Sida du chat ou FIV, que faut-il savoir ?

Sida du chat ce qu'il faut savoir

Le sida du chat appelé aussi virus de l’immunodéficience féline (FIV) est une maladie virale très contagieuse et incurable lorsqu’elle se déclare. Bien que ce virus s’apparente au VIH humain, il se transmet uniquement entre chats.

Voici ce qu’il faut savoir sur ce redoutable virus félin souvent méconnu.

Sida du chat, comment se transmet-il ?

10 à 15 % des chats errants sont porteurs du FIV.

Mode de contamination :

Le virus de l’immunodéficience féline se concentre dans la salive et le sang. C’est pourquoi il se transmet souvent lors de bagarre entre chats (griffures ou morsures profondes).

La contamination par voie sexuelle, placentaire ou lors de la mise bas n’est pas exclue.

Particularité de la maladie :

Sida du chat ce qu'il faut savoir

Le FIV appartient à la famille des lentivirus. Il a la particularité d’avoir une longue période d’incubation avant de devenir pathogène pour les cellules.

  • Le chat peut donc être malade pendant des années.  Cependant, asymptomatique, son propriétaire ignore qu’il est contaminé et contagieux.
  • Lorsque le sida se déclare, le chat n’a plus de défenses immunitaires. Son pronostic vital est alors engagé à plus ou moins long terme. Immunodéprimé,  il est vulnérable aux infections et à toutes les maladies félines.

Symptômes et diagnostic

Lorsque la maladie se déclare, l’état général du chat se dégrade laissant apparaître différents symptômes.

  • Perte d’appétit.
  • Amaigrissement.
  • Pelage terne.
  • Fièvre, diarrhées.
  • Conjonctivite.
  • Apparition de tumeurs et augmentation des ganglions.
  • Gingivites, stomatites.
  • Insuffisance rénale.
  • Troubles mentaux.

Si le vétérinaire suspecte le FIV chez un chat, il réalise un test avec quelques gouttes de sang de l’animal. Les résultats s’obtiennent en 5 à 10 minutes.

Le pronostic peut être confirmé par un test PCR.

Comment se traite le FIV chez le chat ?

Actuellement, aucun traitement n’existe pour éliminer le FIV. On peut toutefois aider le chat à vivre plus longtemps et dignement en traitant les maladies opportunes.

  • Avec des traitements antimicrobiens pour lutter contre les infections et les bactéries.
  • Et des antiinflammatoires pour soulager par exemple les gingivites et les stomatites.

Sida du chat, ce qu'il faut savoirRègles à respecter avec un chat porteur du sida

Pour le soutenir :

  • Donner une nourriture d’excellente qualité et très calorique au chat.
  • Lui mettre toujours de l’eau propre et fraîche à disposition.
  • Supplémenter son alimentation avec de la spiruline ou autre complément alimentaire pour booster son système immunitaire.
  • Limiter les situations stressantes (déménagement, arrivée d’un nouvel animal, changement d’habitudes, etc.).
  • Respecter son schéma vaccinal pour lui éviter toutes les maladies infectieuses comme le coryza, le typhus, la chlamydiose et la leucose.
  • Lui administrer régulièrement un traitement antiparasitaire et un vermifuge.

Pour protéger les autres chats :

  • Ne pas autoriser l’accès à l’extérieur à un chat qui a le sida pour prévenir tous les risques de contamination.
  • Faire réaliser une prise de sang une fois par an pour s’assurer que son chat n’est pas porteur du FIV.
  • Ne pas accueillir dans son foyer un chat qui n’est pas porteur du virus (adoption ou garde du chat d’un ami).

Conseil malin

Faire stériliser son petit félin est essentiel pour bien des raisons et notamment pour le protéger du sida du chat. En effet, cela limite les interactions entre congénères.

© Richphotographix, © Jancickal, © Monique Laats.

L.D