jeûne partiel et jeûne total

Diverses formes de jeûne sont de plus en plus pratiquées tout au long de l’année dans le seul but de permettre à l’organisme de se purifier, de se détoxifier, de bien se sentir, et d’une façon générale, de se régénérer.

Diminuer les douleurs chroniques, induire une perte de poids, contribuer au traitement de l’hypertension, soulager les arthrites ou encore améliorer la qualité du sommeil, sont entre autres quelques avantagesdont on peut bénéficier en jeûnant.

Par contre, qu’il soit total ou partiel, le choix d’un jeûne doit être méticuleusement fait au risque de s’exposer à de nombreux dangers.
Afin de bénéficier des avantages qu’offre le jeûne pour lequel vous aurez opté, il est souhaitable d’en connaître les principes, et de se référer impérativement à un médecinou un diététicien.

Divers programmes vous seront alors proposés et vous pourriez jeûner sans danger.

Alors que le jeûne totalreste très strict, il existe une alternative qui est lejeûne partiel, beaucoup moins dangereux. Néanmoins, ils requièrent tous les deux, un avis médical, car une durée maximale doit être respectée par celui qui pratique le jeûne.

Vous souhaitez perdre du poids en hiver, cette saison où tous les besoins énergétiques augmentent?

Vous avez le choix entre un jeûne total ou partiel qui vous fera non seulement atteindre votre objectif, mais vous procurera un bien-être inégalable !
Prenez contact avec votre médecin : il saura vous établir, en fonction de votre état de santé, un programme minceuravec au menu, tous les aliments à privilégier et une liste de ceux à éviter. (Photo © Hetizia)

A lire aussi :

Le Jeûne partiel

Moins strict que le jeûne total, le jeûne partiel procure à l’organisme des bienfaits avec pour but principal, la détox de l’organisme et la régénération du système immunitaire.

Pratiqué sur une période relativement courte et validée par un spécialiste, les bénéfices sont appréciables, et la probabilité de mettre sa santé en danger est faible.

1/ En quoi consiste le jeûne partiel ?

C’est une pratique qui consiste à jeûner pendant 2, 3 jours consécutifs ou non au cours d’une semaine ou encore 5 à 7 jours dans le mois.

Pendant ces jours de jeûne, la personne désireuse d’améliorer son état de santé, devra consommer entre le tiers et la moitié de la quantité de calories quotidiennement consommée.

Durant les jours non couverts par le jeûne, une alimentation normalemais équilibréeest strictement recommandée.

2/Avantages du jeûne partiel

Encore appelé cure, le jeûne partiel qui se veut souvent thérapeutique, peut s’adapter aux besoins individuels : nettoyer le foie, soulager les troubles digestifs, améliorer l’aspect de sa peau, perdre du poids…etc.

Il convient particulièrement aux personnes qui ne peuvent pas pratiquer un jeûne complet, pour des raisons de santé.

Relativement simple à adopter, le jeûne partiel convient également à tous les débutants qui veulent s’y mettre mais, tout en douceur.

Au cours de ce type de jeûne, des nutrimentstels que les céréales, les pousses, les bouillons et suppléments alimentaires sont autorisés.

En complément de ceux-ci, la consommation de légumesou d’herbe de blé, et la prise de jus de fruits sont également permises.

3/ le Jeûne partiel : quelles contre-indications ?

Certes, au bout de quelques mois, les résultats du jeûne partiel sont remarquables. Mais, il n’en demeure pas moins vrai que ce type de jeûne présente également quelques risques.

Comme toute cure, diète ou régime, le jeûne partiel peut entraîner un déséquilibredu comportement alimentaire, une fonte de la masse musculaire, et affecterainsi le fonctionnement des appareils vitaux.

Ne sont pas autorisées à la pratique d’un jeûne, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées (65 ans et plus), celles souffrant de troubles respiratoires, cardiaques, cardiovasculaires. Quant aux diabétiques et personnes atteintes d’un cancer, on observe dans ce cas, un amaigrissement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur votre état de santé, ou savoir si vous souffrez éventuellement d’une pathologie particulière contre-indiquée au jeûne, référez-vous à  un avis de professionnel de santé ou d’un nutritionniste.

Exemple : programme de jeûne partiel 1

Pour ceux qui veulent purifier leur organisme et perdre un peu de poids en 2 jours, voici un programme de jeûne partiel en deux (2) jours qui leur permettra d’atteindre leurs objectifs, et gagner en vitalité.

Au réveil 

– 1 verre d’eau citronnée

Au petit déjeuner, soit environ 1 h après le réveil

– 1 verre de jus de pomme

– du thé vert non sucré

– une assiette de raisins secs et pomme râpée

Au déjeuner et au dîner

– des fruits entiers ou jus, et des pommes uniquement, mais à volonté

Astuces : boire de l’eau plate à volonté, opter pour des pommes bio et éliminer tous les sodas, les boissons à base de caféine, ainsi que la cigarette.

Pour ne pas souffrir de fatigue due à l’élimination des toxines, il est conseillé de suivre cette cure de préférence le week-end ou deux jours pendant lesquels vous êtes au repos.

Exemple : programme de jeûne partiel 2

Réparti sur 5 jours, ce type de jeûne partiel vous garantit un grand nettoyage aussi bien physique qu’émotionnel et mental.

Vous pouvez la veille du jeûne, manger végétarien dans la journée et le soir, boire une soupe, puis un jus de pruneaux pour faciliter l’élimination.

  • Chaque matin, buvez un verre de jus de fruits frais fait maison. Pour la réalisation de votre jus, servez-vous d’un extracteur de jus uniquement. Au cas où vous ne disposez pas d’extracteur, consommez de préférence, les jus en vente dans les magasins bio. Le citron, la clémentine et le pamplemousse – riches en vitamines –  sont de bons destructeurs de graisses.
  • A midi, au menu : des légumes aux vertus diurétiques de préférence (artichauts en salade avec les cœurs, ou grillés avec de l’huile d’olive, un peu de miel et du citron), des légumes de saison sous toutes leurs formes (courgette, brocoli, poivron, radis, endives, concombre, fenouil, poireau, carottes…etc), le tout, accompagné de poisson (daurade, turbot).
  • Dans la journée,prenez de l’eau faiblement minéralisée à volonté, des tisanes au choix (thym, sauge, lavande, ou encore fleur d’oranger). Les fruits seront également les bienvenus.
  • Le soir, accordez-vous un bouillon de légumes bien filtré, sans morceaux.

Astuces: vous pouvez préparer une eau détox fait- maison. Pour cela, dans une bouteille d’eau, déposez quelques rondelles de concombre et des feuilles de menthe, ou alors une branche de thym et 3 rondelles de citron. Et le tour est joué !

Durant la cure, évitez les viandes rouges, le café, l’alcool, les sodas ou les boissons industrialisées !

Accompagnez votre jeûne d’une petite activité physique (marche, yoga) pour parer aux sensations de fatigue.

Le Jeûne total

Encore appelé jeûne complet ou jeûne hydrique, le jeûne total peut être pratiqué seul ou associé à un traitement. Tout au long de ce jeûne, la personne n‘est soumise à aucune alimentation, et ne boit que de l’eau.

L’organisme puise alors dans ses réserves, toutes les protéines, le sucre et autres nutriments nécessaires à sa survie. Des carencessont susceptibles de survenir rapidement.

Ce type de jeûne est à pratiquer strictement sur avis médical. En effet, le jeûneur s’expose à de nombreux risquesqui pourraient altérer son état de santé général. A une fatigue intense, peuvent se greffer des malaises, des accidents cardio-vasculaires, des troubles cardiaques, voire une défaillance du système immunitaire.

Exemple : programme de jeûne total (à suivre sur avis médical)

Manger normalement la veille.

Jour 1 

Matin : Boire un grand verre d’eau et une boisson chaude si vous le souhaitez, mais sans sucre. L’hydratation régulière pendant la journée est impérative. Elle sert de coupe-faim tout au long du jeûne.

Jour 2

Matin : Renouveler la dose de la veille en quantité d’eau et d’infusion. Vous aurez des sensations de fatigue, alors reposez-vous et songez à vous occuper (faites du classement par exemple) pour éviter l’oisiveté, si vous n’avez pas d’activité professionnelle.

N’hésitez surtout à vous hydrater au cours de la journée.

Jour 3

Idem que le second jour.

Si vous ressentez des maux de tête, endormez-vous de jour comme de nuit, avec une vessie de glace sur la tête et une bouillotte sur l’abdomen.

Renouvelez l’expérience au besoin, puis relaxes-vous et méditez.

Respectez ce programme autant de jours que vous le pouvez, mais toujours sous contrôle médical.

Pensez ensuite à la reprise après le jeûne, elle doit se faire délicatement et progressivement. Vous pouvez commencer avec un bouillon de légumes, ensuite des légumes et jus de légumes, puis des jus de fruits, suivis des fruits, légumineuses, céréales complètes, des laitages, du poisson, œufs, fruits de mer, enfin boulangerie et pâtisserie maison, viandes blanches.

Dans tous les cas, le spécialiste en nutrition en charge de votre suivi saura davantage vous orienter.