Conjonctivite chez le chat, comment la reconnaître et la traiter ?

conjonctivite chez le chat, comment le soulager ?

La conjonctivite chez le chat est un trouble oculaire souvent bénin. Cependant, elle peut être le symptôme d’une maladie cachée chez le félin. Particulièrement douloureuse et handicapante, une prise en charge rapide permet d’éviter les complications en prescrivant à l’animal le traitement approprié.

À lire aussi : la maladie des griffes du chat, une maladie transmissible aux humains

La conjonctivite chez le chat, qu’est-ce que c’est ?

La conjonctivite se caractérise par une inflammation de la conjonctive de l’œil. Cette fine membrane recouvre la partie blanche de l’œil et l’intérieur des paupières du chat (supérieure, inférieure, nictitante).

Le saviez-vous ?

Le chat possède une troisième paupière appelée membrane nictitante. Elle se situe verticalement dans le coin interne de l’œil et apparaît lorsque le chat est affaibli.

Les différents types de conjonctivite :

 Virale :

Lors du développement d’un coryza, d’une leucose, du sida du chat ou d’une péritonite infectieuse féline.

Bactérienne :

Lors de la présence d’une chlamydiose, d’un champignon ou d’un parasite.

Allergène :

Lors d’un contact avec des végétaux, du pollen, la pollution, un shampooing inapproprié ou des produits ménagers irritants.

Traumatique :

  • Présence d’un corps étranger comme un épillet, de la poussière ou du sable.
  • Un ulcère de la cornée.
  • Un entropion (enroulement d’une paupière vers l’œil).
  • Un ectropion (renversement vers l’extérieur d’une partie ou de la totalité de la paupière).
  • Un déficit de larmes.

💡 Certains chats sont plus exposés en raison de particularités anatomiques, car leurs yeux sont saillants et leur museau court : persan, british shorthair, exotic shorthair (liste non exhaustive).

Conjonctivite chez le chien, quelles manifestations ?Les symptômes de la conjonctivite

  • La partie blanche de l’œil et l’intérieur des paupières sont rouges.
  • Le chat se frotte souvent les yeux.
  • Sa vision est brouillée et il est sensible à la lumière.
  • On observe un écoulement des yeux clair ou épais et purulent selon la nature de la conjonctivite.
  • Gonflement et fermeture des paupières.
  • Apparition de la troisième paupière.

Conjonctivite chez le chat, diagnostic et traitements ?

Diagnostiquer la raison de l’affection :

Le vétérinaire procède à un examen ophtalmique minutieux pour déterminer l’origine de la conjonctivite chez le chat.

  • Une coloration de la cornée à la fluorescéine (colorant vert) pour détecter un éventuel ulcère de la cornée ou un corps étranger.
  • Le test de Schirmer pour mesurer la production de larmes. Il consiste à placer une bandelette de papier buvard au niveau du cul-de-sac de la paupière inférieure du chat. Si l’œil ne produit pas suffisamment de larmes, la bandelette reste sèche.
  • Un prélèvement à l’aide d’un écouvillon pour faire une recherche bactériologique.

Un traitement au cas par cas :

Les traitements visent à soulager les symptômes et à traiter la cause réelle de l’apparition de la conjonctivite.

Conjonctivite virale :

Prescription d’un collyre ou d’une pommade ophtalmique contenant des antibiotiques ciblés.

Conjonctivite du chat symptômes et traitementsConjonctivite allergène :

Administration d’anti-inflammatoires associés à des antibactériens.

Déficit de larmes :

Application d’un gel oculaire et d’un collyre permettant la protection et l’humidification de l’œil.

Corps étranger :

Éviction mécanique sous anesthésie locale ou générale.

Comment éviter la conjonctivite chez le chat ?

Il existe plusieurs gestes de bon sens à réaliser pour prévenir la conjonctivite chez le chat.

  • Nettoyer régulièrement ses yeux avec du sérum physiologique.
  • Faire ses rappels annuels de vaccins pour lui éviter certaines maladies infectieuses.
  • Appliquer régulièrement un antiparasitaire.
  • Lui offrir une nourriture de qualité pour renforcer son système immunitaire.
  • Protéger le chat des courants d’air.

Conseil malin

Dans le cas d’une conjonctivite infectieuse, le chat est contagieux. Par conséquent, il doit être séparé des autres animaux de la maison le temps de sa guérison.


© FineShine, © cong-H, © debendra Das.

L.D.