Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chat / Vision chez le chat, les réponses aux questions que vous vous posez

Vision chez le chat, les réponses aux questions que vous vous posez

vision chat
0

Si tout comme son maître, Minet est doté du sens de la vue pour l’aider dans son quotidien, la vision du chat est très différente de celle de l’homme et à bien des égards. Découvrez lesquels dans cet article.

À lire aussi : la langue du chat : un outil multifonctions exceptionnel

La vision du chat, ce qu’il faut savoir

Une vision binoculaire :

Le chat a deux yeux placés sur le devant du faciès qui prennent une large place et qui fonctionnent en même temps (binoculaire).

  • Cela lui permet d’avoir un champ de vision très large de 285° (210° pour l’homme).
  • Et une vision stéréoscopique. C’est-à-dire que le cerveau du chat analyse et combine les images fournies par les deux yeux pour obtenir une version 3D de son environnement. Et cela malgré une légère différence des images perçues par l’œil droit et l’œil gauche en raison de leur léger décalage l’un par rapport à l’autre.

vision du chat couleursUne perception des couleurs limitée :

Le chat possède 2 types de cônes (3 pour les humains rouge, vert et bleu).

  • Il ne distingue pas le rouge. On peut le comparer à un daltonien.
  • Il voit le monde dans des teintes pastel (photo du haut, vision de l’homme. Photo du bas, vision du chat).

Le saviez-vous ?

Le chat est pourvu d’une troisième paupière, la membrane nictitante. Elle se ferme à partir du bord inférieur du coin de l’œil vers l’extérieur. Celle-ci cache et protège l’appareil lacrymal qui produit les larmes qui nettoient l’œil.

La vision du chat la nuit

Un animal nyctalope :

Tout comme le hibou ou le raton laveur par exemple, le chat est nyctalope. Cela veut dire qu’il a la capacité de voir dans la pénombre. Cette aptitude fait de lui un redoutable chasseur nocturne.

💡 D’après diverses études, la vision du chat la nuit est 6 à 8 fois supérieure à celle des hommes.

Grâce à une anatomie de l’œil adaptée :

Sa rétine se compose de deux types différents de cellules :

  • les bâtonnets, des photorécepteurs en charge de la vision dans l’obscurité.
  • et les cônes qui permettent de distinguer un panel de couleurs.

Le chat possède un nombre de bâtonnets très supérieur à l’homme (150 millions environ contre 120 millions pour les humains) ce qui explique son excellente vision la nuit.

De plus, sa pupille à le pouvoir de se dilater pour capter un maximum de lumière.

 

vision chat la nuitLe saviez-vous ?

Pour compléter son arsenal nocturne, le chat est doté d’une couche réfléchissante dans le fond de l’œil (le Tapetum lucidum.) Celle-ci agit comme un miroir qui permet d’augmenter la lumière captée par les bâtonnets.

Une molécule fluorescente, la riboflavine, est fixée sur le Tapetum lucidum faisant briller les yeux du chat dans le noir.

La vision du chat le jour

Peu performante :

Vision du chat le jourSi la vision du chat est excellente la nuit, c’est bien différent le jour.

  • Le chat voit flou de loin, il est myope.
  • Il ne perçoit pas les détails même de près, c’est pourquoi il réagit uniquement lorsque les objets sont en mouvements.

💡 Heureusement, ces moustaches lui sont d’une aide précieuse pour se déplacer le jour.

À lire : pourquoi le chat a-t-il des vibrisses (moustaches) ?

Maladies des yeux chez le chat

La vision chez le chat peut-être entravée par différentes pathologies. Il ne faut pas hésiter à consulter un vétérinaire si vous constatez une différence ou une difficulté lors de ses déplacements.

  • Le prolapsus (recouvrement de l’œil par la troisième paupière en cas d’irritation de l’œil ou de troubles nerveux.
  • L’entropion (retournement de la paupière vers l’intérieur).
  • La conjonctivite
  • L’épiphora (obstruction du canal lacrymal qui entraîne un larmoiement excessif).
  • Les ulcères cornéens.
  • La cataracte.
  • Le décollement de la rétine

Conseil malin

Lorsque le chat perd la vue (vieillesse, maladie, etc.), il faut adapter et sécuriser son cadre de vie. On peut commencer par placer ses affaires (gamelle, litière, couchage, etc.) de façon accessible et  toujours au même endroit.


Pour aller plus loin :

©Nickolay Lamm ©Birg, ©Barry Belluk, ©Mihail-hukuna

L.D.


Écrit par Lydie Dronet | En immersion dans le monde animalier depuis une vingtaine d’années, Lydie partage son expérience et son expertise. Ses autres sujets de prédilection, la nutrition et les vertus des plantes.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *