine et utilisée en lotion oculaire.

Attention, la camomille romaine ne doit pas être confondue avec la camomille sauvage.

Utilisation de la camomille romaine :

La camomille romaine se présente sous diverses formes et préparations. On la retrouve en tisanes, en inhalations, pommades, lotions, crèmes et huile essentielle.

En usage interne, la camomille est prise sous forme d’infusion. Pour la préparer, il faudra faire bouillir 1 tasse d’eau et y jeter une dizaine de capitules. Laisser infuser la préparation pendant 10 minutes et la prendre avant les repas. Cette préparation est efficace contre les troubles digestifs, les règles douloureuses et pour retrouver l’équilibre psycho-émotionnel.

Pour soulager les douleurs musculaires, les courbatures, les entorses …etc, une préparation en massage est idéale. Pour cela, il faudra préparer une huile de massage avec 100ml d’huile et 10 g de fleurs de camomille. Recouvrir le mélange et laisser macérer pendant environ 5 h. L’appliquer sur les parties douloureuses.

L’usage de l’huile essentielle diluée dans de l’huile végétale soulage également les douleurs musculaires, en massage sur les zones concernées.

Pour calmer le système nerveux, l’huile essentielle de camomille peut être utilisée en olfaction, en diffusion dans la chambre (environ 5 min avant de se coucher) ou dans le bain à raison de quelques gouttes mélangées à une huile végétale.

Bon à savoir à propos de la camomille romaine

Il existe de nombreuses variétés de camomille, aux diverses propriétés thérapeutiques. Il est donc conseillé de veiller à l’espèce de camomille à utiliser par rapport au mal concerné.

La camomille romaine sous toutes ses formes (tiges, fleurs, huile essentielle) ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes, les jeunes enfants, les asthmatiques et les personnes allergiques au pollen.

  • Sophie a écrit le 26 mars 2017 à 19 h 16 min

    j’utilise de la camomille romaine depuis 3 mois et tous les bienfaits dont vous parlez sont exactes car ma santé s’est améliorée et je me sens mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Camomille double et simple : usage pour tisane ?
Posté par Floris le 07 juillet 2018

Camomille : mon plant est-il celui d'une camomille ?
Posté par Radis59 le 29 juillet 2016