Pulmonaria officinalis

La pulmonaire regorge de multiples principes actifs utiles dans la préparation de nombreux produits pharmaceutiques antitussifs (anti toux). Ses feuilles et ses sommités fleuries renferment également des vertus médicinales très appréciées.

De son nom botanique « Pulmonaria officinalis », la pulmonaire est une plante herbacée, reconnaissable à sa touffe rustique mais soyeuse, et sa floraison décorative : les fleurs sont rouge-violacées et les feuilles sont grandes et maculées de taches blanches.

Auparavant, les jeunes pousses étaient consommées en salade, et les feuilles cuites à la vapeur substituaient les épinards.

Quelles sont ses propriétés et vertus thérapeutiques et quels usages en faire pour tirer le meilleur de ses effets bénéfiques ?

Pulmonaire, pour la petite histoire

Encore appelée « Herbe aux poumons », « herbe au lait de Notre-Dame » ou « Grande pulmonaire », la pulmonaire aurait été découverte au Moyen-Âge. Depuis l’Antiquité, elle était déjà très appréciée en gastronomie et ses jeunes pousses étaient consommées en salade. Plus tard, elle a été préconisée pour soigner les affections respiratoires.

Le nom pulmonaire puise ses origines au Moyen-Âge. Les peuples de cette ère voyaient en elle un signe de Dieu, et son aspect rappellerait l’image d’un « poumon malade ». La pulmonaire est actuellement cultivée partout en Europe, particulièrement dans les zones humides de France et de Suisse.

Longtemps utilisée comme expectorant, d’autres propriétés médicinales lui ont été ensuite découvertes. Son efficacité est confirmée contre les toux, bronchite, maux de gorge, tuberculose, asthme. Elle fait aussi ses preuves dans le traitement d’inflammations, et est très prisée dans la fabrication de produits astringents.

Pulmonaire : propriétés et bienfaits pour la santé

L’herbe au lait de Notre-Dame renferme les tanins, les mucilages, l’acide salicilique, les saponines, les minéraux et la silice.

En tisane  (pour soigner pour les bronchites), l’Herbe aux poumons  est reconnue pour ses propriétés expectorante et émolliente. C’est également un mucolytique, un diaphorétique, et un diurétique du fait qu’elle favorise l’évacuation des toxines et la miction.

On lui reconnaît aussi des vertus anti-inflammatoires et astringentes, car elle resserre les tissus, traite les gerçures, les dartres et même les hémorroïdes.

Du fait de ses vertus soulageante et adoucissante, les profesionnels de la santé la recommandent en cas de troubles respiratoires (maux de gorge, toux aigüe et chronique, asthme, tuberculose).

Son efficacité est également appréciée lors de laryngitesgrâce à ses propriétés anti-inflammatoires.

Utilisation de la pulmonaire

La préparation de la tisane de pulmonaire se fait à base de feuilles séchées. Elles sont disponibles en pharmacie, mais les feuilles peuvent aussi être récoltées fraîches et séchées par soi-même.

  • Mode d’emploi :

pulmonairePour 200ml d’eau, mesurez  2 c. à café de feuilles séchées. Portez l’eau à ébullition et versez-la sur les feuilles. Rajoutez quelques feuilles de menthe pour atténuer son goût amer. Laissez infuser pendant 10 min. Filtrez la boisson. Buvez -en 3 fois par jour (si possible) au cours des repas.

Pour augmenter l’effet anti toux et davantage d’efficacité, ajoutez 1 cuillerée de miel à votre tisane.

Pour en savoir plus et obtenir une posologie personnalisée et adaptée, il est essentiel de se référer à un avis médical.


Photo © behewa, Heike Rau

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *