Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chien / Puces chez le chien, comment les éradiquer définitivement !

Puces chez le chien, comment les éradiquer définitivement !

puces chez le chien
0

Malgré leur petite taille de 2 à 3 mm, les puces chez le chien sont source de nombreux désagréments pour l’animal lorsqu’elles s’attaquent à sa peau, à son pelage et à son environnement.

Bien que seule la prévention permette de les éviter, il existe des stratégies efficaces pour s’en débarrasser lorsque l’infestation ou pulicose a commencé.

À lire aussi : prévention contre les tiques

Puces chez le chien, que faut-il savoir ?

Comment le chien attrape-t-il des puces ?

Le chien attrape des puces par contact avec un animal contaminé (congénère, chat, furet, lapin, etc.) ou dans un milieu infesté (habitation, locaux, extérieurs tempérés et ombragés).

Parasites externes de couleur brune, les puces colonisent le pelage du chien. Dès leur arrivée, elles injectent un anticoagulant contenu dans la salive et se nourrissent du sang de leur hôte.  24 heures plus tard, les femelles pondent des œufs plusieurs fois par jour jusqu’à la fin de leur vie.

Le saviez-vous ?

Une puce vit environ 3 semaines avec une capacité de ponte de 50 œufs par jours. Les œufs pondus restent accrochés dans le pelage du chien ou infestent tout environnement favorable (moquette, parquet, couchage, autres animaux, jardin, etc.).  Ces derniers se transforment en larves qui se nourrissent avec les crottes de puces. Celles-ci forment chacune un cocon qui donne naissance à une jeune puce à la recherche d’un hôte pour faire à son tour un repas de sang.

Quels dangers représentent les puces pour le chien ?

La puce Ctenocephalides felis (puce du chat) est la plus répandue en France. Colonisant également le chien, elle peut lui transmettre différentes maladies.

  • Dermatite (DAPP).
  • Teigne.
  • Anémie (chez le chiot et le chien âgé ou immunodéprimé).
  • Vers solitaire.
  • Peste (très très rare en France).

💡 Les puces sont parfois ingérées lorsque l’animal fait sa toilette avec pour conséquence le développement du Ténia dans son intestin. C’est pourquoi il faut vermifuger l’animal après une infestation par le parasite.

Comment savoir si un chien a des puces ?

Les signes associés à la présence de puces :

  • puce chez le chien manifestation

    La salive de puce est irritante. Elle déclenche de fortes démangeaisons et un prurit (pulicose) qui entraînent grattage, léchage et mordillement.

  • Apparition de zones irritées rouges et suintantes au niveau de la queue et de la croupe lorsque le chien est allergique à la salive de puces.
  • Croutes ou petits boutons rouges.
  • Dépilation et peau grasse et malodorante.
  • Gencives pâles et abattement ou au contraire forte agitation.

💡Sur les chiens à poil long, on détecte facilement puces vivantes et déjections de puces en écartant les poils sur la colonne vertébrale de l’animal avec un peigne à dents métalliques. Sur les chiens à poil court, il suffit d’inspecter les zones chaudes (ventre, aisselle, zone génitale).

Puces chez le chien : solutions et traitement

puces chez le chien traitementL’échec de l’éradication des puces chez le chien provient souvent d’une mauvaise utilisation des antiparasitaires : produit acheté inefficace,  erreur d’application, fréquence insuffisante ou sous dosage. De plus, on oublie souvent de traiter tous les animaux du foyer  et leur l’environnement. C’est pourquoi il faut être méthodique, acheter des produits dont l’utilité a été prouvée et respecter leur mode d’emploi.

Traiter le chien infesté :

  • C’est avec les produits administrés par voie générale (qui passent dans le sang) que l’on obtient les meilleurs résultats, car ils ont une action rapide, destructive et préventive. Leur rémanence est de 1 à 3 mois.
  • On les trouve sous forme de comprimé (disponible uniquement chez le vétérinaire) ou sous forme de spot-on (pipette).  À répandre sur la ligne du dos, le produit est absorbé de façon transcutanée, d’où son efficacité.

Inspecter tous les animaux de la maison :

Très mobile, la puce passe d’un hôte à un autre allègrement c’est pourquoi tous les animaux doivent être inspectés et traités.

💡 Attention !  À chaque espèce son antiparasitaire. Demander conseil à son vétérinaire.

Traiter l’environnement :

95 % des puces (y compris œufs et larves) se cachent dans le milieu où vit le chien c’est pourquoi il est indispensable de le traiter pour que l’éradication soit complète.

  • En passant l’aspirateur dans les moindres recoins (tapis, moquette, couchage des animaux, niche, garage, etc.).
  • En utilisant des insecticides sous forme d’aérosol qui se diffuse de façon homogène dans une habitation. Ils visent à tuer puces et larves cassant tout cycle de vie.

💡 Disponibles également en spray ou en pulvérisateur, ils permettent de traiter des zones plus ciblées comme une niche, un chenil ou en endroit au jardin.

Pour aller plus loin : le danger de la tique pour le chien

Conseil malin

Côté produit naturel, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande placées sur la ligne du dos du chien repoussent les puces.


©Ri-Ya, ©Artisticopérations, ©peggy_Marco

L.D.


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *