ronrontherapie

Et si le ronronnement du chat nous était bénéfique ?

Voyons de quelle façon cet animal fédérateur et empathique nous fait du bien…

À lire aussi :

Pourquoi le chat ronronne ?

Le ronronnement est produit grâce à la vibration de muscles situés dans le diaphragme du chat. Ce processus est propre aux félins.

  • La chatte ronronne pour informer ses petits qu’ils sont en sécurité. Les chatons ronronnent de plaisir lorsqu’ils tètent leur mère. Tous ces ronronnements permettent une sécrétion de phéromones qui instaure un climat de sécurité. Les chats chercheront toute leur vie à recréer ce cadre rassurant.
  • Le chat ronronne de soumission lorsqu’il est confronté à un congénère agressif. Il désamorce ainsi une situation conflictuelle.
  • Le chat ronronne de satisfaction s’il est en harmonie avec son maître. Souvent, il se frotte à lui ou dans certains endroits de la maison pour déposer des phéromones territoriales.
  • Le chat ronronne près d’une personne fatiguée ou malade pour l’apaiser et la détendre.
  • D’après certaines théories, le chat ronronne pour se bercer. Ces vibrations sonores sont transmises au cerveau qui libère des endorphines. Ces hormones aideraient à soulager ses douleurs et à accélérer sa guérison.

La ronronthérapie, c’est quoi ?

La ronronthérapie est un antistress naturel qui permet d’être apaisé et détendu. Écouter un chat ronronner nous fait sécréter de la sérotonine qui est l’hormone du bonheur.

D’après le vétérinaire Jean-Yves Gauchet, les fréquences basses du ronronnement (20 à 50 hertz) provoquent une afférence (ou information sensorielle) à la base de chacun de nos poils.

Cette réaction provoque un flux nerveux jusqu’au cerveau qui produit de l’endorphine. Le plaisir et le bien-être que procure le ronronnement sont alors immédiats.

Le pouvoir de la ronronthérapie

Selon des études, des personnes en contact avec un chat, ont vu une baisse de l’hypertension, une diminution des maladies cardiovasculaires et une disparition des crises d’angoisses.

  • Les ronronnements permettent de mieux dormir, d’être apaisé et de lutter contre la dépression.
  • La science s’intéresse à ce phénomène sonore, car ses fréquences basses sont identiques à celles des appareils de kinésithérapie qui soulagent les tendinites, les os brisés, les muscles abîmés et qui accélèrent la cicatrisation. Bien sûr, ces études n’en sont qu’à leurs balbutiements, mais elles représentent un espoir certain. Un chat guérittrois fois plus vite qu’un autre animal.

Le saviez-vous ?

« Dans l’antiquité, les chats étaient considérés comme des psychos-ponts, car ils venaient près des personnes mourantes pour ronronner et leur tenir chaud. De cette façon, ils accompagnaient les âmes pour aller au paradis. Cela se trouve dans toutes les civilisations que ce soit en Amérique, en Asie ou en Afrique. »

Propos de Bernard Werber

Où profiter de la ronronthérapie ?

  • Les bars à chat :

Ce concept permet de boire un thé et de déguster une pâtisserie tout en étant entouré de chat. Il est possible de les caresser et de profiter de leurs ronronnements magiques. Cette interaction apporte un bien-être certain et permet souvent de faire des rencontres enrichissantes.

  • Pour les vertus reconnues de la ronronthérapie :

Les maisons de retraite, les écoles, les hôpitaux, les cabinets de sophrologie et de psychologie où les chats œuvrent au bien-être de tous.

Accueillir un chat dans son foyer pour profiter au quotidien de son ronronnement.

Conseils malins

  • Avoir un chat à la maison permet aux bébés de diminuer les risques d’allergies aux poils, aux herbes et aux acariens.
  • Vous pouvez en apprendre davantage sur la ronronthérapie en lisant le livre de Jean-Yves Gauchet « Mon chat et moi, on se soigne ! »

Àméditer : « Rien n’est plus doux, rien ne donne à la peau une sensation plus délicate, plus raffinée, plus rare que la robe tiède et vibrante d’un chat. »  

Guy de Maupassant

L.D.


© DoraZett