jeune aliment

Que ce soit pour des raisons spirituelles, religieuses ou sanitaires, jeûner aujourd’hui est synonyme de nettoyage physique, de purification mentale.

Au cours de ce processus, l’organisme se mettra au repos afin d’expulser toute matière ou substance toxique. Les différents organes et appareils subiront ainsi un nettoyage en profondeur en éliminant les cellules dites «inutiles ».

Capacité à se recentrer sur soi-même, regain d’énergie, perte de poids, équilibre émotionnel, détoxication totale de l’organisme…sont quelques résultats auxquels aboutissent un jeûne pratiqué avec délicatesse, suiviet précautions.

Vous souhaitez donner une pause aux différentes fonctions de votre organisme ? Le jeûne est certes la solution, mais il est à noter que cette pratique n’est pas sans dangers.

Quelle forme de jeûne pratiquer pour des résultats bénéfiques ?

Explorons les contours d’un jeûne efficace au travers d’un programme bien établi, aussi bien avec des aliments et boissons à privilégier, que ceux qui sont à éviter. (Photo © Hetizia)

A lire aussi :

Jeûner sans dangers : c’est possible !

Parmi les jeûnes privilégiés, on peut retrouver le jeûne hydrique. Très simple à pratiquer et toléré par les débutants, le jeûne hydrique consiste à se priver d’aliments solides et à consommer de la nourriture exclusivement liquide.

Comment jeûner de manière efficace et sécuritaire ?

Pour profiter des bienfaits d’une telle pratique, il est impératif de suivre quelques conseils.

Ne vous lancez jamais dans un jeûne sans préparation, au risque de voir votre organisme en subir des conséquences désastreuses. Imposez-vous à cet effet, un programme de jeûne strict :

  • La première étape consiste à préparer votre corps en faisant un bilan de santé. Celui-ci vous permettra de vous assurer que votre corps a les capacités nécessaires pour supporter un jeûne.
  • Pensez à réduire progressivement, la quantité des aliments que vous avez l’habitude de consommer, quelques jours avant le début du jeûne. La veille, manger léger et privilégiez les jus de fruits, les légumes pour une élimination aisée.

Pendant le jeûne :

  • N’hésitez pas à vous hydrater régulièrement en évitant les boissons gazeuses et la caféine ;
  • Mettez-vous au calme (limitez votre connexion au smartphone, télévision, ordinateur) et dormez suffisamment ;
  • Evitez les sources de conflits et de

La fin de votre période de jeûne est un moment crucial pour amener à nouveau votre corps à consommer des aliments solides. Une alimentation mieux contrôlée et plus saine, en lui évitant les anciennes mauvaises habitudes, lui donnera un nouveau départ.

Contrôlez votre alimentation et adoptez désormais une meilleure hygiène de vie. Pour cela :

  • Limitez, voire supprimez les aliments à fort taux de sucre (gâteaux, crêpes, glace…) ;
  • Evitez les matières grasses et tout aliment qui en contient ;
  • Pratiquez une activité sportive régulière ;
  • Insérez dans votre alimentation davantage de légumes ;

Les aliments autorisés pendant le jeûne

Se priver de nourriture sur une période donnée et raisonnable surtout, revient à dire que le choix du rythme auquel vous souhaitez jeûner vous incombe également.

Les résultats que vous obtiendrez dépendront en majorité de ces paramètres. Quels qu’ils en soient, pendant votre jeûne, hydratez-vous suffisamment, veillez à conserver une alimentation relativement équilibrée et optez pour la consommation de :

  • fruits frais (de préférence le matin) ;
  • légumes et féculents à faible index glycémique ;
  • fruits secs (amandes, noix, noisettes, dattes…etc) mais en faibles quantités.

Par contre, si vous avez peut-être choisi de vous détoxifier par le jeûne hydrique et que vous souhaitez en tirer un maximum de profit, alors il est impératif de ne consommer que des aliments liquides, mais pas tous !

Quels sont-ils ?

À l’exception de l’eau (faiblement minéralisée) qui reste un incontournable à prendre durant tous les types de jeûne, les liquides buvables pendant le jeûne hydrique sont :

  • les jus de fruits frais (de préférence le matin) ;
  • les tisanes ;
  • les bouillons de légumes sans morceaux (au dîner).

Pour une durée de 5 jours, vous pouvez mettre en place un programme de jeûne simple, mais qui comblera vos attentes aussi bien physiquement que mentalement.

Bien s’hydrater pendant le jeûne

Entre jus de fruits frais, tisanes éventuellement sucrées au miel, bouillons de légumes, variez les plaisirs, sans négligez l’eau bien sûr !

Bien que l’hydratation soit un impératif pendant le jeûne quel qu’il soit, toutes les boissons ne sont pas conseillées.

Pour préserver votre santé, les boissons à éviter sont :

  • les jus de fruits acides (jus de tomates, d’ananas, d’agrumes) ;
  • l’alcool
  • le café
  • le thé
  • les boissons gazeuses et/ou sodas
  • les laits végétaux
  • le lait de riz, d’avoine, d’amande, de noisettes,…etc

Les plantes pour un jeûne efficace

Certaines plantes médicinales sont recommandées pendant le jeûne. Leur capacité à stimuler l’épuration de l’organisme font d’elles, des indispensables dans ce processus de nettoyage.

Les plantes bio (bardane, pissenlit, fumeterre, feuille d’artichaut) préparées sous forme de tisane, décoction ou infusion, sont à consommer au cours de la journée.

Les organes tels que le foie, la vésicule biliaire, les reins et même la peau sont assistés et soutenus dans leurs diverses fonctions par ces plantes dépuratives, qui favorisent la détox de l’organisme.

En raison des effets parfois irritants ou hypoglycémiants, un spécialiste vous aidera à établir un programme de jeûne, de sorte à bien répartir la prise de ces tisanes sur la journée. Cette disposition limitera également la dépuration qui peut être excessive.

BON A SAVOIR à propos du jeûne

Pendant le jeûne, le corps perd ses habitudes alimentaires et doit se réadapter aux nouvelles. Les réserves énergétiques sont vite épuisées et les sources ne sont plus importantes.

  • L’organisme ne reçoit plus suffisamment d’énergie au travers de sa nouvelle alimentation. L’on peut vite devenir fébrile, car la température baisse. Pensez à vous couvrir pour ne pas avoir froid.
  • Organisez de petites séances (30 min environ) de marche en plein air. Cela aidera le corps à éliminer les toxines.
  • Evitez les bains trop chauds
  • Une attention particulière à votre hygiène buccale vous permettra de garder une haleine fraîche.
  • Eliminez les épices de votre alimentation.
  • En cas de nausées durant le jeûne, pensez au gingembre ! Une simple infusion de rhizomes frais les estompera.