Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chat / Chaton non sevré : alimentation, environnement et soins à lui apporter

Chaton non sevré : alimentation, environnement et soins à lui apporter

chaton non sevré
0

Votre chatte ne peut pas allaiter ou refuse de s’occuper de ses petits ? Ou vous venez de trouver un chaton nouveau-né abandonné ? Autant de situations qui amènent à prendre en charge un chaton non sevré. Et sans un accompagnement avisé, le petit félin sera exposé à de graves carences nutritionnelles et à l’apparition de problèmes comportementaux.

Voici nos conseils pour donner toutes les chances à un chaton non sevré de bien se développer et de devenir un matou équilibré.

L’alimentation du chaton non sevré

Le choix du lait est primordial pour le bon développement du chaton, car il doit se substituer au lait maternel et au colostrum qui contiennent différents agents biologiques essentiels à son immunité et à son bon développement.

Quel lait choisir ?

Il faut utiliser uniquement du lait maternisé pour chaton sous forme de poudre à diluer dans de l’eau que l’on trouve en pharmacie ou chez un vétérinaire.

  • Pour une bonne croissance
  • Une immunité renforcée
  • Et une digestion optimale

Ne jamais donner de lait de vache pur.

Comment faire boire le lait au chaton ?

chaton non sevré et alimentationLe lait maternisé pour chaton est vendu avec un biberon et des tétines de rechange dans la majorité des cas (bien s’en assurer auprès du professionnel).

Il s’agit alors de diluer le lait en poudre dans de l’eau chaude et de le verser dans le biberon.

  • Le lait ne doit pas être trop chaud pour ne pas brûler le chaton (37 °C idéalement).

À quelle fréquence ?

  • 7 biberons par jour pour un chaton âgé d’une semaine.
  • 6 biberons par jour pour un chaton âgé de deux semaines.
  • 5 biberons par jour pour un chaton âgé de trois semaines.
  • 4 biberons par jour pour un chaton âgé de quatre semaines.

Le chaton boit de jour comme de nuit. Il faut répartir les différents biberons dans la journée. Pour l’aider à faire ses besoins, stimuler son anus avec un mouvement circulaire avec un mouchoir en papier.

Une pesée régulière permettra de voir si le chaton se nourrit suffisamment. Il doit prendre environ 100 grammes par semaine.

À partir de quatre semaines, on pourra intégrer des croquettes pour chaton pour l’habituer à la nourriture solide.

Le nid idéal pour le chaton non sevré

Un chaton nouveau-né passe 90 % de son temps à dormir. Il est vulnérable et sensible au froid. Son lieu de couchage doit assurer sa protection et son bien-être.

  • Utiliser une boîte en plastique pour favoriser le nettoyage et suffisamment profonde pour ne pas permettre au chaton de s’échapper.
  • En recouvrir le fond avec des serviettes que vous pourrez changer régulièrement pour éponger les petits accidents.
  • Placer le nid au calme, loin d’éventuels prédateurs (chiens, etc.).
  • Le chaton non sevré a besoin d’une température située entre 22 °C et 30 °C pour se sentir bien.

On peut placer une bouillotte ou un tapis chauffant dans le nid pour lui assurer suffisamment de chaleur.

Socialisation du chaton non sevré

chaton non sevré soins conseilsLa période du sevrage de la naissance à l’âge de 8 à 12 semaines permet au chaton de devenir un félin qui sera équilibré et indépendant.

Chat retiré trop tôt à sa mère, les conséquences :

Un chaton retiré à sa mère et à sa fratrie dès la naissance ne pourra pas apprendre le code de vie des félins :

  • savoir se comporter avec les autres chats et les autres espèces.
  • jouer sans agressivité,
  • chasser et se nourrir
  • faire ses besoins
  • se suffire à lui-même

Par conséquent, cela peut l’exposer à de nombreux problèmes de comportements, dont l’agressivité, l’anxiété et le stress, la malpropreté et l’hyperattachement.

Comment aider le chaton à se socialiser ?

Pour aider le chaton non sevré à devenir un chat équilibré, son maître doit remplacer sa mère et le stimuler au maximum :

  • lui faire écouter différents bruits,
  • jouer avec lui et le stimuler
  • lui faire rencontrer du monde et d’autres espèces d’animaux
  • lui montrer où faire ses besoins (litière) et comment s’alimenter (croquettes, point d’eau).

Il faudra aussi lui fixer des limites en l’éduquant avec bienveillance et fermeté.

Ceci devrait aussi vous plaire :

Conseil malin

Dans l’urgence avant de se procurer du lait maternisé, on peut faire un biberon au chaton non sevré en mélangeant 500 ml de lait de vache entier, 100 ml de crème fraîche allégée en matières grasses et un jaune d’œuf. Attention ! cette alimentation doit être provisoire.


©prostooleh, ©wirestock, ©vvvita

 

 

 


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *