Connexion
Accueil / Plantes et Bien-Être / Top 5 des plantes pour arrêter de fumer

Top 5 des plantes pour arrêter de fumer

Plantes pour arrêter de fumer
0

Arrêter de fumer n’a rien d’une évidence et peut mettre les nerfs à rude épreuve ! Il existe heureusement des plantes qui contiennent des substances végétales actives capables d’aider l’ancien fumeur à lutter contre sa dépendance à la nicotine, mais aussi à faire face aux divers symptômes du sevrage tabagique (anxiété, irritabilité, dépressions, insomnies et manque).

Voici notre top 5 des plantes les plus efficaces pour arrêter de fumer.

La valériane

Valeriane bienfaitsCouramment préconisée dans le cadre d’un sevrage nicotinique, la valériane permet conjointement :

  • de lutter contre l’anxiété liée à l’arrêt du tabac,
  • de provoquer un dégoût du tabac.

En effet, plante médicinale sans effet secondaire ni risque d’accoutumance, la valériane agit sur l’équilibre nerveux et donne mauvais goût à la cigarette.

Posologie

  • Sous forme d’infusion, utilisez 30 g de racines de valériane dans 25 cl d’eau bouillante et laissez macérer une nuit entière. Le lendemain, filtrez le tout et consommez la boisson tout au long de la journée.
  • Sous forme de gélules, la posologie recommandée oscille entre 4 et 6 gélules par jour selon chacun.

On notera ici que la valériane fraîche reste la forme la plus performante pour aider à arrêter de fumer.

Contre-indications

Les enfants, les femmes enceintes et qui allaitent doivent éviter de consommer de la valériane. En raison de l’effet sédatif de la valériane, il est déconseillé de conduire et d’utiliser des outils dangereux dans les heures qui suivent la prise.

Le griffonia

Le Griffonia simplicifolia est une légumineuse d’origine africaine aux propriétés antidépressives. Sa graine contient du 5-htp, un précurseur de la sérotonine, et agit sur la nervosité et l’anxiété qui accompagnent généralement l’arrêt de la cigarette. En outre, le griffonia a un effet modérateur sur l’appétit et la satiété, et il permet de diminuer la fatigue, un symptôme fréquent lors du sevrage.

Posologie

  • Dans le cadre d’un sevrage tabagique, il est recommandé de consommer 1 à 2 gélules de griffonia par jour, de préférence le soir au moment du coucher.

Contre-indications

Le Griffonia simplicifolia est contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que chez les enfants, les personnes présentant une sclérodermie et les personnes trisomiques. De même, il ne doit jamais être associé à la prise d’antidépresseurs.

Le kudzu

Le Kudu pour arrêter de fumerPlante d’origine asiatique, la racine et les feuilles du kudzu sont utilisées par la médecine chinoise pour aider au sevrage tabagique. Adaptogène, cette plante aide l’organisme à s’adapter au stress lié à l’arrêt du tabac, et elle modère l’effet de manque de manière importante. Le kudzu offre également des actions calmantes, dépuratives, cardio-protectrices, et antioxydantes.

Posologie

  • Sous forme de poudre de racine en gélules, consommez entre 1 et 2 grammes de kudzu par jour (2 à 8 gélules). La prise doit intervenir avant le repas avec un grand verre d’eau. La cure de 3 mois peut être renouvelée si besoin.

Contre-indications

En cas de cancer du sein, la consommation prolongée de kudzu est contre-indiquée. Attention, le kudzu modifie l’activité de certains médicaments.

Lobélia Inflata 

La lobélie est une plante originaire d’Amérique du Nord, et un antispasmodique utilisé pour traiter les affections respiratoires. En outre, la lobéline qui fait partie des alcaloïdes contenus dans la Lobélia Inflata, produit les mêmes effets que la nicotine sur le cerveau, sans toutefois entraîner de dépendance. En homéopathie, on l’utilise donc comme substitut nicotinique afin d’aider les fumeurs à arrêter de fumer.

Posologie

  • Sous forme de granules, la dose préconisée en cas de sevrage tabagique est de 3 granules de 4CH à 15CH à chaque fois que l’envie de fumer se manifeste.

Contre-indications

La lobélie est contre-indiquée en cas de grossesse ou d’allaitement et ne doit jamais être administrée aux enfants de moins de 6 ans. Elle est également proscrite pour les personnes atteintes par la maladie de Parkinson. Le surdosage peut entraîner des maux d’estomac, des nausées, des vomissements et des étourdissements.

La stevia

La stévia pour arrêter de fumerOriginaire du Paraguay, la stevia, bien connue comme édulcorant, est également capable de bloquer les signaux de manque transmis par le cerveau. Elle permet ainsi de réduire la dépendance provoquée par la nicotine et s’avère donc très utile en phase de sevrage. Ainsi, mâcher quelques feuilles de stevia permet de faire instantanément disparaître le désir de fumer.

Posologie

  • Les doses recommandées sont de 3 à 4 feuilles de stevia le matin, puis 3 à 4 feuilles l’après-midi. Mais il s’agit surtout de les consommer lorsque l’envie de fumer se fait ressentir.

Contre-indications

Il est recommandé aux femmes enceintes et à celles qui allaitent de ne pas consommer de stévia en grande quantité.


Photos : ©Myriams-Fotos, ©Madeleine Steinbach, ©mariastone, ©Forest and Kim Starr


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *