Connexion
Accueil / Jardinage / Potager et légumes / Comment réussir la culture de l’échalote en pot ?

Comment réussir la culture de l’échalote en pot ?

échalote en pot
0

L’échalote est un bulbe très apprécié des fins gourmets, qu’il est parfaitement possible de cultiver en pot sur un balcon ou une terrasse. Contenant adapté, type de substrat, méthode de plantation, emplacement du pot, entretien et récolte… Voici comment réussir la culture de l’échalote en pot.

Quelles variétés d’échalotes cultiver en pot ?

Pour une culture en pot, préférez les variétés d’échalotes dites de printemps, en particulier si votre terrasse ou votre balcon est exposé à l’ombre durant l’hiver.

Parmi les variétés adaptées, citons notamment :

  • Les échalotes à cultiver en potla Longor, une variété précoce qui produit de longs bulbes très réguliers à l’épiderme cuivré et à la chair légèrement violacée ;
  • la Melkior, une variété tardive avec un bon rendement qui produit des bulbes à la peau foncée et cuivrée, et à la chair très violacée ;
  • l’Arvro, une variété précoce qui offre un bon rendement et qui produit des bulbes à la chair rosée et à l’épiderme brun rougeâtre ;
  • ou encore la Rondeline, une échalote précoce à très bon rendement, à la peau cuivrée et la chair rosée.

Dans quel pot cultiver l’échalote ?

L’échalote peut parfaitement être plantée dans un pot ou dans un bac, du moment que celui-ci offre une profondeur d’au moins 30 cm. La largeur du pot dépend du nombre de bulbes que vous souhaitez cultiver dans un même contenant.

L’échalote craint l’humidité stagnante par dessus tout. Aussi, choisissez un pot pourvu d’un trou de drainage en son fond. De même, optez de préférence pour un pot en terre cuite plutôt qu’en plastique, afin d’offrir une meilleure aération du substrat à vos bulbes.

Quel type de terreau choisir ?

Cultiver des échalotes en potL’échalote apprécie les terres de jardin meubles et bien drainées, de préférence légères et plutôt sableuses.

En revanche, elle craint l’excès d’humidité et la fumure. Aussi, n’enrichissez pas votre terreau de plantation avec de la fumure ou des engrais, au risque de voir la durée de conservation de vos échalotes réduite.

Pour votre culture en pot, utilisez donc :

  • de la terre ordinaire ;
  • de la terre franche de jardin bien souple ;
  • ou du terreau sans engrais.

Comment planter les bulbilles en pot ?

Si l’échalote se multiplie essentiellement par division du bulbe en plusieurs bulbilles, le semis n’est en revanche pas une technique utilisée dans son cas.

Les bulbilles d’échalotes dites de printemps se plantent généralement autour du mois de mars.

  • Si vous cultivez plusieurs bulbes dans un même pot, espacez-les de 5 à 10 cm en tous sens.
  • Enfoncez les caïeux jusqu’à la pointe, en laissant cette dernière à l’air libre.
  • Arrosez légèrement.
  • Les premiers temps, installez le pot au chaud en intérieur et à proximité d’une fenêtre.
  • Arrosez légèrement, mais régulièrement pour maintenir le substrat frais et favoriser le développement des feuilles.

Où installer le pot ?

La culture de l'échalote en potLes échalotes aiment la chaleur et elles ont besoin de lumière pour se développer. Installez donc leur pot de culture à emplacement très ensoleillé et à l’abri de la pluie.

Arrosage des échalotes

Le seul véritable ennemi de l’échalote est l’humidité stagnante. Une fois bien en place, arrosez très peu le substrat du pot afin d’éviter que les caïeux ne pourrissent.

Même en pot, mieux vaut arroser vos plants d’échalote seulement en période de forte sécheresse, et surtout si le terreau est riche et lourd.

Récolte et conservation

La récolte de l'échalote en pot

Les variétés d’échalotes plantées au printemps sont récoltées à la fin de l’été.

  1. Arrachez les bulbes de terre.
  2. Laissez-les ressuyer deux jours.
  3. Suspendez-les tête en bas à emplacement sec et bien aéré.

Une fois récoltées et séchées, les échalotes peuvent se conserver dans un endroit sec, idéalement sans lumière pendant plusieurs semaines selon les conditions et la température.

L’humidité est à éviter à tout prix pour optimiser la conservation.


Ceci devrait vous intéresser :


Photos : © Maya A. P, ©Andrew Martin, ©JIRCAS Library, ©Deniz Hoşbaş


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *