La leucose féline, une maladie contagieuse et mortelle pour le chat

leucose féline

Maladie virale et transmissible, la leucose féline est une infection très grave considérée comme un vice rédhibitoire de vente lors de l’achat d’un chat. Bien que les chats contaminés restent parfois longtemps des porteurs sains, la maladie est mortelle lorsqu’elle se développe.

À lire aussi : polykystose rénale chez le chat ou PKD, une maladie génétique fréquente

 La leucose féline, qu’est-ce que c’est ?

La leucose féline est une maladie virale très sérieuse, due à une infection par le virus leucémogène félin, appelé aussi FeLV.

Elle entraîne un dysfonctionnement du système immunitaire du chat. L’organisme de l’animal incapable de se défendre contracte alors maladie et infection en tout genre.

Le mode de contamination :

Très contagieuse, elle se transmet uniquement entre chats par contact, car le virus résiste peu de temps en milieu extérieur.

  • salive,
  • urines,
  • sang de chats atteints de leucose,
  • léchage,
  • griffures,
  • morsures,
  • saillies,
  • Par voie transplacentaire.

La période d’incubation :

La maladie s’exprime généralement dans les deux ans après la contamination (forme progressive).

  • Certains chats ne développent jamais la leucose féline, mais restent contagieux toute leur vie (forme avortée).
  • D’autres restent porteurs sains des années avant d’être subitement malades (forme régressive ).

Quel pronostic ?

Lorsque la maladie survient, l’espérance de vie du chat se situe entre 3 et 5 ans. Le chat n’élime jamais le virus de son organisme.

Le saviez-vous ?

C’est la loi du 22 juin 1989 qui définit la leucose féline comme un vice rédhibitoire. Maladie mortelle, cette loi vise à protéger l’acheteur. Une visite chez le vétérinaire après l’achat est indispensable pour faire tester l’animal. En cas de résultat positif, on peut rendre le chaton, demander un remboursement ou trouver une solution amiable avec le vendeur.

La leucose féline, quelles manifestations ?

Des symptômes très variés :

  • leucose féline symptômesAmaigrissement.
  • Perte de l’appétit.
  • Anémie.
  • Fièvre.
  • Problèmes digestifs et neurologiques.
  • Muqueuses pâles.

Des conséquences très graves :

  • Polyarthrite.
  • Uvéites.
  • Chaton mort-né
  • Déformation osseuse.
  • Coryzas.
  • Insuffisance rénale.
  • Gastro-entérites,
  • Infections buccales,
  • Cancer (lymphomes et leucémie)

Comment se réalise le diagnostic ?

C’est la dégradation de l’état général de la santé du chat qui conduit le vétérinaire à suspecter une leucose féline. Pour confirmer la présence du virus leucémogène, il réalise un prélèvement de sang qu’il examine au microscope.

La leucose féline, comment la prévenir ?

leucose féline traitementIl n’existe aucun traitement pour guérir la FeLV. En effet, virus incurable, le vétérinaire peut uniquement soulager les symptômes associés pour espérer une rémission et proposer une médicamentation pour renforcer le système immunitaire de l’animal (complément alimentaire, nourriture plus adaptée).

Par conséquent, prévenir la maladie est l’unique solution pour préserver le chat.

Une vaccination possible :

Il existe un vaccin efficace pour protéger le chat de la leucose. Avant de le pratiquer, il est recommandé de faire tester le chat par savoir s’il est déjà porteur du virus leucémogène.

  • Première injection à 8 semaines.
  • Deuxième injection à 3 à 4 semaines après.
  • Un rappel annuel.

💡 Il peut être réalisé sur un chat adulte qui n’a jamais été vacciné.

Pour aller plus loin : sida du chat ou FIV, que faut-il savoir ?

Conseil malin

Pour protéger les chats de la leucose féline, il faut d’une part séparer les chats en bonne santé des chats malades pour éviter la contagion et d’autre part désinfecter quotidiennement les lieux contaminés (litière, couchage, gamelle, etc.).


©123rf, ©Pasja1000,©S2-ART_de

L.D.